dimanche 8 décembre 2019

PUBLICITÉ

Mondial IHF 2019 – Les Bleues battent l’Angola et joueront pour la 13e place

Catherine Gabriel - Equipe de France féminine de handball - Handball féminin - Sport Féminin - Femmes de Sport

Seulement deux jours après la désillusion contre le Danemark, l’Equipe de France s’est remise en selle ce dimanche en battant l’Angola. Elle joueront une « finale » pour la 13e place face à la Hongrie ce lundi 9 décembre.

(Infos FFHB)

L’équipe de France féminine de handball sort vainqueur de son premier des deux derniers matches ici, à Kumamoto. Face à l’Angola, ce matin à l’Aqua Dôme, les Bleues ont dû lutter pendant trente minutes avant de prendre facilement l’ascendant durant la deuxième période et de s’imposer 28-17 (9-9). Elles clôtureront leur championnat demain, face à la Hongrie, pour la place de 13-14, à 10h (heure française).

Les françaises rentrent assez facilement dans cette nouvelle rencontre. Estelle Nze-Minko et Pauline Coatanea lancent rapidement les hostilités mais les angolaises s’accrochent et profitent du jeu maladroit des Bleues pour prendre l’ascendant. Quelques tirs hors cadres et balles perdues, des contre-attaques manquées, les françaises mettront près de dix minutes à retrouver leur dynamique. Tamara Horacek, Pauletta Foppa et Béatrice Edwige, entre autres, imposent malgré tout une défense béton à leurs adversaires qui leur laisse peu de place pour pleinement s’exprimer. Il faudra compter sur Orlane Kanor et Océane Sercien-Ugolin pour relancer la machine et Catherine Gabriel pour stopper les missiles de l’Angola. Avec un jeu sur Béatrice Edwige concluant à trente secondes de la mi-temps, les françaises arrachent l’égalité (9-9) et devront se remobiliser pour la deuxième période.

Les choses tourneront à l’avantage des françaises en deuxième période. Beaucoup plus incisives en attaque, elles prennent rapidement de l’avance au score sur montée inversée grâce à Béatrice Edwige, Estelle Nze-Minko, Manon Houette et Alexandra Lacrabère. Tandis que Catherine Gabriel (11/28 arrêts) éteint tout espoir côté attaque, les angolaises durcissent grandement leur défense, quitte à aller jusqu’à un carton rouge pour Wuta Dombaxi à la 48ème minute. Les Bleues profiteront de ce moment de doute pour prendre le large et dérouler leur partition de la meilleure manière, en contre-attaque et jeu rapide sur Pauletta Foppa, Chloé Bouquet et Méline Nocandy qui scellera la rencontre sur le score de 28-17.

L’équipe de France terminera sa compétition demain, lundi, par une dernière rencontre face à la Hongrie, vainqueur de l’Argentine, à 18h (heure japonaise – 10h heure française).

Feuille de match :

Dimanche 8 décembre : Angola – France : 17-28 (9-9)
Arbitres : MM. D. et Z. Loncar (Croatie)
À Kumamoto, Aqua Dome – 2 000 spectateurs

STATISTIQUES :
Angola : Gardiennes : Pinto (2 minutes, 0/4 arrêt), Sousa (58 minutes, 8/31 arrêts), Almeida – Joueuses de champ : Joao, Silva (1/1), Paulo (1/3), Bernardo (1/1), Kassoma (1/1), da Silva (0/2), Carlos (3/7), Dombaxi (2/3), Cazanga (2/3), Machado (0/1), Venancio (2/2), Santos, Guialo (4/10 dont 1/2) – Exclusions temporaires : Kassoma (19e), Venancio (24e et 47e), Carlos (35e) – Carton rouge : Dombaxi (47e)

France : Gardiennes : Leynaud, Gabriel (tout le match, 11/28 arrêts dont 1/2) – Joueuses de champ : Nocandy (1/1), Coatanea (2/3), Bouquet (3/5), Zaadi Deuna (1/4 dont 1/2), Houette (2/5), Sercien Ugolin (1/1), Flippes (1/3), Kanor (3/3), Horacek (0/1), Edwige (3/3), Foppa (3/3), Nze Minko (5/6), Niombla (0/4), Lacrabère (3/3 dont 2/2) – Exclusions temporaires : Horacek (6e), Foppa (44e), Bouquet (46e)

Comments are closed.