My Twitter Feed

lundi 16 septembre 2013

PUBLICITÉ

LDC Handball – Le point sur les Wild-Card

La semaine passée, Leipzig s’était imposé face au club norvégien de Byåsen, s’invitant ainsi dans le groupe de Metz. Dans les trois autres tournois du week-end, les favoris ont su s’imposer mais c’est en Roumanie qu’a eu lieu la première surprise de cette Ligue des Champions, avec l’élimination des deux clubs danois, par l’outsider local.

Tournoi Wild-Card 2 – Hongrie

Si Érd s’est facilement défait de la modeste équipe suisse de Zug, Ferencváros a eu à lutter davantage pour arriver à bout de Croates combatives. Bourreau de Győr en championnat lors de la première journée, « Fradi » a eu du mal à trouver les failles de la défense des joueuses de Zagreb : il aura fallut une grande Szandra Zácsik, portant son équipe à bout de bras, pour s’imposer.

Ca n’a pas été aisé non plus le lendemain : le derby hongrois a faillit tourner à la faveur de Érd qui menait à la pause (16-13). C’était sans compter un geste malheureux de Zsuzsanna Tomori, meilleure buteuse de la compétition l’an passé, qui a obligé une joueuse clé de l’équipe adverse à abandonner : les joueuses d’Edina Borsos ne s’en sont pas relevé et laissent filer le match. Comme prévu, c’est donc Ferencváros qui rejoindra le groupe de Budućnost où il pourrait faire bien des dégâts.

                    Érd VSLK – Zug Handball  25-34 (18-14)
                    FTC Rail Cargo Hungaria – HC Lokomotiva Zagreb  23-26 (7-9)
                    HC Lokomotiva Zagreb – LK Zug Handball  24-35 (18-10)
                    FTC Rail Cargo Hungaria – Érd  31-24 (13-16)

Tournoi Wild-Card 3 – Roumanie

Incapables, malgré un jeu à deux pivots, de tromper la défense roumaine, les Danoises de Viborg ont souffert d’un jeu d’attaque adverse efficace à 9m qui a laissé Chana Masson bien impuissante dans sa cage. Des supériorités numériques inexploitées, une Paula Ungureanu bien inspirée et Baia Mare prenait jusqu’à 4 buts d’avance en première mi-temps. Le passage de la défense en 5-1 aura permis à Viborg de mener à la pause mais dans ce match équilibré, la prise de risque n’a pas payé : malgré un banc quasiment vide, Isabell Gúllden aura joué tout le match en tant que 7ème joueuse de champ. Une stratégie qui s’est payée sur une fin de match tendue où Baia Mare a certainement profité des 2000 supporters présents.

Dans l’autre demi-finale, Team Tvis Holstebro n’a pas eu de mal à se débarrasser des Néerlandaises de Dalfsen. Rejointes par la Norvégienne Ida Alstad, les superstars danoises Ann Grete Norgaard et Mette Gravholt ont déroulé, permettant à Niels Nielsen de faire tourner son effectif.

Le lendemain, il aura fallut 10 minutes à cette équipe pour marquer son premier but face à Baia Mare qui dans le même temps en a inscrit … 10. L’écart est creusé et les Roumaines, portées par leur public s’imposent de façon épique, sur le score imposant de 36 à 23. Cette équipe prometteuse, qui a notamment récupéré les joueuses du défunt Valcea (Ungureanu, Nechita) risque de compter, contre toute attente, dans le tour préliminaire. Malgré son échec de la veille, Viborg s’est facilement imposé sur Dalfsen.

                    HCM Baia Mare – Viborg HK  25-26 (11-12)
                    Team Tvis Holstebro – Sercodak Dalfsen  30-38 (21-14)
                    Viborg HK – Sercodak Dalfsen  12-33 (13-7)
                    HCM Baia Mare – Team Tvis Holstebro  23-36 (20-10)

Tournoi Wild-Card 4 – Italie

C’était le tournoi des internationales françaises. En première journée, la dream-team du Vardar Skopje (dont Amandine Leynaud, Siraba Dembélé, Allison Pineau) a écrasé le modeste club de Salerno alors que Fleury allait chercher Rostov-sur-le-Don, dans un match tendu où Beatriz Fernandez a été très précieuse du côté des Panthères.

Il aurait fallut jouer encore au-dessus pour embêter la machine macédonienne, déjà bien huilée en ce début de saison : si elles ont tenu dans les premières minutes, les co-équipières d’Audrey Bruneau, Katty Piejos, Gnonsiane Niombla et Maakan Tounkara se sont vite laissées distancer, notamment par une aile droite (Jovanka Radicević et Maja Zebić) complètement déchaînée (17 buts à elles deux). Avec Larvik comme seul gros adversaire en tour préliminaire, le Vardar Skopje pourrait bien devenir un nouveau « grand » du handball européen.

                    Rostov-Don – Fleury Loiret Handball  26-21 (11-12)
                    WHC Vardar SCBT – Jomi Salerno  16-35 (14-4)
                    Rostov-Don – Jomi Salerno  18-41 (22-8)
                    Fleury Loiret Handball – WHC Vardar SCBT  33-25 (11-18)

Les groupes du tour préliminaire sont disponibles ici. Tous les participants malheureux de ces tournois de qualification sont reversés en Coupe des vainqueurs Coupes, à des stades différents de la compétition selon leur classement.

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :