samedi 8 février 2014

PUBLICITÉ

Fed Cup : 1-1 entre la France et la Suisse

Au terme de la première journée du premier tour du groupe mondial II de Fed Cup, la France et la Suisse se quittent sur le score de 1-1. En attendant les simples et le double de dimanche.

Ca fait donc 1-1. La France et la Suisse se quittent ce soir sur une égalité, après les victoires de Virginie Razzano et de Belinda Bencic sur Stefanie Voegele (6-2 6-1) et Alizé Cornet (7-5 6-4) dans cette première journée du premier tour de Fed Cup au stade Pierre-de-Coubertin, à Paris.

Razzano assure l’essentiel

Dans la première rencontre, Virginie Razzano n’a pas eu de souci à se faire face à Voegele. Les deux joueuses ont bien entamé le match, jusqu’au quatrième jeu, perdu par Voegele. Creusant l’écart, la native de Dijon n’en profite pas et laisse la Suissesse breaker au jeu suivant. A 4-2, Razzano empoche le point et s’échappe en signant deux jeux d’affilée. 6-2 après la première balle de set, pas de problème pour la Française. Dans le deuxième set, Voegele a plusieurs fois l’opportunité de recoller au score. A 2-1, la Suissesse mène sur le service de son adversaire (30-40) mais laisse la 85e mondiale la rejoindre et creuser l’écart. Au jeu suivant, Razzano réussit presque le jeu blanc (40-15) et se crée une première occasion de double break. La deuxième sera la bonne. 4-1, il devient très difficile pour Voegele de recoller au score. Comme si cela ne suffisait pas, elle perd de nouveau son service et Razzano n’a plus qu’à remporter le jeu pour décrocher le premier point bleu de ce week-end. « J’avais prévu de rester une heure sur le court », plaisantait la plus expérimentée des Bleus en conférence de presse d’après-match. 6-2 6-1. Le score est rude et la mine de Voegele dépitée après la rencontre. Mais réaliste, aussi. « Je n’ai pas bien joué du tout. J’étais nerveuse, je n’ai pas pris de plaisir pendant ce match. » Le match suivant a peut-être redonné du peps à la Suissesse.

Le piège Bencic

Belinda Bencic, 139e mondiale a en effet crée la surprise en s’imposant face à la numéro un française Alizé Cornet, la mieux classée au classement WTA parmi les huit joueuses sélectionnées (25e). Malgré une bonne entame de match, où elle mène rapidement 5-2, la Française est rattrapée par la Suissesse, qui enchaîne cinq jeux d’affilée. A 5-5 avec service à suivre de la Niçoise, le jeu décisif se profile. Que nenni, la Française se fait breaker et la native de Flawill passe devant pour la première fois de la rencontre. Malheureusement pour Cornet, Bencic remporte son service et la première manche (7-5), face à un Coubertin incrédule. Le deuxième set débute mal pour Alizé. La Française se fait breaker dés le début et Bencic remporte son service. Cornet sauve deux balles de break et empêche ainsi la joueuse de 16 ans de décrocher son huitième jeu d’affilée. L’accalmie sera brève, la Suissesse signe un jeu blanc et s’envole. Menée 1-3, Cornet n’a d’autre choix que de bien servir pour ne pas laisser Bencic s’échapper. La Niçoise recolle au score en sauvant une balle de break, mais rate le coche au jeu suivant. Belinda Bencic s’échappe à 5-3 et empoche la rencontre à 6-4, après quatre balles de matches. Interrogée en conférence de presse sur son moment de flottement à 5-2 dans la première manche, alors qu’elle était dans une bonne dynamique, Alizé Cornet évoque une « baisse physique importante ». La Niçoise se dit déçue de ses choix tactiques à ce moment de la partie. « Avec ce premier set en poche, j’aurais pu faire l’effort de garder mon niveau physique tout le match »

Trois matches décisifs

Heinz Gunthardt l’avait affirmé mardi, en conférence de presse. « La France est une équipe bien établie mais en remportant le premier match on aura peut-être une chance. » Le deuxième était le plus attendu et la Suisse en sort gagnante et rassurée sur ses capacités d’inverser le rapport de forces. Côté français, il faudra désormais sortir le grand jeu. Dimanche, Virginie Razzano affrontera Bencic, le match de la jeunesse contre l’expérience. Alizé Cornet tentera quant à elle de se rattraper face à Stefanie Voegele dans un match des « vaincues ». Dans le double de fin de week-end, qui pourrait bien être déterminant, c’est la paire Garcia – Mladenovic, récemment finaliste à Coubertin, qui affrontera le duo Bacsinszky – Golubic.

Dernière minute : le capitaine suisse Heinz Günthardt, a décidé dimanche matin de remplacer Stefanie Vögele par Timea Bacsinszky. 

Le programme de dimanche (à partir de 13 heures) :

Alizé CORNET (FRA) – Timea BACSINSZKY (en remplacement de Stefanie VÖGELE) (SUI)
Virginie RAZZANO (FRA) – Belinda BENCIC (SUI)
GARCIA / MLADENOVIC (FRA) – BACSINSZKY / GOLUBIC (SUI)

Comments are closed.