Place aux WTA Finals de Singapour, l’apogée de la saison !

23 octobre 2016 0 Par Alycia Santerre

Après 40 semaines et 57 tournois disputés, la WTA va connaître le sommet de sa saison avec les WTA Finals réunissant les huit meilleures joueuses mondiales et paires de double. Le tournoi se déroule à Singapour à partir du 23 octobre. Tour de table des qualifiées.

La saison a vu une joueuse allemande détrôner la reine Serena Williams de sa place de n°1  mondiale : Angélique Kerber. Auteure d’une saison quasi parfaite avec 2 titres du Grand Chelem (Open d’Australie et US Open), sa régularité tout au long des tournois lui aura permis de gravir les échelons jusqu’à atteindre la 1ère place du classement WTA. Serena Williams a déclaré forfait pour le tournoi de Singapour en raison d’une blessure à l’épaule et ne terminera pas la saison à la place de N°1 pour la première fois depuis plusieurs années. Derrière l’américaine, plusieurs joueuses se sont battues pour conserver leur place dans le top 8, Simona Halep et Agniezka Radwanska sont toujours présentes dans le gratin du tennis féminin et ont réalisé une saison conforme aux précédentes. Petra Kvitova un peu en retrait cette année, c’est une autre tchèque qui s’est illustrée :  Karolina Pliskova qui a remporté deux tournois cette saison (Nottingham et Eastbourne). Tout juste entrée dans le top 10 à la fin de l’année 2015, elle est cette fois-ci bien ancrée dans les 10 meilleures mondiales avec une 6ème place (n°5 à la race). Après seulement 3 années au plus haut niveau, Garbine Muguruza a déjà remporté un titre de Grand Chelem (Roland Garros, 2016) mais depuis ce trophée, l’Espagnole a du mal à confirmer son nouveau statut et se rend à Singapour à la 6ème place mondiale (elle était n°3 la saison dernière au même moment).

Révélation de cette année, Madison Keys, pour sa première saison dans le top 10, participera aux WTA Finals. L’Américaine de 21 ans continue son apprentissage et semble promise à prendre le relais de la « reine » Serena. Dominika Cibulkova n’est pas loin de retrouver son niveau de 2014 où elle avait atteint la place de n°10. Grâce à sa victoire au tournoi de Linz, la semaine passée, la Slovaque obtient in extremis sa place dans l’élite mondiale et sera du voyage à Singapour. Joueuse plutôt talentueuse sur « dur » et qui termine bien sa fin de saison, elle pourrait être la bonne surprise de ce Masters. Svetlana Kuznetsova a obtenu sa place in extremis samedi midi grâce à sa victoire au tournoi de Moscou, la russe avait son destin entre les mains et n’a pas laissé l’opportunité de participer aux WTA Finals, cette qualification laisse, en revanche, Johanna Konta sur la touche, qui s’était pourtant déplacée à Singapour.

Garcia-Mladenovic en favorites ?

Première année ensemble et déjà n°1 mondiales, Caroline Garcia et Kristina Mladenovic ont brillé tout au long de la saison que cela soit sur la scène WTA ou avec le maillot de l’équipe de France. Avec 6 tournois remportés dont Roland Garros, le duo français a montré l’étendue de son talent à travers les cinq continents. Habituées à truster la première place du classement de doubles, Martina Hingis et Sania Mirza ont dû céder leur place au duo français sans pour autant rester dans l’ombre avec cinq titres en plus à leur palmarès dont l’Open d’Australie. Après quatre années de partenariat,  les Russes,  Elena Vesnina et Ekaterina Makarova, font toujours partie des meilleures paires de double, en atteste leur titre de championnes olympiques acquis à Rio en août. Bethanie Mattek-Sand et Lucie Safavora ont, elles, repris leur marche en avant après la blessure de la Tchèque et surfent sur une bonne vague en cette fin d’année (victoire à l’US Open, finaliste au tournoi de Pékin).

Voici un duo qui n’a pas remporté de grand tournoi cette saison mais qui devrait faire partie du gratin mondial de double dans les prochaines années, Timea Babos et Yaroslava Shvedova sont associées depuis le début de saison et comptabilisent 23 titres à elles deux. La République Tchèque est également bien représentée au niveau du double, Andrea Hlavackova et Lucie Hradecka n’ont plus la même « aura » qu’il y a quelques années mais évoluent toujours au plus haut niveau et ne sont pas à l’abri de frapper un grand coup lors de ce tournoi final. Les sœurs Chan évoluent depuis trois ans ensemble et cela fonctionne plutôt bien, l’aîné a longtemps brillé avec Chuang Chia-Jung avant de s’associer avec sa sœur et cette saison a été couronnée de deux succès dont le tournoi de Doha. Seule joueuse à faire partir du top 10 en simple et en double, Karolie Pliskova devrait être sur tous les fronts à Singapour associée à l’allemande Julia Goerges qui vit sa meilleure saison en double.

Le plateau

Les 8 joueuses qualifiées en simple : Angélique Kerber (Allemagne), Serena Williams (USA), Simona Halep (Roumanie), Agniezka Radwanska (Pologne), Karolina Pliskova (Rép. Tchèque, Garbine Muguruza (Espagne), Madison Keys (USA), Johanna Konta (Grande-Bretagne).

Les 8 paires de double qualifiées : Caroline Garcia & Kristina Mladenovic  (France), Martina Hingis & Sania Mirza (Suisse & Inde), Elena Vesnina & Ekaterina Makarova (Russie), Bethanie Mattek-Sand et Lucie Safarova (USA & Rép. Tchèque), Timea Babos & Yaroslava Shvedova (Hongrie  & Kazakhstan), Andrea Hlavackova & Lucie Hradecka (Rép. Tchèque), Yung-Jan Chan & Hao-Ching Chan (Chine), Julia Goerges &  Karolina Pliskova (Allemagne & Rép. Tchèque).