mardi 6 novembre 2018

PUBLICITÉ

LFH – Nantes se rassure avant la trêve

Après une série noire et surtout le coup dur de l’élimination en Coupe EHF, le Nantes Atlantique Handball termine sur une victoire avant une trêve de près de deux mois.

Une première mi-temps à oublier

Ce dimanche 4 Novembre, Nantes recevait Chambray pour la 10e journée de Championnat LFH. Les deux équipes étant égalité au classement général, l’enjeu était bel et bien présent !

La rencontre commence plutôt bien pour les Nantaises, elles contiennent bien les attaques du CTHB et les arrêts de la gardienne Armelle Attingré en ce début de match contribuent fortement à l’équilibre du score (4-4 à la 10e). Cependant assez rapidement, le Chambray Handball prend le lead. L’équipe, d’apparence plutôt jeune, ose se livrer et cela s’avère payant (5-8 à la 18e) notamment grâce aux réalisations de leur arrière Szimonetta Planeta (6/10). Les Chambraisiennes utilisent à merveille la relation demi-centre – pivot avec Mouna Chebbah et Hawa Ndiaye, auteures de 6 buts à elles deux, et creusent petit à petit l’écart (7-11 à la 25e).

Le jeu se construit principalement de fautes et de jets de 7 mètres. Le rôle des gardiennes devient alors primordial ! Et à ce jeu là, le NAHB se heurte à un véritable mur en la personne de Linda Pradel, impressionnante lors de cette première période ! Résultat à la pause, Chambray mène de 5 longueurs (8-13).

« Une victoire qui fait du bien » pour Aylgon

En seconde période, les Roses reviennent plus conquérantes que jamais ! Elles semblent déterminées et comblent progressivement leur retard (15-15 à la 43e) en particulier grâce à des frappes chirurgicales des base arrières, Kalidiatou Niakaté (8/9) et Karichma Ecko (5/7) qui font clairement la différence au cours de cette mi-temps.

Chambray tente bien de réagir mais se trouve rapidement étouffé par la défense rugueuse de Nantes et les attaques des tourangelles manquent de punch.

Le climat reste tout de même tendu jusqu’au bout et le score est serré tout au long de cette seconde période (19-19 à la 51e). Finalement les Nantaises s’imposent 23-20 grâce au rôle déterminant de Camille Ayglon (4/4) pour qui cette « victoire fait du bien » et à ce dernier but libérateur de leur chef d’orchestre, Beatriz Escribano (4/5).

Cette réussite fait du bien au moral pour ce collectif, quelques peu déstabilisé depuis le début de saison. En effet, après le coup dur de l’élimination prématurée de la Coupe EHF, vient s’ajouter un probable départ de leur emblématique entraîneur Frédéric Bougeant, officiellement absent pour cause de maladie lors de cette rencontre.

En raison de désaccords internes, il semblerait que le torchon brûle entre l’ancien entraîneur de Rostov et son nouveau club d’adoption. Un accord est-il encore possible ? Réponse d’ici quelques jours après le passage devant le conseil d’administration du NAHB.

Dans ce contexte difficile, la victoire fait donc office de bonne note pour terminer cette première phase de saison avant la trêve hivernale ! Espérons que cette formation mettra à profit cette période pour se recentrer et trouver une forme de stabilité !

Photo fournie par Philippe Padioleau.

Comments are closed.