mercredi 4 décembre 2019

PUBLICITÉ

Mondial IHF 2019 – On a retrouvé les Bleues !

Gnonsiane Niombla - Equipe de France féminine de handball - Handball féminin - Sport Féminin - Femmes de Sport

Vainqueur de l’Allemagne avec la manière pour son 4e match du Mondial IHF, l’équipe de France s’est bien relancée dans la course à la qualification. Il faudra désormais battre le Danemark vendredi pour assurer sa place au tour suivant.

Les Françaises, conscientes de l’enjeu, débutent la partie tambour battant. Elles sont dans leur match et ouvrent le score par Béatrice Edwige puis prennent deux buts d’avance par un pénalty de Gnonsiane Niombla (2-0 / photo). Après 4 minutes, elles mènent même de 3 buts (4-1). Les Allemandes quasiment qualifiées avant ce match étaient annoncées par Olivier Krumbholz comme l’équipe qui jouait le mieux depuis le début de la compétition. Ce mercredi, les Bleues ont retrouvé leur jeu et naviguent devant et comptent mêmes jusqu’à 4 buts d’avance (8-4). Une avance qui va se réduire mais avec un leadership qu’elles vont conserver à la mi-temps (14-12).

Maîtrise puis re-descente

Contrairement aux deux premiers matchs contre la Corée du Sud et le Brésil, l’équipe de France ne faiblit pas en début de seconde période. Les Allemandes ne lâchent pas et l’écart se maintient entre 2 et 3 buts. Dans les buts, les deux gardiennes enchaînent aussi les arrêts des deux côtés du terrain, montrant qu’elles ont elles aussi leur rôle à jouer dans ce match. Grâce à une contre attaque conclue par Manon Houette, les Françaises arrivent à reprendre 4 buts d’avance ce qui provoque un temps mort instantané pour l’entraineur allemand (22-18, 43e).

Le stress jusqu’au bout

Les Bleues mèneront même de 5 but (23-18) avant de voir leurs adversaires revenir dans leur match (23-22), en leur infligeant un 4-0. La série se termine par un but de Laura Flippes dans l’intervalle. La Allemandes ne faiblissent pas physiquement et reviennent une fois de plus dans la partie mais manque plusieurs fois leurs balles d’égalisation. Jusqu’à la fin de la rencontre, la France va stresser jusqu’au bout… Avec un but d’avance et le ballon en main, Allison Pineau, rare en attaque ces derniers temps, prend le tir, est contrée, mais récupère et marque en position de pivot quasiment au buzzer pour offrir la victoire au Françaises (27-25).

Grâce à ce succès, avec la manière, les Bleues vont jouer une « finale » pour la qualification vendredi 12:30 contre le Danemark.

La section spéciale / Le site officiel de la compétition

Feuille de match :

4 décembre : Allemagne – France : 25-27 (12-14)

STATISTIQUES :
Arbitres : MM. Garcia et Marin (Espagne)
À Yamaga, City Overall Gymnasium – 2 000 spectateurs

Allemagne : Gardiennes : Eckerle (tout le match, 12/39 arrêts), Roch – Joueuses de champ : Berger (1/5), Grijseels (3/4), Schmelzer, Behnke (3/3), Naidzinavicius (2/6), Stolle (0/2), Zschocke, Bolk (9/11), Grossmann (1/2), Weigel (0/2), Lauenroth (1/2), Behrend (0/1), Minevskaja (3/6 dont 2/2), Schulze (2/4) – Exclusion temporaire : Bolk (29e)

France : Gardiennes : Leynaud (tout le match, 13/38 arrêts), Gabriel – Joueuses de champ : Nocandy (1/2), Coatanea (2/3), Bouquet (1/1), Pineau (2/4), N’Gouan (0/1), Zaadi Deuna (4/7 dont 2/2), Houette (2/3), Sercien Ugolin (0/2), Flippes (3/3), Kanor (2/6), Edwige (3/5), Nze Minko (2/2), Niombla (3/6), Lacrabère (2/3) – Exclusions temporaires : Pineau (20e), Bouquet (25e)

Comments are closed.