jeudi 29 novembre 2018

PUBLICITÉ

EHF Euro 2018 – LFH, le championnat le mieux représenté

L’EHF Euro 2018 de Handball féminin qui débute à Nancy ce soir par un France-Russie a fait ses comptes d’effectifs. Et à ce jeu,, c’est la Ligue Féminine de Handball, le championnat français, qui est le mieux représenté dans les équipes présentes.

(Infos LFH)

Un joli contingent de joueuses des clubs de la Ligue Féminine de Handball évoluera dans les salles françaises lors de l’EHF EURO 2018 dès ce jeudi 29 novembre. En effet, 35 joueuses salariées de clubs de l’Hexagone ont été retenues pour disputer la compétition, ce qui fait de la LFH le championnat national européen le mieux représenté lors de cet Euro.

Les clubs LFH à l’EHF EURO 2018 : 9 sur 12

Alors que le Metz Handball et le Brest Bretagne Handball cumulent à eux deux la moitié des sélectionnées, la répartition des 7 autres clubs représentés est plutôt équilibrée. Signe de l’homogénéité du niveau du championnat français, chacun d’eux dispose en moyenne de 2 internationales présentes à l’Euro.

Le reflet d’un championnat français compétitif

Avec une moyenne d’âge de 26 ans, le profil type de l’internationale LFH sélectionnée est déjà expérimenté et regroupe de jeunes talents à l’image de Pauletta Foppa (Brest Bretagne Handball / FRA, 18 ans), Janella Blombou (OGC Nice côte d’azur handball / FRA, 20 ans), ou bien encore Ivana Kapitanović (Metz handball /CRO, 24 ans) et des joueuses émérites telles que Camille Ayglon-Saurina (Nantes Atlantique Handball / FRA, 33 ans / photo) et Lucie Satrapová (Paris 92 / CZE, 29 ans).

Elle a généralement été formée en France ou bien y est arrivée il y a moins de deux ans ce qui atteste l’attractivité grandissante du championnat qui fête ses 10 ans cette saison. Outre les joueuses françaises, la présence de 12 nationalités différentes dans les sélectionnées de LFH témoigne de la dynamique du championnat français.

Paroles aux actrices

En LFH depuis maintenant sept ans l’internationale néerlandaise du Metz handball, Ailly Luciano a elle aussi pu constater l’évolution du championnat, « le championnat a bien évolué c’est certain. Nous avons une adversité de plus en plus forte, et le championnat de France est devenu une référence sur la scène européenne. »

Le mot de la fin reviendra à Siraba Dembélé-Pavlovic, capitaine de l’Equipe de France de handball et joueuse au Toulon Saint-Cyr Var Handball :
« On peut même dire que la LFH est aujourd’hui plus forte que le championnat de Russie et de Macédoine. C’est une très bonne chose, et c’est pour cela que de nombreuses internationales étrangères veulent venir jouer en France.« 

Comments are closed.