lundi 9 mars 2015

PUBLICITÉ

Les Bleues en finale de l’Algarve Cup

Une victoire face au Japon assurait la France une place en Finale de l’Algarve Cup. C’est fait difficilement, mais grâce à une victoire 3-1, les Bleues y seront.

Face au 4ème du classement FIFA, Philippe Bergeroo aligne quasiment la même équipe que contre le Danemark, confirmant un peu plus que le duo Gaëtane Thiney-Eugénie Le Sommer est celui qui sera le sien durant la Coupe du Monde à la pointe de l’attaque. Seule Elise Bussaglia entre à la place de Camille Abily au milieu de terrain.

Les japonaises régalent tactiquement et techniquement. Sur un terrain en parfait état, elles pressent haut en début de rencontre mais peu à peu le jeu s’équilibre. Sur un cafouillage, une française n’est pas loin d‘ouvrir le score de la tête mais la gardienne japonaise Ayumi Kaihori boxe le ballon sur sa ligne grâce à un réflexe (16e). Elle sort ensuite vainqueur d’un face à face contre Le Sommer, bien lancée en profondeur par Bussaglia (18e). Juste après, à la suite d’une belle remontée de balle, Le Sommer transmet à Thiney qui se recentre avant de tenter une frappe de loin sans difficulté pour Kaihori.

La bataille se joue au milieu de terrain et si les Nipponnes jouent bien, elles ne se montrent que rarement dangereuses sauf sur un centre lointain où Sarah Bouhaddi est obligée de sortir loin de sa cage pour intercepter le ballon (22e). Le Sommer sert ensuite Bussaglia qui manque totalement sa reprise (29e). Les Bleues sont plus efficaces dès qu’elles accélèrent et passent par les côtés mais pèchent dans la finition. Il faut dire que tactiquement, les japonaises ont de l’expérience et sont bien positionnées en phase défensive. Claire Lavogez est clairement « ciblée », la montpelliéraine est systématiquement prise à deux ou trois sur son côté gauche.

Le défi tactique du Japon

Si les Bleues, qui jouent en blanc, prennent clairement le jeu à leur compte au fur et à mesure de cette première mi-temps, le bloc défensif japonais est difficilement contournable et pénétrable. « Un vrai casse-tête japonais » dira même Candice Prévost au micro d’Eurosport. Le souci est qu’elles ne trouvent pas les bons espaces pour jouer court et chaque ballon long est finalement un ballon perdu. Juste avant la mi-temps, les japonaises s’offrent une incursion dans le camp français. Yuki Ogimi transmet à Yuika Sugasawa qui, dos au but, décale Nahomi Kawasumi excentrée à gauche. Sa frappe croisée trouve le filet de la gardienne de l’Equipe de France (43e). A la mi-temps, la France est menée 1-0. Situation intéressante pour les Bleues qui n’ont plus cette habitude et qui vont devoir à la fois réagir et à la fois s’adapter au défi tactique proposé par les Championnes du Monde en titre.

Les Bleues reviennent avec plus d’ambition et Kadidiatou Diani sur le front de l‘attaque. Sur un mouvement à gauche, Laure Boulleau obtient un pénalty que va transformer Thiney pour son 52e but sous le maillot tricolore (52e). Provisoirement, ce pénalty remet les Bleues en 1ère position du groupe et donc en finale. Bussaglia laisse ensuite sa place à Abily pour conserver un maximum de technique et de peps au milieu de terrain. Une défenseuse japonaise sauve alors son équipe en récupérant un ballon sur une sortie lointaine et hasardeuse de sa gardienne (60e). Après deux corners obtenus par les joueuses du Soleil Levant mais qui ne donnent rien, c’est la jeune Lavogez qui tente sa chance de loin, sans succès, sa frappe passe au-dessus (67e).

Le verrou saute

Il faut attendre la 70e pour voir les Bleues doubler la mise par Le Sommer. Côté droit, la lyonnaise est décalée par Thiney, puis accélère et perce la gardienne japonaise en force. 2-1 pour les Bleues et 6e but consécutif en Equipe de France pour la native de Grasse. Derrière, les japonaises flanchent physiquement. Ce relâchement permet à Thiney de récupérer un ballon et filer seule au but sur une quarantaine de mètres avant de slalomer dans la surface et d’ajuster Kaihori (83e). Elle laissera ensuite sa place à Marie-Laure Délie pour la fin de match, juste après un but refusé au japonaises pour hors-jeu à quelques minutes de la fin.

Avec cette victoire, les Bleues enchaînent un série exceptionnelle de 10 victoires consécutives. Il faudra désormais aller chercher un titre honorifique mais ô combien prestigieux mercredi en finale de cette Coupe de l’Algarve.

Poster un commentaire