dimanche 23 février 2020

PUBLICITÉ

Marte Olsbu Roeiseland reine des Mondiaux de Biathlon 2020

Embed from Getty Images

La biathlète norvégienne Marte Olsbu Roeiseland a disputé 7 courses durant les Championnats du Monde de Biathlon 2020 à Antholz-Anterselva (Italie). Elle a remporté 5 titres et terminé 2 fois à la 3e place. Dingue.

Qui aurait cru que la Norvégienne aille chercher la Mass Start de ce dimanche 22 février après être sortie 22e du 2e tir. Mais au prix d’un incroyable retour Marte Olsbu Roeiseland a décroché son 5e titre de la quinzaine. Dingue.

Tout a commencé le jeudi 13 février avec la première course, le relais mixte, remporté avec Tiril Ekhoff et les frères Johannes et Tarje Boe devant l’Italie et la République Tchèque. Dès le lendemain, la Norvégienne remettait le couvert en remportant sa première course individuelle de ce mondiaux, le Sprint 7,5 km, devant l’Américaine Susan Dunklee et la Tchèque Lucie Charvatova.

Deux jour plus tard, la biathlète « baissait » de rythme pour laisser Dorothea Wierer (ITA) remporter la poursuite 10 km et Denise Hermann (ALL), prendre la 2e place d’une course qui la voyait monter sur le podium avec 3 fautes au tir. C’est une nouvelle 3e place que Marte Olsbu Roeiseland décrochait ensuite le 18 février sur la course individuelle 15 km. Course remportée une nouvelle fois par Dorothea Wierer mais devant Vanesaa Hinz (ALL).

Après le bronze, la suprématie

Deux courses avec le bronze et puis le retour au premier plan. Dès ce jeudi 20 février, celle qui allait marquer ces mondiaux de son empreinte remportait le relais mixte simple avec Johannes Boe pour la Norvège devant l’Allemagne de Franziska Preuss et Erik Lesser. Un podium complété par l’équipe de France d’Anaïs Bescond et Emilien Jacquelin qui décrochent la seule médaille de la délégation féminine française de ces mondiaux, le bronze. Après ce relais mixte, c’est avec l’équipe féminine que Marte Olsbu Roeiseland décrochait ce samedi sa 4e médaille d’or en compagnie de Synnoeve Solemdal, Ingrid Tandrevold et Tiril Ekhoff. Le podium étant complété par l’Allemagne et l’Ukraine.

Embed from Getty Images

Tout ça avant le chef d’oeuvre de ce dimanche. Avec une faute au premier tir puis une faute au 2e, la Norvégienne ressortait 22e, très loin de la tête de course. Mais au prix d’une incroyable remontée, elle réalisait 2 derniers tirs parfaits quand Dorothea Wierer craquait avec une faute sur le 3e tir puis une faute sur le 4e. A la sortie de ce dernier tir, l’Italienne n’avait plus que 14 secondes d’avance sur la Norvégienne qui revenait comme une fusée et déposait son adversaire juste avant le dernier pointage intermédiaire à 300 mètre de la ligne pour la devancer de plus de 20 secondes au final. La 3e place a été décroché par la Suédoise Hanna Oeberg alors que malgré un très belle course qu’elle a mené à un moment, Julia Simon finissait 5e et passait tout proche d’une médaille.

Bilan mitigé pour les Bleues

Si ces Mondiaux sont globalement réussit pour Marte Olsbu Roeiseland et Dorothea Wierer, ils sont en revanche très mitigé pour les Françaises. Avec une seule médaille décrochée par Anaïs Bescond et une 5e place ce dimanche pour Julia Simon, les Bleues ont été trop en difficulté au tir sur cette quinzaine pour espérer mieux.

Embed from Getty Images

Julia Simon et Justine Braisaz ont terminé 7e du relais mixte. Lors du sprint, c’est Célia Aymonier qui terminait première française mais à la 15e place. Sur la poursuite, c’est Anaïs Bescond qui finissait meilleure tricolore avec une 11e place, alors que c’est Justine Braisaz qui occupait ce rang de première Bleue avec une 19e place lors de l’individuelle. Handicapées par leurs soucis au tir, les Bleues ont terminée 14e du relais alors qu’il a fallu donc attendre cette dernière course pour voir enfin une française briller avec Julia Simon.

Prochain RDV à partir du 5 mars avec le retour à la Coupe du Monde à Nove Mesto (Rép. Tchèque).

Les résultats complets

Comments are closed.