vendredi 2 juin 2017

PUBLICITÉ

Finales LFH – Le retour sera décisif

Vainqueur d’un petit but à Brest, Metz a pris l’ascendant psychologique en vue de la finale retour. Mais le match très serré de ce mercredi laisse autant d’espoirs aux bretonnes.

Brest 21-22 Metz

Les deux équipes sont réputées pour avoir des défenses de fer et des gardiennes efficaces. C’est ce qu’on a vu dès le début de rencontre. Brest prend alors l’avantage grâce à une Allison Pineau leader de son équipe en attaque. L’internationale française est à la fois à la passe et au scoring mais malgré les arrêts de Cléo Darleux, Metz ne lâche pas et revient au score puis passe devant au quart d’heure de jeu (5-6). Si Brest ne lâche pas non plus (7-7), Laurent Bezeau recadre ses filles : « Vous n’êtes pas assez rapides sur les replis défensifs et surtout vous n’êtes pas à votre poste. » Le match va d’un but à l’autre sans qu’on ait le temps de respirer. Laura Glauser multiplie elle aussi les arrêts mais Metz n’arrive pas à reprendre l’avantage car en face, l’efficacité de Cléo Darleux est décisive et permet aux bretonnes de reprendre la main. A la mi-temps, le match défensif attendu est bien présent et les deux équipes se quittent sur une score de 13-10 en faveur des brestoises.

Toujours aussi défensif en début de seconde période, Brest n’arrive pas à creuser le trou et reste à deux longueurs après les 10 premières minutes (16-14) ce qui profite à Metz qui revient à 16-16 partout au quart d’heure de jeu. Malgré sa bonne première période, Laura Glauser a laissé sa place à Marina Rajcic dans la cage des Dragonnes et ça semble payer. Laura Flippes redonne l’avantage aux messines et Grace Zaadi leur permet ensuite de prendre à nouveau 2 buts d’avance (17-19). Si les brestoises restent attentives en défense, elles ont désormais plus de mal à trouver des failles en attaque. Le salut passe alors par les relations demi-pivot et un peu de chance pour Astrid N’Gouan qui remet les deux équipes a égalité avant les 5 dernière minutes (20-20). La fin de match devient irrespirable, et à quelques secondes de la fin, Brest à la balle d’égalisation (21-22). Laurent Bezeau pose son dernier temps mort pour donner ses dernières consignes… Mais Allison Pineau n’écoute pas et force un tir rapide qui passe à côté. Metz a le temps de remonter le terrain et obtenir un penalty au buzzer mais Cléo Darleux voit le ballon de Camille Aoustin rebondir sur le poteau avant de finir dans ses jambes (21-22).

Grâce à ce dernier miracle, Brest limite la casse en s’inclinant d’un but. Les joueuses de Laurent Bezeau n’ont inscrit que 8 buts en seconde période, c’est peu. Mais tenir tête à Metz cette saison relève de l’exploit, elles conservent ainsi toutes leurs chances pour le retour samedi soir, surtout si elles arrivent a réitérer le match qu’elles ont fait à Issy lors de la demi-finales retour. Metz décroche un victoire courte mais précieuse pour la confiance. « On voulait montrer une belle image de Metz car en fin de première mi-temps on a été assez catastrophiques, » analysait Graace Zaadi au micro de beIN SPORTS à la fin du match. « Au retour on part sur un 0-0, un seul but c’est rien, on va travailler et essayer de faire mieux pour gagner ce nouveau titre. » Tout se décidera samedi à 20h.

Photo fournie par Laury Rousseau / Clichés Hand

 

Poster un commentaire