mercredi 4 décembre 2019

PUBLICITÉ

Judo – Emilie Andeol et la folle journée du 3 décembre

Embed from Getty Images

Tout avait commencé pour la Championne Olympique 2016 de Judo par une interview dans le Parisien ce mardi 3 décembre 2019. Interrogée dans le cadre des Etoiles du Sport à Tignes, Emilie Andéol trouvait la force d’exprimer publiquement son mal être depuis son titre olympique. Sans emploi, sans sponsors, désormais en retrait des tatamis et éloignée de la région parisienne, elle est au chômage et en grande difficulté financière et morale. Cette interview et cette situation touche énormément de monde et fait le buzz sur les réseaux sociaux au point qu’en fin de journée, une proposition d’emploi lui est faite.

Ancien judoka de haut niveau et désormais président de la société Ippon Technologie et Président du Pacte de Performance, Stéphane Nomis a proposé à Emilie Andéol de prendre la direction de la Fondation Ippon, fondée en 2017 et qui lutte contre la fracture numérique. La judoka Championne Olympique va s’occuper de mettre en place des classes d’informatique en Afrique. Une journée qui se termine donc bien pour la Championne Olympique mais qui a révélé aussi une situation bien trop habituelle et bien souvent trop ignorée pour de nombreuses sportives et nombreux sportifs de haut niveau en quête de reconversion.

Comments are closed.