lundi 1 juin 2015

PUBLICITÉ

LFH – Fleury Champion 2015 inédit

Lors de la finale retour de Ligue Féminine de Handball, le Fleury Loiret Handball est devenu Champion de France pour la première fois de son histoire en l’emportant 30-24 contre Issy Paris Hand.

Après une victoire d’un but à Issy mercredi (22-21), Fleury profite de sa première place lors de la saison régulière pour recevoir au retour, un avantage non négligeable surtout lorsque les Panthères ont réussit à remplir le Palais de Sport d’Orléans ce dimanche.

Dès le début de la partie, Issy retombe dans ses travers, c’est à dire avoir des trous d’air, et encaisse rapidement un 3-0 en 2 minutes. Mais croire que les Lionnes vont se laisser déborder serait très mal les connaître. En 8 minutes, les joueuses de Pablo Morel vont progressivement refaire leur retard pour revenir à 6 partout. Fleury reprend alors quelques buts d’écart notamment grâce à une Alexandrina Cabral Barbosa bien en jambe et qui ne trouve pas d’opposition féroce lors de ses un contre un. En revanche, l’espagnole est une joueuse qui défend moins bien et prendra rien qu’en première mi-temps un carton jaune et deux exclusions temporaires, fragilisant l’équilibre de son équipe. Comme à, l’aller, les deux gardiennes sont en forme et multiplient les arrêts de chaque côté. Après avoir compté à nouveau 2 buts de retards, IPH reprend les choses en main pour faire 8 dernières minutes de haut niveau et prendre les devant juste avant la mi-temps. (15-16).

Fleury passe la deuxième

L’entame de la seconde période n’est encore une fois pas pour les isséennes qui sont rapidement submergées et en moins de 10 minutes, les Panthères passent d’un but de retard à 4 d’avance avec une série de 7 à 2 (22-18). Issy doit alors compter sur ses jeunes comme Sofia Fehri ou Kalidiatou Niakaté pour rester dans la partie mais peine perdue, l’écart continue de se creuser notamment grâce une excellente Beatriz Fernandez qui organise le jeu « espagnol » du trio Fernandez-Mangué-Barbosa et met à mal la défense parisienne. Au fur et à mesure de la partie, c’est aussi l’attaque des franciliennes qui commence à pêcher et en fin de rencontre Darly Zoqbi-de-Paula multiplie les arrêts et les coups psychologiques portées à ses adversaires pour emmener les siennes vers une large victoire (30-24) et un premier titre de Champions de France. C’est également un premier doublé pour le club du Loiret club après la victoire en Coupe de la Ligue cet hiver.

Toujours placé mais jamais gagnant, Issy Paris Hand devient un sérieux « Clermont » du handball avec 3 finales de championnat disputées ces 4 dernières années et aucune victoire. Mais cette saison, avec un moyenne d’âge qui ne dépassait pas les 21 ans, Pablo Morel « aurait signé tout de suite si en début de saison on nous avait dit qu’on finirait Vice-Champion.»

L’interview complète de Frédéric Bougeant

Les réactions :

Jean-Pierre Gontier, Président Fleury :
« Bien sûr on est très heureux pour les joueuses, l’encadrement sportif, tout les bénévoles qui passent un temps monstrueux à nous aider, ils ont passé toute la nuit à prépare cette salle. Je suis heureux aussi pour ce public. Il y avait 2800 spectateurs aujourd’hui, c’est énorme. Je crois que ça ne s’est jamais vu pour aucun sport à Orléans, aucun sport de salle en tout cas. On devait gagner pour leur dire merci. Le premier objectif du club c’est essayer de pérenniser tout ça, à travers les installations. Et là on a un vrai problème. Nous avons eu une réunion avant le match avec le Président de la Fédération, avec les politiques et j’espère que ça va aboutir pour avoir un outil de travail à la hauteur de la qualité de ce qu’on produit. Nous sommes le premier club du Loiret à décrocher un titre national d’élite dans un sport collectif, et c’est aussi très important pour nous. La force de ce club, c’est qu’avec Frédéric Bougeant (prolongé jusqu’en 2020) on ne parle plus de contrat, on parle d’engagement. Fin janvier, l’équipe de la saison prochaine était déjà constitué, ça nous rend très serein pour travailler dans la continuité. »

