vendredi 1 juin 2012

PUBLICITÉ

Une Messine interviewée par ses supporters

La semaine passée, Metz Handball a donné la parole à ses supporters qui ont pu réaliser une interview d’Ekaterina Andryushina en lui posant les questions qui les taraudaient depuis de nombreuses semaines. Morceaux choisis.

(Avec Metz Handball)

Claire Kayser :
Qu’a-t’elle pensé de son année à Metz (Ligue des Champions, niveau sportif du club), comment c’est passée son intégration et pourquoi a-t’elle décidée de prolonger son contrat ?
« Ca va, une bonne année, juste dommage pour la performance même si c’est bien qu’on soit allé en TOP 8 Européen.J’aime bien Metz, les gens. J’ai décidé de prolonger car une année ne suffit pas à s’intégrer. »

Franck Pitzalis :
Est-ce qu’elle pense que Metz peut aller un jour en demi finale de la Ligue des Champions ?
« Oui tout est possible, j’espère, mais ça va être difficile. Mais qui travaille, gagne ! »

Philippe Maurice :
Comment voit-elle son avenir au sein du club de Metz Handball ?
« J’espère que ça va aller, je travaille pour que tout aille bien »

Jr Hurier :
Quelle était sa vision du club, et qu’en connaissait-elle avant de venir à Metz ?
« Oui je connaissais Metz avant de venir, je les ai vues jouer lors d’un match. Le championnat français à évoluer depuis, il progresse. »

Eric Gelin :
Se plait-elle à Metz et pense-t-elle rester après la saison 2012/2013 ?
« Oui je me plais à Metz, la ville est bien, j’aime bien la vie ici. Et j’aime aussi la langue française. »

Claire Kayser
Comment va son genou et pourra-t-elle recommencer à tirer en extension ?
« Ca va, je peux sauter mais je fais attention. Je ne prends pas de risques. »

Sébastien Stauch :
Quelle différence entre les entrainements en Russie et à Metz ?
« Il y a plus de physique en Russie. Le handball est pro depuis plus longtemps et on le sent dans les entrainements. Ici en France on joue plus pour les fans, pour le public. Il y a plus de plaisir. »

Philipe Petitjean :
La réglementation JIPES ne va-t-elle pas surcoter les joueuses françaises et constituer un frein aux résultats en Coupe d’Europe ?
« Oulla question difficile, c’est plus aux dirigeants et entraineurs de répondre. »

Paul Engel :
Est-ce que Katia espère retrouver son tout meilleur niveau, et sous quel délai ?
« J’espère toujours, le physique va aller bien, je travaille pour. Mais avant je ne pensais pas à mon genou, maintenant j’y pense donc je dois m’adapter à ça. »

Nicolas Weber :
N’es-tu pas inquiète du départ de toutes les joueuses cadres ?
« C’est dommage, je suis triste parce que je m’entends bien avec mais c’est la vie. J’espère que la nouvelle équipe va aller. Il faut travailler pour. »

Le club de Metz a particulièrement tenu à remercier Ekaterina Andryushina pour sa bonne humeur et les efforts qu’elle a faits pour comprendre l’ensemble des questions dans cette interview.

Comments are closed.