mardi 28 mars 2017

PUBLICITÉ

LFH J18 – Bonnes opérations pour Toulon et Issy Paris

Lors de la 18ème journée de la Ligue Féminine de Handball ce week-end, seul Toulon s’est imposé à l’extérieur. Dans le choc de la journée qui a débouché sur un record de spectateurs, Issy Paris s’est imposé contre Brest et le repasse au classement.

Chambray 29-24 Besançon

Avec une Mouna Chebbah à 6 buts et une Constance Mauny à 4 mais surtout 6 autres joueuses avec 3 réalisations, les chambraisiennes ont dominé des doubistes qui étaient déjà derrière à la mi-temps (14-10). Les joueuses de Raphaëlle Tervel n’ont jamais pu revenir dans la partie malgré les 9 buts d’Alice Lévêque. Après un démarrage de saison poussif, Chambray est désormais bien installé en zone de play-offs avec 32 points.

Dijon 27-30 Toulon

Après un formidable début de saison, Dijon réalise une nouvelle mauvaise opération en s’inclinant à domicile. Les Artistes étaient déjà en retard à la pause (13-17) et ont péché en défense avec pas moins de 42 tirs subits par leurs gardiennes contre 33 seulement à mettre à leur actif. Et face à une Sanne Van Olphen en forme avec ses 8 buts, difficile de rivaliser. Grâce à cette victoire à l’extérieur, Toulon creuse un peu plus l’écart sur Nice, exempte lors de cette journée, et commence entrevoir les play-offs.

Issy Paris 24-23 Brest

D’abord, parlons du record. Issy Paris Hand avait délocalisé son match au Vélodrome National de Saint-Quentin en Yvelines avec l’espoir de battre le record d’affluence d’un match de Ligue Féminine de Handball. Avec 5 415 spectateurs présents (photo ci-dessus), IPH détient désormais le nouveau record qu’il prend à Nantes (5 127 spectateurs en février 2014 contre Toulon). Ensuite, le 2e exploit a été de battre Brest. « A domicile, » les Lionnes ont fait jeu égal avec les bretonnes, rentrant sur un score de parité à la pause (13-13). En prenant plusieurs fois 4 longueurs d’avance en seconde mi-temps (19-15, 20-16 puis 24-20), les parisiennes ont vu fondre leur avance dans les 3 dernières minutes alors que Marta Mangué inscrivait le but du 24-23 à la dernière seconde. Heureusement que le match ne durait pas une minute de plus pour IPH.

Metz 28-26 Fleury

Ne pas se fier aux apparences, ni au score. Metz n’a pas dominé ce match à domicile. Preuve une fois de plus de l’homogénéité de cette Ligue Féminine de Handball. Les Panthères étaient en effet rentrées dans les Arênes pour combattre, et menaient à la pause 12-15. Il a fallu une Laura Glauser en très grande forme (11/24 soit 46% d’arrêts) et 10 minutes de feu en début de seconde période pour voir Metz reprendre l’avantage puis ne plus le lâcher.

Nantes 32-29 Celles sur Belle

Là aussi, ne pas se fier au score. Car si Nantes menait largement de 10 buts à la pause (20-10) finir avec seulement 3 buts de retard est une belle performance réalisée par les Chamoises. Avec 8 buts dont 4 en 2e période, Soukeina Sagna a sonné la révolte. Mais encore une fois, c’est Jovana Stoiljkovoc qui termine meilleure buteuse avec 10 réalisations. Intraitable.

Au classement, Issy Paris reprend donc la 2e place à Brest comme évoqué plus haut. Les bretonnes sont désormais sous la menace directe de Nantes avec seulement 3 longueurs d’avance. Entre la 4e et la 8e et dernière place qualificative, il n’y a que 6 points. Les absents ayant toujours tort, Nice, exempt lors de cette 18ème journée, voit désormais Dijon pointer à 3 longueurs devant lui pour la dernière place synonyme de play-offs. Avec Fleury à 26 pts et Celles à 23 pts, rien n’est encore joué mathématiquement même si ça commence à se préciser à 4 journées de la fin de la saison régulière.

Le classement interactif

Poster un commentaire