dimanche 27 septembre 2015

PUBLICITÉ

Open LFB : la saison 2015-2016 est lancée

Après 2 jours et 7 matches, la saison 2015-2016 offre ses premières surprises et un premier titre pour le Tango Bourges Basket.

Nantes – Calais : un premier match sans surprise

On se souvient du match de Calais lors de l’Open 2014 et on espère que cette édition lui permettra de se montrer sous un meilleur jour. Et on y croit lors du premier quart temps. Après 4 minutes de jeu, les Calaisiennes sont à 2 points des Déferlantes mais des pertes de balles un peu stupides et des tirs « petits bras » ne leur permettent jamais de revenir au score. L’écart commence alors à se creuser et à la pause, les Nantaises comptent déjà un avantage confortable, nottament grâce à la belle performance de Queralt Casas (2à pts)  : 48-29
La deuxième mi-temps n’est pas plus simple pour Calais. Nantes récite son basket et on sent le collectif déjà bien en place pour un premier match officiel de la saison. À cela s’ajoute une discipline qui se traduit par très peu de pertes de balles (seulement 7 contre 23 côté calaisien !) et beaucoup d’interceptions. Au final, c’est un nouvel Open très compliqué pour Calais et une très bonne entrée en matière pour Nantes sur un score de 93 à 52.

 

Onayssa Sbahi (Calais) : Avec la fatigue, on a eu des pertes de balles stupides. On était en retard sur la défense. Ca fait mal, mais je suis confiante pour la suite.
Kevin Brohan (Calais) : On a eu une préparation compliqué, on était rarement au complet. Mais je préfère perdre un match de 40 points que 40 matches d’1 point ! On a des filles travailleuses et qui ne lâchent pas grand chose.
Margaux Galliou-Loko (Nantes – Rezé) : On a tout donné. On avait a coeur de bien faire. La balle circule bien. On joue bien ensemble. Déjà en match de prepa, la balle bougeait bien et on voulait reproduire ça.
Emmanuel Coeuret (Nantes – Rezé) : J’ai la chance d’avoir un groupe sérieux et appliqué mais il y a encore beaucoup de travail. Le niveau défensif n’est pas assez bon.
 
 
Charleville – Basket Landes : les Landaises se sorte du match piège
La rencontre démarre de la meilleure des façons pour Charleville qui mène 6-0. Il faudra d’ailleurs attendre 4min30 de jeu pour voir Basket Landes ouvrir le score. Mais petit à petit, les Landaises trouvent des solutions face à domination des Flammes Carolo et recollent à un point juste avant la pause. La seconde mi-temps démarre sur la même dynamique et Basket Landes passe enfin devant sans pour autant parvenir à creuser l’écart qui permettrait de se mettre à l’abri. Longtemps, les deux équipes sont au coude à coude et mènent successivement. À 2 minutes de la fin, c’est une nouvelle égalité. Et le match se joue, comme souvent, sur la ligne des lancers avec une Gunta Basko – Malnbarde qui ne tremble pas et offre la victoire à Basket Landes : 45-50


Alexia Plagnard (Basket Landes) : Notre défense et notre communication ont fait la différence. Notre attaque n’a pas été très adroite mais on a pu s’appuyer sur notre défense.
Olivier Lafargue (Basket Landes) : On s’est mis dans un rythme défensif car on démarre mal le match. C’est seulement au début du Q3 qu’on trouve enfin le rythme qui devrait être le nôtre.
Amel Bouderra (Charleville) : Il nous a manqué un peu de sérénité. Ça se joue à plein de détails dès le début. Par exemple, on est une équipe scoreuse à 3 points et là on n’est qu’à 1/13.
Romuald Yernaux (Charleville) : C’est un match défensif car ce sont 2 équipes de niveau égal avec un QI basket intéressant. Il faut que l’équipe progresse. On a pêché dans les details : 25 balles perdues, 7 points perdus sur la ligne des lancers… On a un groupe jeune et qui se découvre. Il faut du temps à l’équipe mais quand je vois l’état d’esprit sur le terrain, je ne m’inquiète pas.


Toulouse – Mondeville : une rencontre disputée jusqu’au bout
On retient de ce match, outre le retour d’Emilie Gomis sur le parquet sous le maillot de Toulouse, l’impressionnante performance d’Olivia Epoupa, présente dans tous les domaines et auteur d’un triple double avec 12 rebonds, 12 passes décisives et 14 points ! Impressionnant ! Du début à la fin, les 2 équipes sont au coude. Toulouse fait la course tête mais voit sans cesse Mondeville revenir au score, puis passer devant et creuser l’écart à 2 minutes de la fin. Et le 3 points au buzzer n’y changera rien : Mondeville s’impose 64-69.


Bourges – Montpellier : Bourges s’offre une nouvelle fois le match des Champions
La rencontre la plus attendue de la première journée tient toutes ses promesses : bien que le match ne compte pas pour le championnat, les 2 équipes sont là pour gagner et le niveau de jeu proposé met le feu à Coubertin. La première mi-temps est équilibrée, entre actions éclairs de la « mobylette » Paoline Salagnac, les moves de Diandra Tchatchouang (sortie sur blessure heureusement sans gravité et de retour sur le parquet lors de la seconde mi-temps) mais aussi le niveau impressionnant de Lisa Berkai, ancienne berruyère bien décidée à ne pas faire de cadeau à ses anciennes coéquipières. Bourges parvient à creuser l’écart lors du 3eme quart temps mais cafouille son basket et laisser Montpellier revenir. À 20 secondes de la fin, les deux équipes n’ont plus que 3 points d’écart et Ana Maria Filip déclenche la colère de la coach Valérie Garnier en défendant sur Gaëlle Skrela : si le bloc est bien là sur le tir à 3 points, les Berruyères ne parviennent pas à se saisir de la balle et Montpellier revient à 1 point. Ce sera finalement Paoline Salagnac qui offrira les 2 derniers points à Bourges sur la ligne des lancers. C’est une nouvelle victoire pour Bourges et donc un titre dès la première journée de la saison ! Score final : 63-60


Anaël Lardy (Montpellier) : C’est une grosse satisfaction de tenir tête à Bourges. On s’est battues jusqu’a la dernière seconde. Le fait de travailler plus dur à l’entrainement a payé. La difference se fait sur des petits details, des marchers, des rebonds… Ce soir Bourges a été plus fort à et on doit encore progresser.
Valery Demory (Montpellier) : Je sais ce soir quel travail je vais devoir fournir toute la semaine pour amener l’équipe au plus proche de son top niveau.
Paoline Salagnac (Bourges) : Ce qu’on retient ce soir, c’est la victoire. On joue les matches pour les gagner. Mais si on veut conserver notre titre et avoir des prétentions, il faut qu’on passe un cap.
Valérie Garnier (Bourges) : Je retiens la victoire mais je n’ai pas aimé la manière. On manque de lucidité et de maturité. Il faut progresser dans ce domaine. Des joueuses ont eu du mal à lâcher prise. On est jeune en experience. Il va falloir qu’on acquiert rapidement plus d’intelligence de jeu. Pour le moment, c’est Céline (Dumerc) qui apporte la maturité.




Les matches du dimanche 27 septembre : 


Villeneuve d’Ascq 84 – 55 Lyon
Si Lyon est parvenu à faire jeu égal le temps d’une mi-temps, les nordistes ont ensuite déroulé, ne laissant aucune chance à leurs adversaire.


Nice 79 – 68 Arras
Le promu soigne son arrivée en LFB.


Hainaut 70 – 55 Angers

Comments are closed.