dimanche 17 juillet 2016

PUBLICITÉ

La France s’impose 3-0 contre la Chine

Lors de son premier match de préparation aux Jeux Olympiques de Rio, l’Equipe de France féminine de football s’est imposée 3-0 contre la Chine au Stade Charlety de Paris. Le sélectionneur en a profité pour faire une large revue d’effectif.

Le match débute tranquillement et c’est une montée de Wendie Renard qui commence par enflammer le public, la capitaine des Bleues centre mais ne parvient pas à trouver Eugénie Le Sommer au point de penalty (5e). Cette action lance les françaises qui récupèrent tous les ballons au milieu de terrain et campent dans le camp chinois. Amel Majri obtient un bon coup franc côté gauche mais qui ne sera pas dangereux pour Lina Zhao. Derrière, c’est Kadidiatou Diani qui enflamme le public par une percée côté gauche, mais la française n’arrivera pas à centrer proprement. Les chinoises n’arrivent pas à sortir les ballons au-delà de la ligne Elise Bussaglia-Amandine Henry qui sont toujours présentes pour couper le lien entre le milieu et l’attaque.

Après une nouvelle incursion côté gauche, Le Sommer manque sa reprise et la gardienne chinoise se troue, laissant à Diani le soin de devancer une défenseur et pousser la balle au fond du but (15e). Peu de temps après, les Bleues obtiennent une nouvelle occasion par Bussaglia qui reprend en pleine course un ballon de Le Sommer après un show en solo côté gauche (16e). La Chine se réveille et obtient son premier corner qui ne donne rien (19e). Mais c’est bien la France qui va rapidement doubler la mise. Sur un coup franc de Louisa Cadamuro (ex-Necib), Wendie Renard surgit pour devancer la gardienne chinoise et propulser le ballon au fond (18e 2-0). Derrière, à part une reprise du plat du pied de Diani (36e) qui passe largement au-dessus, pas grand-chose à se mettre sous la dent jusqu’à la 43e minute et un poteau trouvé par Le Sommer après une percée sur la droite puis une frappe un peu trop tardive détournée par Zhao sur son montant.

Large revue d’effectif

A la reprise, Sarah Bouhaddi laisse sa place à Méline Gérard dans le but des Bleues. Et les chinoises reviennent avec de meilleures intentions. Le pressing est plus haut, et ce sont elles qui sont dans le camp français. Il faut attendre 5 bonnes minutes avant de voir la première incursion française dans le camp rouge qui récupère la balle très rapidement. A la suite d’une belle action et d’un mauvais renvoi de la tête de Camille Abily dans sa surface, Wang Shuang a la possibilité de frapper mais dévisse complètement sa frappe, dommage, il y avait la pace de faire beaucoup mieux (53e). Pour son dernier ballon, Le Sommer s’infiltre une nouvelle fois côté droit et s’approche du but mais son centre-tir à ras de terre est repoussé par Zhao devant Diani qui ne peut reprendre (60e).

Philippe Bergerôo procède à un triple changement pour dynamiser le milieu et l’attaque et donner du temps de jeu à un peu tout le monde. Camille Abily, Elise Bussaglia et Eugénie Le Sommer sont remplacées par Kheira Hamraoui, Claire Lavogez et Marie-Laure Delie. Wang Shanshan effectue à son tour un petit numéro juste après son entrée en jeu. Elle s’infiltre côté gauche et centre dans les 6 mètres, obligeant Méline Gérard à renvoyer le danger des poings (67e). Et les rouges en profitent pour squatter un peu le camp des Bleues et s’offrir un corner dangereux repoussé encore une fois par la gardienne de l’OL (68e). Les françaises ne se laissent pas abattre mais montrent un peu moins d’envie, les automatismes ne sont pas encore bien assimilés et Lavogez pourtant bien déviée par Delie manque le cadre sur une frappe aux 18mètres (72e).

Après un double changement en défense (Amel Majri et Jessica Houara D’Hommeaux remplacées par Sakina Karchaoui et Sabrina Delannoy), Diani s’offre une nouvelle percée côté droit mais son centre en retrait ne trouve personne, Delie s’étant concentrée sur le deuxième poteau (79e). Diani, décidément intenable sur son côté droit, provoque dans la foulée un pénalty sanctionné d’un carton jaune pour une défenseur chinoise. Claire Lavogez prend ses responsabilités, s’élance et frappe comme une mule pour inscrire le 3-0 (81e). La lyonnaise n’est pas loin d’inscrire un doublé quelques instants plus tard mais sa joie est de courte durée puisque son but au second poteau à la suite d’un centre venu de la droite est refusé par l’arbitre suissesse pour une position de hors-jeu (87e).

La France s’impose 3-0 dans match maîtrisé où elles n’ont tremblé que quelques fois. Le prochain rendez-vous mercredi à Auxerre contre le Canada devra surtout montrer un peu plus d’envie et d’automatismes.

Photo fournie par G2elles photographies 

Poster un commentaire