dimanche 7 juillet 2019

PUBLICITÉ

CDM 2019 – Les Etats-Unis conservent leur titre

Embed from Getty Images

Megan Rapinoe et Rose Lavelle ont délivré les Etats-Unis dans une finale où encore une fois les Américaines s’en sont sorties face à une équipe des Pays-Bas qui les a bougé. Les Etats-Unis conservent leur titre et décrochent leur 4e Coupe du Monde féminine.

La première période met du temps à démarrer. Après une demi-heure d’observation, c’est Julie Hertz qui déclenche les hostilités avec une frappe franche et puissante détournée par Sari van Veenendaal (27e). Cette action réveille les Américaines qui vont multiplier les actions dangereuses. 11 minutes plus tard, Samantha Mewis d’abord sur une tête manquée, puis Alex Morgan du bout du pied, sont toutes les deux à la réception de deux centres de Megane Rapinoe mais les joueuses US ne parviennent toujours pas à ouvrir la marque.

Morgan bute encore sur la gardienne hollandaise 2 minutes plus tard avant que ce soit au tour des Bataves de mettre la pression sur le but américain. Lineth Beerensteyn prend de vitesse les Américaines en contre-attaque mais est prise en sandwich et Abby Dahlkemper écope d’un carton jaune (42e). Dans les arrêts de jeu, Vivianne Miedema prend à son tour de vitesse la défense américaine mais trop excentrée, elle n’arrive pas à trouver le cadre sur son centre-tir. A la pause, les deux équipes restent sur un score nul et vierge.

Les Américaines impitoyables

La deuxième période ne re-débute pas sur le même rythme et il faut attendre la 58e minute pour voir la rencontre basculer. Sur un centre américain, Stéfanie van der Gragt tente de dégager le ballon mais ne maîtrise pas son geste et fauche Alex Morgan qui s’écroule. Stéphanie Frappart, l’arbitre française de cette finale, désigne dans un premier temps un corner avant d’être appelée par l’assistance vidéo. Elle vient voir l’écran en bord de terrain, et prend la décision d’accorder un pénalty aux Américaines. Après 3 minutes d’attente, Megan Rapinoe s’élance, prend Sari van Veenendaal à contre-pied et ouvre la marque.

Les Pays-Bas, logiquement, jouent plus haut mais ce sont les Etats-Unis qui vont doubler la mise par Rose Lavelle (69e). Peu en vue depuis le début de la rencontre, la milieu perce dans l’axe, change plusieurs fois d’appuis pour déstabiliser les défenseurs hollandaises puis frappe du gauche, Sari van Veenendaal ne peut rien faire une fois de plus (2-0). Derrière, par deux fois, les Américaines sont proches du KO mais la gardienne-capitaine néerlandaise maintient son équipe dans le match. Elle remporte plusieurs duels dont un déterminant face à Crystal Dunn (75e).

Sherida Spitse est proche de réduire la marque sur coup franc mais le ballon passe juste à côté de la cage d’Alyssa Naeher (79e). C’est Tobin Heath qui anime la fin de match sur le devant de l’attaque des Américaines en manquant plusieurs fois, par ses choix ou par la fatigue, de concrétiser de belles percées en contre attaque.

Les Etats-Unis remportent leur 4e Coupe du Monde de l’histoire et la 2e d’affilé, un exploit que seule l’Allemagne avait réalisé en 2003 et 2007.

Comments are closed.