My Twitter Feed

mardi 6 juin 2017

PUBLICITÉ

RG17 – La première demi-finale opposera Bacszynski à Ostapenko

On attendait Kristina Mladenovic, mais le vent, les interruptions dues à la pluie et, surtout, la Suissesse Timea Bacszynski, ont eu raison de la Française. Dans l’autre quart de finale du jour, la Lettone de 19 ans, Jelena Ostapenko (photo), a vaincu Caroline Wozniacki.

La belle histoire de Timea Bacszynski avec Roland Garros continue. Demi-finaliste en 2015, quart de finaliste l’an dernier, de nouveau qualifiée pour les demi-finales cette année : la Suissesse aime le tournoi et ne s’en cache pas. Aujourd’hui, elle a eu raison de la favorite du public, Kristina Mladenovic, en deux sets (6-4 6-4). Quelle physionomie aurait eu le match, sans le vent violent et les interruptions à cause de la pluie ? On ne le saura jamais mais qu’importe, le tennis est affaire de talent certes mais aussi d’opportunités, et aujourd’hui, celle qui a su les saisir était la tête de série n°30.
Déçue, Kristina Mladenovic l’est certainement. Mais à l’heure de faire le bilan, un premier quart de finale à Roland Garros reste un bon résultat, et tout les « et si » du monde n’y changeront rien. La Française a le talent, le physique et le mental pour améliorer cette performance, et de manière répétée, sur toutes les surfaces. L’expérience acquise aujourd’hui lui sera profitable. Et ce tennis féminin, qu’on pensait en mal de stars avec les absences de Serena Williams, Maria Sharapova et Victoria Azarenka, s’en est peut-être trouvé une nouvelle.

Jelena Ostapenko est, à n’en pas douter, un autre des noms à retenir, sur et en dehors des cours.
Les observateurs du tennis féminin la connaissaient, savaient son talent et ses progrès récents, mais le grand public, lui, l’a découverte de belle manière cet après-midi, quand, après un départ catastrophique (elle était menée 5-0 au premier set), elle a complètement éteint les espoirs de la Danoise Caroline Wozniacki (n°11). Malgré un nombre astronomique de fautes directes (50), la 47ème mondiale a dominé de la tête et des épaules son premier quart de finale en Grand Chelem, se jouant avec l’assurance d’une joueuse expérimentée du vent et des interruptions. Elle a assené 38 coups gagnants à une joueuse réputée pour ramener la plupart des balles pour finalement s’imposer en trois sets (4-6 6-2 6-2). Il s’agit de sa quatrième victoire consécutive sur l’ex-numéro 1 mondiale, la troisième cette année.

Jeudi, Jelena Ostapenko et Timea Bacszynski s’affronteront pour une place en finale de Roland Garros. Ce même jour, elles fêteront leurs anniversaire : 20 ans pour la Lettone, 28 pour la Suissesse. L’une des deux aura un magnifique cadeau, l’autre une cruelle déception. En attendant, entre deux joueuses en forme et de talent, le match promet du beau spectacle.

Demain se joueront les deux derniers quarts de finale. Sur le court Philippe Chatrier, la dernière Française encore en course, Caroline Garcia, défiera la numéro 3 mondiale Karolina Pliskova, celle-là même qu’elle avait battue en finale de la Fed Cup fin 2016. Sur le Suzanne Lenglen, c’est la Roumaine Simona Halep et l’Ukrainienne Elina Svitolina qui s’affronteront. 

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :