mardi 9 décembre 2014

PUBLICITÉ

Sports d’hiver : Résumé complet du week-end

Le week-end était chargé pour les dames, les sauteuses et fondeuses étaient à Lillehammer, les biathlètes à Östersund et les skieuses alpines à Lake Louise au Canada.

Commençons par un petit tour en Norvège. En saut, sur le tremplin olympique théâtre des JO de 1994, c’est la Slovène Spela Rogelj (photo) qui s’est imposée à la surprise générale devant les favorites Daniela Iraschko-Stolz et la Japonaise Sara Takanashi. Déception du côté de Coline Mattel, la sauteuse des Contamines n’a pris que la seizième place quatre rangs devant Julia Clair. Léa Lemare a de son côté échoué au 31e rang et n’a pas pu se qualifier pour la manche finale.

Les fondeuses étaient elles aussi à Lillehammer pour un mini tour composé d’un sprint, d’un 5km contre la montre en style libre et d’une poursuite en style classique. Chez elles, les « Norge » ont survolé l’épreuve en plaçant quatre fondeuses aux quatre premières places. Les favorites Marit Bjœrgen (photo) et Therese Johaug ont assuré un beau spectacle avec une victoire en sprint pour la première et sur le 5km contre la montre. Lors de la poursuite, Therese Johaug a pu reprendre les 32 secondes de retard qu’elle comptait sur Bjœrgen mais a du s’incliner au sprint. Heidi Weng complète le podium devant Ingvild Flufstad Œstberg et la Suédoise Charlotte Kalla. Du côté des Tricolores, Aurore Jean a pris une très belle vingt-septième place. En revanche, pas de points pour Coraline Thomas-Hugue ni pour Anouk Faivre-Picon.

On quitte la Norvège direction la Suède où la coupe du monde de biathlon faisait étape à Östersund. Au programme de la semaine, il y avait une individuelle, un sprint et une poursuite. Cette année avec la retraite de Tora Berger et d’Andrea Henkel, on attendait Kaisa Mäkärainen, Darya Domracheva, Gabriela Soukalova ou encore Tiril Eckhoff. Les favorites ont tenu leur rang lors de cette première sortie. Domracheva (photo) a gagné l’individuelle, Eckhoff le sprint et Kaisa Mäkärainen la poursuite. Du côté des Tricolores, en l’absence de Marie Dorin-Habert qui recommence le biathlon après la naissance de sa fille et Anaïs Chevalier malade, la jeune relève a assuré. Enora Latuillère a pris la septième place du sprint et la treizième de l’individuelle, Sophie Boilley a elle pris la dixième place de l’individuelle et la quinzième place sur sprint. Puis dimanche, c’est Marine Bolliet qui a brillé avec une huitième place lors de la poursuite. Elle avait précédemment fini 19e de l’individuelle et onzième du sprint. Arrivée avec l’étiquette de leader de l’équipe de France, Anaïs Bescond s’est classée 18e du sprint et douzième lors de la poursuite. Coline Varcin a elle aussi marqué des points ce weekend grâce à une dix-neuvième place lors du sprint et le point de la 40e place lors de la poursuite. Un résultat prometteur pour la suite de la saison.

Traversons l’Atlantique pour le Canada du côté de Lake Louise avec le premier week-end vitesse de la saison. Au programme deux descentes et un super G. Ce week-end marquait également le retour aux affaires de Lindsey Vonn et Marion Rolland après leurs blessures au genou. Fortunes diverses avec un très bon bilan pour l’américaine (photo), huitième de la première descente remportée par la Slovène Tina Maze, vainqueur de la seconde descente devant des compatriotes Stacy Cook et Julia Mancuso et enfin deuxième du Super G derrière la Suissesse Lara Gut. Pour Marion Rolland en revanche le week-end n’a pas été bon. La française ressent toujours des douleurs ce qui l’a privé d’exploiter 100% de son potentiel. Elle n’a pris que la 28e et la 29e place des deux descentes tandis qu’elle n’a pas marqué de points en Super G avec seulement la 35e place. Du côté Tricolore, les performances sont venues de Marie Jay-Marchand-Arvier, 15e de la première descente et 21e de la seconde, et de Margot Bailet, 15e du Super G. Marion Pellissier a marqué ses premiers points de la saison avec la 26e place du Super G. Pas de points en revanche pour Jennifer Piot. Les jeunes Laura Gauche, Marine Gauthier, Noémie Larrouy et Gaëlle Reiller ont elles acquis de l’expérience en prenant leur premier départ coupe du monde cette saison.

Poster un commentaire