jeudi 24 décembre 2015

PUBLICITÉ

Le Cannet gagne la première Supercoupe de volley

Au terme d’un match plein de suspense et riche en rebondissement le club du Cannet tenant du titre de la Coupe de France a battu au tie break son voisin du RC Cannes, champion de France en titre. Olga Savenchuk, pointue arrivée récemment au Cannet a été élue MVP du match avec 26 points.

Le Racing cueille à froid Le Cannet

Le début de match est à l’avantage des cannoises. Sous l’impulsion de Rachel Sanchez-Perez et Nadiia Kodola, les Racingwomen démarrent fort et mènent rapidement 6-1 ce qui oblige Riccardo Marchesi, l’entraineur du Cannet à prendre un temps mort. A l’issue de ce temps mort, les Azuréennes continuent de faire le break pour mener de dix unités au second temps mort technique. Alors mené de dix pointi, l’entraineur cannetan décide de changer de passeuse afin de modifier le style de jeu de son équipe. Dès son premier point, Anastasia Kornienko qui a pris la suite de Niverka Marte signe un block gagnant. Malgré ce changement, les Cannetanes n’arrivent pas à recoller et sur sa troisième balle de set, le RC Cannes remporte la première manche 25-18 par l’intermédiaire de Nadiia Kodola, auteur de 28 points sur l’ensemble de la partie.

Savenchuk sonne la révolte cannetane

Arrivée il y a deux semaines, Olga Savenchuk a su se fondre dans le collectif de Riccardo Marchesi. Après déjà cinq points dans le premier set, la pointue ukrainienne a réalisé un festival dans le deuxième acte. Avec l’aide de notamment des centrales Jineiry Martinez et Marina Zambelli mais aussi d’Anastasia Kornienko restée comme choix numéro 1 à la passe, l’ESCR Volley a vite creusé un petit écart (7-3). Cependant les joueuses de Yan Fang sont revenues à un point (7-6) mais c’est Le Cannet qui reste en tête au premier temps mort technique (8-6). A l’issue de ce temps mort, les Cannetanes reprennent le match tambour battant et creusent à nouveau un écart de cinq longueurs. Le temps mort de l’entraîneur franco-chinois des azuréennes ne change rien et au second temps mort technique, les joueuses de la Croisette comptent cinq points de retard. C’est le moment choisi par le duo Dimitrova/Kodola pour faire revenir leurs coéquipières au score (21-21 puis 22-22). C’est alors que le contre cannetan choisit de se mettre en évidence. Le duo Zambelli/Savenchuk réalise deux blocks de suite pour offrir à leur équipe deux balles de set. Myriam Kloster côté RC Cannes sauve brillamment la première sur un contre mais sur la seconde, le block ne parvient pas à remettre la balle dans le camp adverse et Le Cannet égalise.

Kodola / Kloster contre Savenchuck / Zambelli

Nadiia Kodola et Olga Savenchuk ont joué ensemble sous les couleurs du VK Khimik il y deux saisons avec à la clé un doublé coupe/championnat. Myriam Kloster et Marina Zambelli étaient le duo de centrales du côté des noires et blancs du Cannet avec à la clé une coupe de France et le titre honorifique de vice championne de France 2015. Maintenant adversaires, ces deux duos se sont donnés la réplique tout au long du match et plus particulièrement dans les troisièmes et quatrièmes manches. Bien secondées par Alexandra Lazic, Nadiia Kodola et ses partenaires répondent point par point aux attaques répétées et gagnantes du duo Savenchuk / Zambelli. Dans la troisième manche, l’écart n’excède pas trois points entre les deux équipes. Alors mené 18-15 Yan Fang pose un temps mort afin de transmettre de nouvelles consignes à ses joueuses. Même si l’écart monte juste après ce temps mort à quatre points (19-15), les Azuréennes arrivent à revenir au score. Comme dans la manche précédente, la jeunesse cannoise ne gagne pas les points importants. Sur deux attaques manquées les protégées d’Anny Courtade offrent au Cannet sur le score de 25-23 la troisième manche.

La perte de ce set ne décourage pas de vaillantes cannoises qui attaquent la quatrième manche en creusant rapidement un écart de cinq longueurs. Le service cannois gène de plus en plus les partenaires de la libéro Sayaka Tsutsui. Grâce à deux aces de Lazic et Camera et des attaques de Rachel Sanchez Perez ou encore Gergana Dimitrova, les Cannoises mènent 8-3 au premier temps mort technique. Et pourtant comme dans le set précédent, l’équipe menée parvient à recoller au score et Le Cannet revient à 11-11 grâce au duo Olga Savenchuk/Marina Zambelli mais aussi à Debby Stam-Pilon qui prend la relève lorsque le duo centrale/pointue a moins de réussite. Les joueuses de la Croisette recreusent un nouvel écart de quatre longueurs grâce à leurs centrales Myriam Kloster et Sara Hutinski qui a supplée Rachel Sanchez Perez qui avait besoin de souffler. Cette fois les Cannoises parviennent à garder leur avantage et Nadiia Kodola offre sur la quatrième balle de set le tie-break à ses coéquipières.

Tie-break : un duel Zambelli/Bianchini remporté par la centrale cannetane.

Pour la manche décisive disputée en quinze points, Yan Fang décide de modifier son 6 de départ. L’Italienne Marika Bianchini entrée en sortie de banc dans les quatre premiers sets est propulsée dans le six de départ et Rachel Sanchez-Perez a repris son rôle de seconde centrale avec Myriam Kloster. Riccardo Marchesi décide lui de faire confiance aux même six depuis la fin du premier set. Kornienko est toujours préférée à Niverka Marte. Le début de tie-break est accroché, Marika Bianchini répond coup pour coup à Marina Zambelli. Petit à petit les joueuses du ESCR Volley se détachent et grâce notamment à une première main et un contre de la passeuse Anastasia Kornienko, le Cannet mène 8-4. Marika Bianchini aligne deux points de suite pour faire revenir ses coéquipières à un point (10-11) puis un block pour à nouveau réduire l’écart (11-13). Cependant les Cannetanes ne tremblent pas et arrivent astucieusement à jouer les mains du contre afin d’obtenir des points. Sur leur deuxième balle de match, les coéquipières de Marina Zambelli parviennent à s’imposer après une bataille longue de plus de 2h de jeu d’un très haut niveau.

Il s’agit de seulement la quatrième victoire de la saison pour Le Cannet qui lance enfin sa saison après de nombreux déboires liés aux intempéries du sud de la France ou encore des joueuses arrivées en retard suite à des problèmes administratifs. Après avoir battu Mulhouse en coupe de France, Le Cannet continue de monter en puissance en vue des play-offs de Ligue A. A l’inverse, le RC Cannes rechute après une belle série de victoires en championnat. Cependant la saison est encore longue et les nombreux jeunes talents présents au sein de l’effectif de Yan Fang ne demandent qu’à grandir et progresser. Tout cela nous offrira jusqu’en mai 2016 une fin de saison pleine de suspense et de rebondissements. Deux titres sont encore à attribuer : la Coupe de France et le championnat.

Comments are closed.