Melissa Agathe, Fleury :
« Depuis que Frédéric Bougeant est arrivé en 2012, on a travaillé tout au long de ces années et en un an on a décroché les 3 titres nationaux (CDF 2014, CDL et Championnat 2015) donc on est vraiment contentes de notre parcours et c’est un énorme bonheur ce soir. On espère que ça va continuer l’année prochaine, qu’on va aussi conserver ce public qui est nominé parmi les 3 meilleurs publics de France donc c’est aussi génial, ça fait vraiment chaud au cœur que le Palais des Sports soit rempli pour cette finale. Ça montre aux autres qu’on est là et qu’on nous soutient. »

Laura Kamdop, Fleury :
« Je suis très heureuse, c’est la récompense de plusieurs années de travail. Fred est arrivé il y a 3 ans ici, il y a des joueuses qui ne sont plus là aujourd’hui et il ne faut pas les oublié non plus. Aujourd’hui on a le titre qu’on a tant attendu. Il y a des signes forts de stabilité. Il y a quatre joueuses qui vont partir, il va y avoir d’autres renforts aussi mais avant d’organiser tout ça on va d’abord savourer ce titre de Champion. La Ligue des Champions qu’on regarde chez nous sur le canapé assises devant la TV, on va la jouer l’année prochaine sur le terrain. Pour chaque sportive de haut niveau c’est un rêve de jouer la meilleure compétition européenne, et ça y est, elle est à Fleury ! Je ne sais pas comment analyser ma saison, j’ai donné le meilleur de moi-même et j’ai essayé d’apporter tout ce que je pouvais à cette équipe, d’être la plus performante possible. »

Pablo Morel, entraîneur Issy Paris :
« Comment ne pas être déçu après ce match ? Bien évidemment qu’on est déçu, les filles ont tout donné. Ça a été un une deuxième mi-temps difficile, un vrai mur à franchir. On a eu un gros trou physique et psychologique. On croyait que le temps allait jouer pour nous mais on s’est laissé embarquer un peu par la pression. En début de saison, on ne s’attendait pas du tout à un tel parcours. Cette équipe ce sont des gamines qui vont au bout d’elles mêmes, on ne peut que les féliciter pour ce qu’elles ont accompli cette saison. Si on m’avait dit effectivement qu’avec un effectif aussi jeune je finirais Vice-Champion de France, j’aurai signé tout de suite. L’histoire pour nous maintenant ça va être de continuer le travail, il a été fait sur les années précédentes avec Arnaud Gandais, on est dans la continuité de ce projet et l’année prochaine va forcément être plus compliquée parce qu’on va être un peu plus attendus. Il va falloir redoubler de travail, continuer à humble et continuer à avancer. »

Nodjalem Myaro, Présidente de la LFH :
« Ça a a été une saison très dense, très intense. On a jamais su vraiment qui allait être Champion, qui allait descendre jusqu’à la fin. On avait prévu que ça allait être une saison très riche parce que les clubs travaillent de plus en plus. C’est un championnat qui est très homogène avec des jeunes qui progressent et des projets qui se montent dans les clubs. C’est une bonne chose, maintenant les clubs vivent des difficultés en termes financiers et de baisse des subventions donc c’est un championnat très homogène mais il ne faut pas croire que c’est facile pour eux. »

Feuille de match :

Fleury Loiret Handball 30-24 Issy Paris Hand

Fleury :
Gardiennes : Zoqbi-De-Paula 9/33 *
Champs : Fernandez-Ibanez 5/6, Agathe 4/5,Kamdop 0/0, Tounkara 5/8, Houette 3/4, Bruneau 0/0, Niombla 3/6, cabral-Barbosa 7/11, Mangue-Gonzalez 3/4
Non entrées : Lopez-Herrero, Callave, Ngo-Leyi, Grimaud

Issy Paris :
Gardiennes : Attingré 8/38 *, Garba 0/1
Champs :  Lassource 5/5, Stine Oftedal 3/7, Briemant 0/1, Zalewski-Gardoni 2/5, Hannah Oftedal 3/5, Spincer 0/2, Niakaté 4/8, Wibe 3/4, Camara 3/4, Fehri 1/1, Bossavy 0/0, Issifou 0/0

* Chiffres LFH.fr, nous sommes persuadé qu’il y a eu plus d’arrêts de la part des deux gardiennes titulaires.

La galerie photo du match :

DSC00592

Poster un commentaire