TQO Handball : les Bleues s’offrent une finale face au Japon

TQO Handball : les Bleues s’offrent une finale face au Japon

19 mars 2016 0 Par Florian Polteau

Après avoir perdu vendredi face aux Pays-Bas, l’Equipe de France féminine de handball s’est remise en position favorable après sa large victoire face à une Tunisie diminuée. Elle jouera dimanche une « finale » face au Japon.

La défaite de la veille avait laissé quelques traces. Les Bleues étant dans l’obligation de remporter leurs deux derniers matchs pour s’assurer une place aux Jeux Olympiques, cela pèse en début de rencontre. Les françaises, un peu crispées, mettent du temps avant d’entrer pleinement dans la partie. Si elles prennent rapidement l‘avantage, elles mettent tout de même quelques longues minutes avant de prendre le large.

Face à une Tunisie diminuée par de nombreuses absences sur blessures dans ce TQO et notamment de Mouna Chebbah, une des meilleures joueuse du Championnat de France, l’équipe de France prend progressivement la mesure de son adversaire via des contre-attaques. C’est le petit plus qu’Olivier Krumbholz voulait amener chez les filles, une arme moins utilisée par son prédécesseur. Une arme qui marche. Les tunisiennes multiplient les pertes de balles et les ailières s’en donnent à cœur joie : Manon Houette (8 buts pour elle), Marie Prouvensier et Coralie Lassource y vont de leurs buts éclairs. Et à la mi-temps grâce à un joli 11/12 en contre-attaque, les Bleues sont largement devant : 20-6.

Soigner le goal average

Avec une telle avance à la pause, les joueuses d’Olivier Krumbholz se sont mises largement à l’abri et ont surtout commencé à soigner un goal average qui pourrait compter en cas de nul face au Japon. Le début de la seconde période voit un léger relâchement côté français et les tunisiennes en profitent pour faire scoring égal. L’écart ne se creuse donc pas et les Bleues oscillent entre +13 et +14.

C’est là que Laura Glauser (photo), galvanisée par son public, commence à sortir son gros match  52% d’arrêts et élue MVP de la rencontre. Les Bleues en profitent donc pour prendre un peu plus le large et monter jusqu’à +17 à quelques secondes de la fin (33-15). Seule inquiétude de ce match, la sortie prématurée de Camille Ayglon-Saurina qui semblait touchée après un choc en début de seconde période.

La qualification se jouera donc ce dimanche face au Japon, défait par les Pays-Bas qui ont décroché leur billet. L’équipe qui remportera cette dernière rencontre décrochera son ticket pour les JO de Rio.