lundi 15 octobre 2018

PUBLICITÉ

EHF Cup – 2e tour : avantage Nantes face à Paris 92

La confrontation franco-française du 2e tour de la Coupe EHF a tourné à l’avantage de Nantes qui recevait lors du match aller. Paris 92 devra cravacher au retour pour éliminer les Roses.

Une bonne entame pour les Nantaises

C’est dans un complexe sportif Mangin Beaulieu bien rempli que débute la rencontre dont les enjeux dépassent le cadre du championnat régulier de LFH. Avec l’EHF Cup, on met un pied dans la cour des grands ! Les deux formations sont donc extrêmement motivées et cela se ressent. Elles se rendent coup pour coup, 4-4 à la 9e minute, à commencer par la nouvelle capitaine des roses, Paule Baudoin, auteure de 4 réalisations dont 2 penaltys, l’une de ses spécialités.

Paris cherche comme à son habitude à jouer vite et à marquer sur relances rapides notamment avec sa demi-centre, l’autrichienne Sonja Frey (5 buts). Les Lionnes dominent légèrement à la 17e minute (5-7) mais une exclusion temporaire à leur encontre permet aux nantaises de revenir au score (8-8 à la 20e).
S’en suit alors un gros temps fort d’Elaine Gomes (photo) qui n’en finit plus de partir en contre attaque pour marquer et perturber la défense centrale francilienne en sa qualité de pivot.

Paris se défend très bien et particulièrement grâce à l’incroyable Tamara Horacek qui envoie des « boulets de canon » quasiment inarrêtables sur une Armelle Attingré qui pourtant, ne pas démérité durant cette mi-temps. Le match se transforme en un duel Gomes / Horacek, auteures de 6 réalisations chacune. Impressionnant !

Un coup Paris mène, un autre c’est Nantes. Au-delà du talent incontestable de ces joueuses, ce qui fait une différence notable au score durant cette période est le nombre d’exclusions temporaires. En effet, à chaque fois que l’une des formations prend une sanction, elle la paie cash et l’équipe adverse en profite pour faire la différence sur le terrain et au compteur !

A la pause, ce sont les Roses qui mènent au score d’une petite longueur, 14-13. Le suspens quant à l’issue du match reste entier.

L’envie de s’imposer

Au retour des vestiaires, le jeu repart très vite sur une cadence infernale, les attaques s’enchaînent. Les 2 équipes veulent en imposer. Nantes, plus conquérant prend rapidement le large (20-15 à la 36e minute) avec de belles réalisations de Beatriz Escribano (6 buts) et de Kalidiatou Niakaté (également 6 buts) qui s’investissent corps et âme dans cette bataille.

Paris 92 ne lâche rien et le brio de son arrière gauche Veronika Malà (4 buts) avec notamment 2 interceptions inspirées, remet l’équipe à flot (24-21 à la 45e). Les parisiennes continuent leur remontée avec une base arrière solide et une Océane Sercien en grande forme (5 buts). Elles remontent jusqu’à -1 (25-24 à la 50e). A ce moment du match, on redoute un scénario trop connu des Ligériennes depuis le début de cette saison, à savoir une remontée de l’équipe adverse qui se solde par un nul ou une défaite !

Mais c’est sans compter sur la détermination des Roses qui, dans une salle chauffée à blanc, trouvent l’inspiration nécessaire pour reprendre l’avantage, 30-25 à la 57e. On notera la fraîcheur d’Orlane Ahanda (3 buts) qui apporte un réel plus en cette fin de 2e mi-temps avec notamment des tirs à la hanche. Une belle entrée en matière donc pour cette jeune recrue issue du centre de formation nantais.

La réussite n’est décidément plus du coté parisien, à l’image de la joueuse emblématique, Tamara Horacek qui ne trouve plus le cadre et se blesse en cette fin de rencontre. Espérons qu’il ne s’agisse de rien de grave et qu’elle soit opérationnelle pour le match retour à Issy-les-Moulineaux, qui s’annonce déjà sous haute tension la semaine prochaine ! Car avec cette défaite 31-26, Paris 92 va devoir cravacher au retour.

Un premier pas et après…

Ces 5 buts d’avance pour l’équipe du NAHB restent une petite bouffée d’oxygène à savourer avec parcimonie, surtout quand on connait la capacité des parisiennes à inverser la tendance, qui plus est à domicile ! On se souvient tous l’an passé de l’avance des nantaises de 10 points qui s’était terminé par une victoire francilienne. Verdict final le 21 octobre sur le parquet du Palais des Sport Robert Charpentier pour un match retour de folie qui verra donc une équipe française éliminée dès le 2e tour !

Photo fournie par Philippe Padioleau.

Comments are closed.