samedi 17 décembre 2016

PUBLICITÉ

EHF Euro 2016 – Les Bleues joueront le Bronze

En demi-finale de l’Euro 2016 en Suède, l’Equipe de France féminine de Handball a butté contre l’ogre norvégien ce vendredi soir. Elle jouera le Bronze face au Danemark ce dimanche.

C’est Estelle Nzé Minko qui ouvre le score pour les Bleues dès la première minute, ce qui permet aux françaises d’avoir un petit avantage niveau scoring. Alexandra Lacrabère manque la balle du 3-1 après 4 minutes mais porte tout de même les Bleues en début de match. Mieux, la défense des françaises est disciplinée et après 11 minutes, elle a pris une petite avance de 3 buts qui force l’entraîneur nordique à poser un temps mort (6-3).

Après 15 minutes, les Bleues sont toujours devant. Les norvégiennes perdent Stine Oftedal pour 2 minutes mais restent dans le match avec l’entrée de Silje Solberg dans les buts. Elles en profitent pour recoller à 7 partout après 21 minutes. Les Bleues sont muettes depuis au moins 5 minutes et Olivier Kurmbholz pose un temps-mort. « Restez concentrées, » est le mot d’ordre du coach français. Les norvégiennes restent sur leur dynamique et après un poteau de Laura Flippes, elles prennent même l’avantage pour la première fois de la partie à la 23e minute (7-8).

Les Bleues déjouent et perdent leur sens de la défense ainsi que leurs repères en attaque. Elles restent plus d’une dizaine de minutes muettes et cela permet à la Norvège de prendre le large comptant ainsi 4 buts d’avance (7-11). Il faut un exploit individuel de Manon Houette à l’aile pour stopper la stérilité française et marquer pour grappiller un but (8-11). Marie-Paule Gnabouyou entre et apporter sa qualité de tir lointain pour ramener les Bleues à -2 a quelques secondes la mi-temps (9-11).

Solberg impériale, les Bleues en échec

Dès le début de la seconde période, les françaises reviennent avec plus de répondant et marquent rapidement deux buts pour recoller à 11 partout. La Norvège sait s’adapter et trouve ses pivots pour reprendre son avance dans la foulée (11-13). Il faut attendre pas mal de temps mais les Bleues recollent finalement par Manon Houette en position de 2e pivot à la 41e minute, notamment grâce à un temps fort un peu plus défensif. La France fait toujours la course derrière, recollant après chaque nouvelle prise de pouvoir norvégienne. Alexandra Lacrabère remet les deux équipes à 14 partout à l’orée du dernier quart d’heure.

Laura Glauser continue son récital dans le but français et donne aux Bleues une balle de +1 que transforme Laurisa Landre. La gardienne messine offre une nouvelle balle de but à ses coéquipières après un nouvel arrêt mais Estelle Nzé Minko se voit refuser cette tentative de +2 pour passage en force. Les deux équipes ne se quittent plus et le match devient de plus en plus défensif : manque de place en attaque, arrêts de gardiennes, pertes de balles… Elles abordent les 10 dernières minutes côte à côte (15-15).

Les fibrillations cardiaques commencent à se faire sentir. Les deux équipes sont dans un chassé-croisé qui rend de plus en plus tendue et indécise cette fin de match. Les Bleues se retrouvent à -2 après un dernier temps-mort posé par Olivier Krumbholz et Silje Solberg effectue de nouveaux arrêts décisifs : à l’aile d’abord sur Laura Flippes, puis sur un penalty de Manon Houette. Siraba Demblé manque elle aussi son tir après être passée en un contre un… Le temps passe de plus en plus vite et les Bleues ne convertissent plus leurs occasions de recoller… Stine Oftedal, invisible dans ce match, retrouve son talent pour inscrire son seul but de la partie et mettre les Bleues à 3 buts à quelques encablures de la fin. Bloquée par la gardienne norvégienne toujours sur un nuage, les Bleues encaisseront même un dernier but qui rendra la note un peu salée.

La Norvège l’emporte 20 à 16 et s’offre un remake de la finale du Mondial 2016 en allant affronter les Pays-Bas. Les norvégiennes ont été de toutes les finales des Euro depuis 2002, une vraie constance ! Les Françaises, elles, iront jouer la médaille de Bronze contre le Danemark dimanche après-midi.

Poster un commentaire