mardi 2 avril 2013

PUBLICITÉ

CDF Volley : les réactions des Capitaines

Victoria Ravva et Yamila Nizetich ont répondu à nos questions après la Finale de la Coupe de France de volley disputée à Coubertin ce samedi. Si Ravva positive la conservation de la CDF, Nizetich souhaite désormais passer à autre chose après une saison délicate à Calais.

Victoria Ravva (Capitaine de Cannes) :

« Bien sûr nous sommes très contentes car on était pas bien rentrées dans le match, surtout dans le premier set ce qui a mis du piment. Et ensuite on a repris le match en mains. L’Equipe de Calais à très très bien joué. Je félicite cette équipe pour leur saison parce que malheureusement à cause des problèmes du club ils ne peuvent pas jouer les play-offs de la Ligue AF mais ce sont des super joueuses et elles nous l’ont encore montré aujourd’hui.

Je pense qu’au premier set nous avons été meilleures que l’adversaire sur toutes les techniques sauf en réception où on a perdu pas mal de points directs, au service également et ça c’est la base du volley-ball. Et du coup ça nous a fait douter et malheureusement quand tu perds les ballons directs et que tu n’arrives pas à développer ton jeu, ça n’est pas facile. Mais heureusement qu’on a repris le match en main et comme je disais : on s’attendait à ça. On savait que cette équipe pouvait nous mettre en difficulté donc tous les matchs, même contre les dernières du championnat on les prépare très sérieusement. On sait qu’on doit s’attendre au pire et à chaque fois, on a une bonne réaction. En tout cas jusqu’à maintenant.

C’est très dur de rester concentré quand on a le statut de favori en permanence, surtout en championnat parce que en Coupe d’Europe on part rarement favori et on doit aller chercher les matchs, on essaie de créer un exploit, on essaie vraiment de s’amuser. C’est vrai qu’en France c’est le contraire, c’est l’adversaire qui n’a rien à perdre contre nous, il lâche tout et on est constamment dans le doute parce qu’on n’a pas le droit de perdre un set, « c’est une catastrophe », personne n’a l’habitude de voir ça et donc ça n’est pas évident, on a une très grosse pression, beaucoup plus en France qu’en Europe. »

Yamila Nizetich (Capitaine de Clais) :

« On a essayé de profiter et de faire le maximum, donc je suis très fier et très contente de l’équipe.

Ça a été trop difficile cette saison de jouer avec tous les problèmes à coté, trop. Trop parce qu’on n’a pas été traitées comme des professionnelles, on nous a traité comme … comme n’importe quoi et ça c’est mal. Vraiment. L’Equipe a été forte, a tout moment et on a réussi à faire des choses mais voilà a un moment donné tu dis « c’est fini, là il y a une limite. » Mais bon quand même je garde de bons souvenirs.

Cette finale c’est comme un cadeau d’adieu, pour les filles pour le staff, mais pas pour le club. On ne joue plus pour le club parce que voilà, ils ont fait beaucoup de chose pas bien donc ça fait longtemps qu’on joue que pour nous.

Pour la saison prochaine j’ai des propositions, mais j’ai pas encore regardé, je dois analyser tout et ensuite on verra. J’ai des propositions pas seulement en France mais de partout. »

Comments are closed.