jeudi 25 janvier 2018

PUBLICITÉ

Open d’Australie – Une finale Halep – Wozniacki

Embed from Getty Images

A l’issue d’un tournoi qui a vu une partie de ses têtes de séries sombrer rapidement, c’est finalement la « finale théorique » qui aura lieu : en effet, elle opposera les deux premières du classement WTA, Simona Halep (n°1) et Caroline Wozniacki (n°2). 

La première à se qualifier pour l’ultime match du tournoi a été Caroline Wozniacki. Favorite face à la Belge Elise Mertens, elle a tenu son rang et s’est imposée en deux sets (6-3 7-6), non sans être passée près d’être embarquée dans un troisième set. Mais la Danoise a sauvé deux balles de set, refait son break de retard, et dominé le tie-break pour faire respecter la hiérarchie et gagner le droit de disputer sa troisième finale en Grand Chelem, après celles de 2009 et 2014 à l’US Open. 

Simona Halep a de son côté eu besoin de trois sets pour se défaire d’Angelique Kerber (6-3 4-6 9-7), mais il a fallu près d’une manche et demi pour que le combat annoncé commence. Il a fallu seulement 13 minutes à la numéro 1 mondiale pour se détacher 5-0 dans la première manche… avant de ne plus marquer qu’un seul point au cours des trois jeux suivants, pour ensuite remporter le set sur un nouveau break (6-3). Dans la seconde manche, le match est devenu plus équilibré, sans toutefois atteindre des sommets, et c’est Angelique Kerber qui s’en est tirée, revenant à un set partout (6-4). C’est un tout nouveau match qui a alors commencé, chaque joueuse donnant tout sur le court. Simona Halep s’est, la première, procuré deux balles de match à 5-3 en sa faveur, magistralement sauvées par l’Allemande. Qui, à son tour, a eu deux occasions de conclure sur son engagement, à 6-5. La Roumaine a, à son tour, trouvé les ressources pour rester dans le match, qu’elle a finalement conclu victorieusement quelques minutes plus tard (9-7). 
Elle disputera elle aussi sa troisième finale en Grand Chelem, après Roland Garros en 2014 et 2017.

Wozniacki et Halep se sont rencontrées six fois déjà, et la Danoise mène par quatre victoires à deux, la dernière datant de Singapour, où Halep avait été balayée 6-0 6-2. Et si Wozniacki a remporté leurs trois derniers affrontements, leurs deux seules oppositions sur dur extérieur ont tourné à l’avantage de la Roumaine. Mais c’était en 2013 et 2015, autant dire il y a une éternité : aucun de ces chiffres ne permet de présumer de la tournure de la finale de l’Open d’Australie. 
La gagnante décrochera son premier titre du Grand Chelem, légitimant ainsi première place du classement WTA qui lui reviendra lundi prochain, et sera définitivement épargnée par cette étiquette de numéro 1 mondiale sans majeur.

Réponse samedi, 9h30, heure française.

Comments are closed.