vendredi 7 juin 2019

PUBLICITÉ

CDM 2019 – Les Bleues entrent parfaitement dans leur Coupe du Monde

Embed from Getty Images

Lors du match d’ouverture de la Coupe du Monde 2019 au Parc des Princes, l’équipe de France s’est largement imposée 4 à 0 face à la Corée du Sud.

Elles sont entrées parfaitement dans leur match. Sans aucune appréhension, avec concentration et l’envie de jouer haut, les Bleues ont d’emblée mis la pression sur les Sud-coréennes en multipliant les attaques côté droit. Dès la 9e minute, Eugénie Le Sommer ouvre la marque après un centre en retrait venu de la droite par Amandine Henry qu’elle reprend à pleine vitesse pour placer le ballon sous la barre de Kim Minjung, impuissante.

C’est ensuite au tour des défenseures de s’illustrer. Griedge M’bock fait le spectacle en tentant un retourné acrobatique puis quelques minutes plus tard en propulsant le ballon au fond des filets d’une belle reprise de volée (30e). Mais un doute envahit les officiels qui font appel à la vidéo pour finalement refuser le but pour un demi-pied en position de hors-jeu. Elle sera « vengée » 5 minutes plus tard par Wendie Renard qui inscrira de la tête le 2e but pour les Bleues sur un corner de Gaëtane Thiney.

Toujours dominatrices, les Françaises font le jeu, gère le rythme du match, et dans le temps additionnel, la défenseure de l’OL doublera la mise sur une nouvelle tête pour amener les Bleues à 3-0. A la pause, l’avance des joueuses de Corinne Diacre est confortable.

Les Bleues toute en maitrise

Avec la maitrise du ballon, et logiquement, la 2e période est moins rythmée. Les Sud-coréennes sont sonnées et cuites, et malgré les changements, elle ne seront dangereuses que quelques fois. Il faut attendre la 63e minute pour voir Sarah Bouhaddi toucher son premier ballon avec les mains dans cette rencontre. Ensuite, c’est Wendie Renard qui manque une relance et permet à une attaquante adverse de filer vers le but mais la frappe de Min-A Lee passe largement à côté (77e).

Du côté des Bleues, le rythme est moins soutenu et des 3 changements opérés par Corinne Diacre, seule Valérie Gauvin se met réellement en valeur sur le front de l’attaque. Elise Bussaglia est proche de trouver la lucarne d’une belle frappe du plat du pied (79e) mais c’est Amandine Henry qui inscrira 6 minutes plus tard le 4e but d’une frappe enroulée dans le filet opposé. 4-0, propre.

L’équipe de France, malgré un rythme moins élevé en seconde période et une inquiétude sur la sortie d’Amel Majri, entre parfaitement dans sa Coupe du Monde face à une Corée du Sud décevante et dont on attendait mieux.

Comments are closed.