mercredi 16 octobre 2019

PUBLICITÉ

EDF Hand – L’heure de Catherine Gabriel ?

Catherine Gabriel - Equipe de France Féminine de Handball - Handball Féminin - Sport Féminin - Handball Féminin

Laura Glauser forfait pour le Mondial 2019, Olivier Krumbholz devrait propulser Catherine Gabriel numéro 2. Il faudra lui donner du temps de jeu pour la mettre en confiance car Amandine Leynaud ne pourra être le seul rempart sur toute la compétition.

Sortie sur blessure lors du match de Ligue des Champions entre le Rail Cargo Hungaria et Metz, la gardienne internationale Laura Glauser a passé des examens qui ont révélé rupture partielle du ligament croisé antérieur du genou gauche. Elle ne pourra donc pas disputer les Championnats du Monde 2019 en décembre au Japon. Selon Thierry Weizmann, médecin et président de Metz, elle pourrait éviter une opération qui la tiendrait éloignée des terrain durant 6 mois, mais les risques d’une rechute seraient accrus.

La messine doit donc prendre une décision : guérir sans opération et revenir plus rapidement avec plus de risques ou guérir avec une opération, amoindrir le risque de rechute mais rester éloignée 6 mois au moins. Conjugué au forfait de Cléopâtre Darleux (maternité), c’est probablement Catherine Gabriel qui prendra la place de numéro 2 durant ce mondial. Amandine Leynaud ne pouvant tenir le rythme d’un mondial à 60 minutes par match.

Catherine Gabriel

Enfin l’heure de Catherine Gabriel ?

Déjà de l’aventure mondiale en 2017 puis européenne en 2018, la Française de 25 ans était présente en tant que 3e gardienne et n’avait participé à aucun match. Si son vécu et son niveau ne font aucun doute, Olivier Krumbholz devra lui donner un temps de jeu bien plus conséquent pour une formation accélérée du très haut niveau. Car pour le moment, la Nantaise ne compte que 6 sélections depuis sa première apparition en Bleu en octobre 2014. Et elle n’a disputé qu’un nombre limité de matchs européens avec Besançon puis Nantes.

En attendant, Catherine Gabriel fait le travail. Depuis le début de saison en Butagaz Ligue Energie, la Nantaise se montre régulière avec 52 arrêts sur 157 tirs soit 33% d’efficacité. Elle pointe au 9e rang du classement des gardiennes. Par chance pour elle, seules 2 gardiennes françaises sont devant. Camille Depuiset (Fleury, 6e) et Léa Serdarevic (Toulon, 7e) comptent plus d’arrêts mais un pourcentage proche (33 % et 41 %). Là encore, le vécu de Catherine Gabriel depuis plusieurs années dans le groupe d’Olivier Krumbholz sera un atout précieux pour la propulser numéro 2.

Roxanne Franck, gardienne de Besançon et régulièrement appelée depuis quelques mois, devrait être la 3e gardienne du groupe. Elle tourne elle aussi à 31 % d’arrêts (40/131) et pointe au 13e rang. La ligue comptabilise en effet le nombre d’arrêts et non le pourcentage d’efficacité.

Le classement des gardiennes de LFH

Comments are closed.