My Twitter Feed

lundi 17 octobre 2011

PUBLICITÉ

Sophie Péron revient… depuis Cannes !

A Calais depuis ses débuts en pro, Sophie Péron a signé cet été à Cannes. Changement de Club mais pas changement de Blog ! Pour notre, et votre plus grand plaisir cette année encore, elle va nous faire vivre sa saison. Premier Post version 2011/2012 : ses premières impressions et son premier Open Generali sous de nouvelles couleurs ! 
C’est parti pour le premier article de la saison !

Article que j’écris à l’autre bout de la France puisque j’ai quitté Calais pour rejoindre le RC Cannes ! Une nouvelle vie pour moi, une nouvelle vie qui me plait beaucoup. Après 6 années passées à Calais il était temps que je parte pour découvrir d’autres choses et continuer de progresser. Et il faut dire qu’il y a du boulot !

J’ai été assez impressionnée au tout début, mais je me suis surtout sentie bien dans ce club dans lequel travaillent des personnes très compétentes. Notre présidente, Madame Courtade déborde d’énergie et nous soutient, notre entraineur, Yan Fang, est très exigeant aux entrainements et c’est surement pour cela qu’il obtient ces résultats depuis tant d’années. Et je ne peux oublier de citer les joueuses, qui sont tout simplement épatantes ! Pour certaines ce sont des stars qui ne se prennent pas pour des stars et à mon poste, j’ai un super modèle, Sasha Fomina !

Je suis donc dans une nouvelle équipe, un nouveau club, et à l’autre bout de la France mais en tout cas, ici, je me sens bien ! Je prends tout ce que je peux prendre et essaie d’assimiler tous les conseils que l’on me donne.

Ce week-end c’était la première journée avec l’Open Generali contre… Calais ! Quelle coïncidence! Victoire 3/0, je suis rentrée au 2ème et 3eme set au service. Rien d’exceptionnel c’est vrai mais comment pourrais-je me plaindre ? Je fais partie de l’effectif du meilleur club de France depuis des années, je suis bien entourée et j’ai la banane lorsque je vais aux entrainements. Je suis impressionnée par l’oeil qu’a Yan. Il voit tout et donne des conseils, des petites choses qui font la différence.

A la fin du match, j’ai forcement eu une pensée pour mon papa. Décédé il y a maintenant plus d’un an, je ne peux m’empêcher de penser à lui car il aurait été content pour moi. Il m’a transmis de belles valeurs auxquelles j’essaie de me tenir et je pense qu’il aurait eu la banane lui aussi, s’il avait été dans la tribune vendredi, car petite, je ne cessais de lui répéter que j’aimerais jouer à Cannes un jour. J’étais déjà têtue à l’époque !

Bref mon papa m’avait répondu que ce serait difficile mais qu’en travaillant dur et en se donnant les moyens d’y arriver, je pourrais peut être réalisé ce rêve. Aujourd’hui je ne sais pas bien si je réalise mais une chose est sure : je dois travailler encore et encore.

Cette belle famille qu’est le RC Cannes, cela se mérite !

A bientôt.
Sophie.

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :