samedi 4 avril 2015

PUBLICITÉ

Quelques instants Boxe avec Fatima Elkabouss et Maily Nicar

Boxing Beats - Mars 2015 - Fatima Elkabouss déclarée vainqueur face à Scoura Brahimi.

Après leurs victoires lors de Gala Boxing Beats à Aubervilliers, Fatima Elkabouss et Maily Nicar ont accordé quelques instants à Femmes de Sport dans les jours qui ont suivi, afin de revenir sur leur parcours très différents.

Boxing Beats - Mars 2015 - En Rouge, Fatima Elkabouss. En bleu, Scoura Brahimi.

En Rouge, Fatima Elkabouss. En bleu, Scoura Brahimi.

Fatima, depuis quand boxez-vous ?

J’ai commencé la boxe en 2000/2001 mais en 2011 j’ai arrêté pendant 3 ans et demi à peu près, je n’ai repris que depuis octobre 2014. Mon fils a eu 1 an quand j’ai décidé de reprendre les entraînements.

Pourquoi avoir choisi la boxe plutôt qu’un autre sport ?

J’ai choisi la boxe parce que j’avais besoin d’un sport pour m’évader, oublier mes soucis, me défouler. Et la boxe est le seul sport qui ma apporte tout ça.

Qu’avez-vous pensé après votre victoire à domicile lors du Gala Boxing Beats ?

Après ma victoire à domicile, je n’ai pas été satisfaite de ma prestation parce que je suis partie à la bagarre alors que ce n’est pas mon style de boxe. Généralement je boxe plus intelligemment et là je pense que la pression a été plus forte que moi… C’est dur de boxer à domicile, on a tellement envie de bien faire qu’on finit par faire n’importe quoi…


Boxing Beats - Mars 2015 - Les filles du Boxing Beats mises à l'honneur. De gauche à droite : Said Bennajem, Stelly Fergé, Sarah Ouramoune et Maily Nicar.

Les filles du Boxing Beats mises à l’honneur. De gauche à droite : Said Bennajem, Stelly Fergé, Sarah Ouramoune et Maily Nicar.

Maily, pourquoi avoir changé de discipline et être passée pied-poings à la boxe anglaise?

Ma transition vers le noble art s’est faite car le pied-poings ne me convenait plus. J’avais envie d’évoluer sportivement et pour cela je devais trouver un club qui m’en donnerait l’opportunité. Je pense que cela n’a pas été un hasard que mon cousin Michel, entraîneur à l’INSEP, me vante les mérites du Boxing BEATS. Mon choix était donc fait….

Vous avez maitrisé votre cardio, on ne vous a pas vu essoufflée durant les pause entre les rounds…

Je cultive entre autre la pensée créatrice et l’image mentale au quotidien mais en ce qui concerne le physique je maintiens tant que possible mon côté athlétique.

Qu’envisagez-vous après ce début prometteur ?

Pour le moment j’envisage de continuer sur la même lignée. Cela implique que je fasse conjointement boxe et études. D’un point de vue sportif, bien que je ne me fixe pas de limite, je complète une échéance à la fois car j’ai avant tout besoin de prendre de l’expérience.

Comments are closed.