dimanche 17 décembre 2017

PUBLICITÉ

Mondial 2017 – ELLES L’ONT FAIT !

La France a réalisé un exploit en battant la Norvège, favorite, en finale des Championnats du Monde 2017 de Handball, son deuxième titre mondial après 2003.

L’Équipe de France débute bien son match, et, après deux arrêts d’Amandine Leynaud, les Bleues mènent 2-0 grâce à Siraba Dembélé et Laurisa Landre. Mais suite à deux penalties concédés et transformés par Nora Mork, la Norvège prend pour la première fois l‘avantage (2-3). Les Françaises restent cependant dans le match en revenant à 4-4 grâce à Landre mais aussi et, surtout, aux nouveaux arrêts de leur gardienne. Elles pêchent en attaque durant quelques minutes alors que la Norvège, elle, ne faiblit pas et prend une petite marge d’avance (7-4 14e).

Après un premier temps-mort d’Olivier Krumbholz, la France passe en défense tiroir et joue plus haut pour faire déjouer l’attaque de son adversaire. Manon Houette puis Estelle Nzé Minko ramènent la France à -1 puis à égalité grâce à un but en force de Camille Ayglon qui embarque avec elle pas moins de trois joueuses norvégiennes (8-8, 20e). Après une nouvelle égalisation de Laura Flippes (9-9), la France a plusieurs fois la possibilité de prendre l’avantage et c’est finalement Kalidiatou Niakaté qui redonne le leadership aux Bleues (10-9).

Si, par la suite, la France conserve son avance, elle manque plusieurs fois l’occasion de creuser l’écart. Heureusement, Amandine Leynaud continue son récital dans les buts et stoppe plusieurs fois l’attaque nordique. A la mi-temps, la France rentre aux vestiaires avec 1 but d’avance (11-10), et c’est surtout grâce à elle et ses huit arrêts !

Amandine Leynaud, l’impact psychologique

Aux retour des vestiaires, et en double infériorité, la France gère très bien son début de seconde période et va même creuser l’écart (14-11). Amandine Leynaud fait de nouveau des prouesses et pousse Nora Mork, meilleure buteuse de ce mondial, à la faute, avec un penalty en dehors du cadre. Allison Pineau prend ses responsabilités offensives et défensives mais Mork revient dans sa partie et garde la Norvège au contact (15-13).

La France connaît alors un passage difficile en défense et se fait rejoindre (16-16), obligeant Olivier Krumbholz à poser son deuxième temps-mort. Si les Bleues restent dans le match grâce à un exploit sur l’aile gauche de Manon Houette, Veronica Kristiansen garde elle aussi son équipe dans la partie (17-17). Grâce à un arrêt sur penalty de Cléopâtre Darleux, la France conserve le score de parité. La rentrée d’Heidi Loke fait du bien à la Norvège qui reprend l’avantage (18-17) avant que Manon Houette, en feu sur son aile gauche ne remette un nouveau but égalisateur (18-18).

Une fin en apnée !

Grâce à l’entrée d’Orlane Kanor, 20 ans seulement, la France reprend l’avantage (19-18) mais pour une courte durée. On assiste à un vrai chassé-croisé où aucune des deux équipes ne veut lâcher physiquement, tactiquement et psychologiquement. Allison Pineau, d’un fabuleux tir à la hanche, redonne l’avantage aux Bleues avant que Leynaud, de retour dans le but, ne stoppe un nouveau tir de Stine Oftedal.

Le final est à couper le souffle. La France conserve son petit avantage jusqu’à ce que Siraba Dembélé n’aille chercher un penalty en donnant de sa personne. Allison Pineau le transforme et met les Bleues à +2 (22-20). Après un dernier but de Kristiansen, les Bleues abordent la dernière minute avec une longueur d’avance et il faut un exploit d’Alexandra Lacrabère puis un nouvel arrêt d’Amandine Leynaud à quelques secondes de la fin pour offrir un deuxième titre mondial à la France (23-21).

Elles sont Championnes du Monde 2017 :

Gardiennes : Cléopatre Darleux (Brest Bretagne HB) – Catherine Gabriel (ES Besançon) – Amandine Leynaud (Vardar Skopje)
Ailières gauches : Siraba Dembélé (Rostov) – Manon Houette (Metz HB)
Arrières gauches : Orlane Kanor (Metz HB) – Kalidiatou Niakaté (Nantes LA) – Gnonsiane Niombla (Bucarest)
Arrière gauche – Demi-centre : Allison Pineau (Brest Bretagne HB)
Pivots : Béatrice Edwige (Metz HB) – Laurisa Landre (Metz HB) – Astride N’gouan (Brest Bretagne HB)
Demi-centres : Estelle Nze-Minko (Siofok) – Grâce Zaadi (Metz HB)
Arrières droites : Camille Ayglon-Saurina (Bucarest) – Alexandra Lacrabère (Vardar Skopje) – Jannela Blonbou (OGC Nice)
Ailières droites : Blandine Dancette (Nantes LA) – Laura Flippes (Metz HB)

Le staff :
Entraîneur : Olivier Krumbholz
Adjoints : Sébastien Gardillou, David Burguin et Christophe Caillabet
Préparation physique : Pierre Terzi
Médecin : Gérard Juin
Kinésithérapeutes : Denis Delanaud – Pierre Gillet et Annick Le Naour
Préparateur mental : Richard Ouvrard
Assistant : Philippe Rajau
Relation Media : Hubert Guériau
Directeur Technique National : Philippe Bana.

Comments are closed.