dimanche 3 décembre 2017

PUBLICITÉ

Mondial 2017 – Les Bleues se rachètent face à l’Angola

Après sa défaite contre la Slovénie, la France s’est reprise face à l’Angola pour finalement l’emporter de sept buts. De quoi se rassurer pour la suite de la compétition.

Le match débute par un round d’observation dans lequel les Angolaises scorent les premières, mais les Bleues leur répliquent quasiment immédiatement. La connexion de feu du HBC Nîmes entre Camille Ayglon et Blandine Dancette permet d’égaliser à 3-3 et Amandine Leynaud réalise enfin son premier arrêt sur l’action suivante. Malheureusement, ce match est brouillon des deux côtés et Dancette rate un but quasiment tout fait en buttant sur Cristina Branco. Ensuite, les Angolaises reprennent la main. Comme face à la Slovénie, les Bleues butent sur la gardienne adverse et à la moitié de la première mi-temps, elles ont deux buts de retard (6-4).

Si Laura Flippes arrive enfin à ramener les Bleues à égalité (7-7), les Françaises continuent à courir après le score, incapables de stopper défensivement des Africaines qui continuent à trouver des brèches et à être efficaces. Il faut attendre une infériorité numérique avec la sortie de Camille Ayglon pour voir les Bleues plus entreprenantes. Elles reviennent à 9-9 puis passent devant pour la première fois de la partie grâce à un penalty transformé par Alexandra Lacrabère (9-10). C’est ensuite Allison Pineau qui marque en contre-attaque pour donner un peu d’air à ses coéquipières. A la mi-temps, la France peut s’estimer heureuse d’être devant même si elle n’a jamais lâché, car les approximations du début de partie auraient pu la mettre dans une position bien plus compliquée (10-11).

Une 2e période plus solide

A la reprise, les Bleues profitent de leur léger avantage pour rester devant et même creuser l’écart grâce à Camille Ayglon d’abord puis Blandine Dancette en contre attaque (11-14). Lorsqu’elles respirent mieux, et sont moins sous pression, les Françaises sont bien plus à l’aise. Une meilleure défense, pilier du jeu français, sert toujours les intérêt de cette équipe.

Les Angolaises sortent peu à peu de la partie tandis que les Françaises se montrent plus solides. Cristina Branco, la très bonne gardienne angolaise, se fait même expulser après une sortie de sa zone où elle bouscule Manon Houette, les arbitres appliquant le règlement à la lettre et sortant le carton rouge. Les Angolaises n’avaient pas besoin de ça et continuent de prendre l’eau en ne scorant plus durant près de 6 minutes (12-19, 40e). La France n’a plus qu’à dérouler son jeu sans prendre de risque, Olivier Krumbholz s’offrant même le luxe de faire tourner son effectif, même si les joueuses de Morten Soubak jouent toutes leurs actions comme la victoire était encore en ligne de mire.

Si le début de partie ne le laissait pas présager, la France s’impose finalement de sept buts (19-26) et se rachète après son faux départ face à la Slovénie. Après son 1/7 catastrophique samedi, Alexandra Lacrabère est élue joueuse du match avec 7 buts marqués ce dimanche. Après une journée de repos ce lundi, la France affrontera le Paraguay mardi, un match qui devrait se solder par une victoire, sans faire injure aux Sud-Américaines dont le niveau ne permet pas de rivaliser avec les grandes nations du handball.

Comments are closed.