jeudi 29 novembre 2018

PUBLICITÉ

EHF Euro 2018 – Entrée ratée pour les Bleues

Face à une équipe russe solide, constante, physique et efficace, autrement dit plus forte, la France a grillé son premier joker en s’inclinant lors du match d’ouverture de l’EHF Euro 2018.

Premier ballon pour la Russie, premier but : le ton est donné. Puis, pendant de longues minutes, les attaques sont stériles des deux côtés. Il faut attendre la 7e minute et une 2e arrêt d’Amandine Leynaud pour voir Béatrice Edwige aller égaliser en contre attaque. Estelle Nzé Minko, bien entrée dans la défense adverse, met la France devant. Les deux gardiennes sont en forme et c’est un duel à distance qui s’installe.

Kanor en détonateur

Les défenses sont supérieures, comme les gardiennes, et la Russie prend plusieurs fois 3 buts d’avance avant de voir revenir les Bleues à une longueur. Il faut un deuxième combo arrêt de Leynaud-but d’Edwige en contre attaque pour égaliser (9-9). L’entrée d’Orlane Kanor (photo) donne de l’air aux Françaises et c’est elle qui marque le but qui leur permet de prendre l’avantage pour la première fois de la partie (10-9 26e minute). Mais Manon Houette, nerveuse ce soir, commet une grosse faute, se fait exclure 2 minutes et permet à la Russie en supériorité numérique de reprendre les devants.

C’est sur une égalisation au buzzer de Siraba Dembélé que la France rentre aux vestiaires avec un score de parité (11-11). Avec 4 buts en première période, Orlane Kanor a été le détonateur de l’équipe de France pour réagir et trouver la force de revenir dans le match.

En supériorité numérique à son tour en début de seconde mi-temps, la France part vite et fort, Orlane Kanor score deux fois pour augmenter ses stats (6/6 à ce moment) et Laura Flippes donne 3 buts d’avance aux Bleues (14-11). Laura Glauser, qui remplace Amandine Leynaud dans le but, démarre bien sa période elle aussi en réalisant 3 arrêts d’affilée. Les Bleues prennent le match en main, sans dominer complètement mais avec un rythme qui leur convient bien mieux.

Un passage à vide décisif

Mais comme en première mi-temps, il y a un petit passage moins bien négocié en milieu de période. Après avoir eu 3 buts d’avance, la France voit la Russie revenir au score avant que Camille Ayglon ne remette ses coéquipières devant (17-16). Le chassé-croisé continue cependant avec une nouvelle prise de leadership russe sur un penalty concédé par Estelle Nzé Minko qui est exclue pour 2 minutes. Dans la foulée, c’est Allison Pineau qui flanche sur jet de 7m et la Russie prend un légère avance (18-20).

Cet écart, les Françaises n’arrivent pas à le combler et il oscille entre 2 et 3 buts pendant un long moment (20-23). Le temps file tranquillement en faveur des Russes avant un jet de 7m inespéré décroché par Laura Flippes à 3 minutes du terme. Alexandra Lacrabère marque le penalty et, derrière, Amandine Leynaud sort la parade qu’il faut pour garder la France dans le match. Mais un nouvel échec français au tir et une Daria Dmitrieva toujours aussi efficace (8 buts) donne finalement la victoire à la Russie (26-23 ).

Les Bleues manquent leur entrée dans l’Euro mais elles ont affronté un équipe de Russie supérieure, efficace et plus constante malgré le retard pris en début de 2e mi-temps. Il faudra compter sur les Russes dans cet Euro, et les Bleues doivent désormais réagir dès dimanche face à la Slovénie.

Comments are closed.