lundi 10 juin 2013

PUBLICITÉ

L’EDF Hand ira au Mondial 2013

Amandinde Leynaud

Hier à Umag en Croatie, l’Equipe de France Féminine de Handball a décroché son billet pour les Championnats du Monde qui seront disputés en Serbie en fin d’année. Grâce à une victoire 30 à 26, Olivier Krumbholz s’est montré satisfait de ses joueuses.

Les Stats :
CROATIE / FRANCE : 26-30 (12-13) ; (aller : 18-18)
Umag (Croatie), 1000 spectateurs
Arbitres : MMmes Duta et Florescu (ROU).

France – Gardiennes : 12. Leynaud (cap.), 16. Darleux (60 min., 20 arrêts), 23. Attingré ; Joueuses de champ : 2. Edwige, 3. Dancette (2/3), 4. Kanto (4/4), 7. Pineau (4/9), 8. Mendy (3/3), 9. Baudouin (2/2 dt 2/2 pen.), 14. Gnabouyou (1/1), 17. Dembélé (4/6), 18. Deroin (1/1), 19. Goïorani, 20. Prudhomme, 21. Niombla (4/6), 64. Lacrabère (5/10). Entraîneur : O. Krumbholz.

Croatie – Gardiennes : 1. Grubisic, 16. Razum (60 min., 9 arrêts) ; Joueuses de champ : 8. Gace (2/4), 13. Ostarijas (3/4 dt /11 pen.), 14. Elez (4/9 dt ¾ pen.), 15. Penezic (3/8), 17. Jezic (2/2), 18. Lovric (0/2), 19. Zebic (5/6 dt 2/2 pen.), 20. V. Milanovic Litre (2/2), 21. Golubic (1/1), 23. Jankovic (0/2), 25. Dzono, 26. Z. Covic (1/3), 27 Frankovic, 29. Basic (3/3). Entraîneur : V. Canjuga.

Les Réactions (sur le site de l’EDF Féminine Femmesdedefis.com) :

Olivier KRUMBHOLZ (entraîneur national) : « C’est une belle qualification dans un contexte difficile. En plus c’est un match maîtrisé, ça ne se joue pas sur un coup de dé. On a su faire preuve de compétence et de sérénité. On a fait un bien meilleur match en attaque qu’à Montbéliard, et peut-être une peu moins bon en défense, mais Cléopâtre nous a bien aidés dans les moments difficiles. La France a été plus forte aujourd’hui. On a évidemment douté de cette qualification, on était partagé après le match aller entre le mauvais résultat et le fait qu’on ne pouvait que mieux jouer. On savait qu’on était l’équipe qui avait le plus de marge de progression avant le match retour, et c’est exactement ce qui s’est passé. On sentait qu’on était bien et que les Croates perdaient pied au fur et à mesure. L’apport de Gnonsiane (Niombla) a été très important, elle a mis des buts qui nous ont fait du bien. Elle a fait une entrée spectaculaire en équipe de France, c’est la bonne nouvelle de la saison. Je pense que ce match enterre définitivement le quart de finale perdu des JO. On n’a pas été épargné par les ennuis qui se sont accumulés depuis dix-huit mois, entre les blessures et les méformes. Je suis persuadé que cette équipe avait besoin d’un moment positif pour reprendre son chemin et faire une belle olympiade. »

Alexandra LACRABERE (arrière droite des Bleues) : (assise sur le parquet, elle ne peut empêcher quelques larmes de couler) « C’est un vrai soulagement. De se qualifier et aussi de retrouver la vraie équipe de France. Depuis six mois et la fin de l’Euro, on a eu peur. Après le match aller aussi. Et encore à la mi-temps aujourd’hui, quand on menait d’un but, j’ai repensé au quart de finale des JO perdu face au Monténégro. Car, comme à Londres, on jouait bien, mais on faisait des erreurs. Ca m’a fait un peu peur, mais en deuxième mi-temps on a su accélérer et les faire craquer. Physiquement, on était au-dessus. Quand j’ai vu les autres résultats avant le match, la Suède et la Russie qui étaient sorties, je me suis dit que ça pouvait le faire, que ce match était pour nous, qu’il ne fallait pas craquer maintenant. »

Gnonsiane NIOMBLA ( arrière gauche des Bleues) : « Je ne pouvais pas imaginer faire partie de cette équipe de France et ne pas aller au Mondial. La préparation vidéo de ce match a été super, bravo au staff, elle nous a permis de trouver des bonnes solutions à 6 mètres en début de match. Les Jeux Olympiques ont marqué les filles qui les ont disputés. Il y avait vraiment des maillons forts dans cette équipe à Londres, et aujourd’hui je pense qu’on a réussi à créer de nouveaux maillons forts. Je pense et j’espère que les JO sont une page tournée dorénavant. La pression, je l’avais aussi, surtout sur le premier match, où j’ai été fébrile. Aujourd’hui, je me suis lâchée, j’ai pensé à tous les gens qui m’aimaient et à toutes ces filles qui m’ont mise en confiance. Je ne pouvais pas les décevoir. »

Allison PINEAU (demi-centre des Bleues) : « Je suis heureuse et soulagée. On mérite cette qualification ce soir. Il y a eu du combat, de l’entrain, une super intensité des deux côtés en première mi-temps. On a super bien exploité les montées de balles, ça leur a mis un coup sur la tête. C’est la récompense de notre semaine de travail, et du fait d’avoir cravaché tout le match. Cléo a été énorme, on l’a bien aidée défensivement. Gnonsiane a apporté sa fraîcheur, Alex aussi a amené sa pierre. Le quart de finale des JO est derrière nous depuis longtemps, mais peut-être qu’il nous fallait un truc comme ça pour passer à autre chose. On a renversé la vapeur avec la manière ! »

Amandine LEYNAUD (gardienne et capitaine des Bleues) : « C’est un soulagement d’avoir bien joué et d’avoir tenu tout le match. On espérait très bien commencer, ça ne s’est pas exactement passé ainsi, mais on n’a pas lâché, et on les a étouffées physiquement en montant les ballons. C’est un match qui va nous permettre d’avancer et de prendre confiance. Il montre que nos qualités n’ont pas disparu. On sera maintenant plus sereines, mais il faut continuer à travailler. »

Cléopâtre DARLEUX (gardienne des Bleues) : « Ca fait tellement plaisir ! Avant le match je disais que c’était du 50-50, mais en réalité on avait un peu plus peur que ça… Tout le monde s’est transcendé, c’est l’état d’esprit qui a gagné ce soir. Ca s’est super bien passé, les jeunes se sont très bien intégrées. Ces derniers mois, j’ai pas mal repensé à 2009, quand on s’était également qualifiées pour le Mondial contre la Croatie. A l’époque aussi, c’était un peu miraculeux avec notre nouvelle équipe. Cette fois, je savais qu’on pouvait le faire, mais on était en perte de confiance dans l’équipe. C’est la peur qui nous a fait avancer. Maintenant on va se projeter sur les vacances, elles commencent d’ailleurs maintenant, on va passer une très bonne soirée ici en Croatie ! »

Comments are closed.