vendredi 6 novembre 2015

PUBLICITÉ

La fin de l’Union, une LFH à 9 équipes

Comme attendu, malheureusement, l’Union Bordeaux-Bègles Mios Biganos va s’arrêter en pleine saison, laissant une Ligue Féminine de Handball à 9 équipes.

Les points de vue divergent, mais le résultats est le même. Selon le club, qui a a tweeté à la sortie de l’ultime réunion de sauvetage mercredi, c’est la Fédération Française de Handball qui a demandé à l’UBB-MB de déposer le bilan.

Les comptes des réseaux sociaux affichent désormais un logo passé en noir, pour afficher leur deuil.

Selon un e-mail et un communiqué de la FFHB envoyé ce vendredi matin aux différentes rédactions, ce sont les dirigeants du club qui ont annoncé la fin de celui-ci. « A l’issue de la réunion du 4 novembre, les dirigeants de la SAS ont informé la Fédération française de handball de leur décision de soumettre à l’assemblée générale des actionnaires prévue le 5 novembre, la décision de déclarer, dans les meilleurs délais, l’état de cessation des paiements auprès du tribunal de commerce de Bordeaux. » Voilà ce qu’explique la FFHB en introduction avant de détailler clairement la situation dans un long communiqué, et de rappeler l’intégralité des faits que nous avons condensés pour vous rendre la lecture plus simple :

31/12/2013 : Les fonds propres du club sont de – 8 000 euros, constatés par un commissaire aux comptes.

été 2014 : le club est maintenu en LFH sous condition d’apurer ses fonds propres au 31/12/2014.

18 avril 2015 : le club n’a transmis aucun document comptable arrêté au 31/12/2014 et le bilan clôturé au 31/06/2014 révèle un déficit de -46 000 euros. Le club est renvoyé devant la commission contentieux.

9 mai 2015 : audition du président de la Société par action simplifiée, aucun document comptable arrêté au 31/12/2014 n’est transmis. La commission contentieux de la CNCG rétrograde administrativement en D2

15 juin 2015 : le club passe devant la commission d’appel de la CNCG après présentation de son bilan comptable arrêté au 31/12/2014. Celui-ci présente des fonds propres évalués à -67 000 euros. La commission confirme la rétrogradation du club. L’UBB-MB conteste la décision auprès du CNOSF.

22 juillet 2015
 : à l’audience de conciliation, les dirigeants présentent un bilan comptable arrêté au 30 juin 2015 déficitaire de 145 000 euros. Ils présentent un budget prévisionnel pour la saison 2015-2016 de 101 000 euros ainsi qu’une augmentation de capitale prévue de 42 000 euros. Le conciliateur du CNOSF réintègre l’Union en LFH à certaines conditions :
– une interdiction de coupe d’Europe,
– un nouveau plan d’apurement de la SAS avec des paliers trimestriels, dont le premier défini par le club au 30/6/2015 à hauteur de -145K€,
– une limitation de la masse salariale et un recrutement contrôlé.

30 septembre 2015 : l’EHF (Fédération Européenne) inflige une sanction de 15 000 euros d’amende au club et des 2 ans de suspension de Coupes d’Europe pour avoir signifié trop tardivement son forfait de la Coupe EHF, pour n’avoir jamais communiqué sur sa situation économique et « dénonce » l’intervention de la FFHB qui selon elle n’avait pas à dicter au club sa décision de se retirer.

16 octobre 2015 : le bilan du commissaire aux comptes sur le bilan arrêté au 30/06/2015 fait état d’un déficit de 353 000 euros. Et il émet de plus des réserves sur des éléments non comptabilisés et des anomalies.

31 octobre 2015
 : le club est a nouveau auditionné par la commission contentieux de la CNCG. A l’issue de la réunion, le club est rétrogradé en Nationale 1 (3e niveau) à l’issue de la saison sur la base de plusieurs éléments :
– l’ampleur de la dégradation des fonds propres de la SAS UBBMB HB entre le 30/06/2014 et le 30/06/2015,
– l’importance des dettes sociales et fiscales et des retards dans le versement des salaires des joueuses et autres personnels,
– déclarations des dirigeants sur les informations faussées présentées lors de la conciliation avec le CNOSF,
– l’incertitude juridique sur l’engagement exceptionnel des collectivités pour la saison 2015-16,
– et la rupture d’équité sportive avec les autres clubs participant aux mêmes compétitions.

4 novembre 2015 : la FFHB réunit tout le monde à la Ligue d’Aquitaine de Handball: représentants du club (dirigeants et salariés), associations sportives partenaires (US Mios Biganos HB et CA Bèglais), collectivités locales (villes de Mios, de Biganos, de Bègles, de Bordeaux, conseil départemental de Gironde et région Aquitaine). A l’issue de la réunion, les dirigeant souhaitent déclarer dans les meilleurs délai l’état de cession de paiement (selon le communiqué de la FFHB). De fait, le club a indiqué qu’il n’effectuerait donc pas le déplacement prévu à Besançon ce week-end en vue de la 11ème journée de Ligue Féminine de Handball.

Il apparaît donc assez clairement que le jeu a été faussé. Notamment pour Brest Bretagne qui vu la situation estivale, avait de son côté déjà tout préparé pour évoluer en LFH et qui s’est finalement vu refuser très tardivement la montée comme l’avait évoqué son entraîneur Laurent Bezeau. Il expliquait alors cet été que la situation n’était pas la meilleure façon pour les deux clubs de préparer une saison et qu’il attendait des décisions fermes de la part de la FFHB.

Ce qui va se passer maintenant

En attendant la liquidation du club par le tribunal de commerce de Bordeaux, les joueuses ne peuvent pas signer ailleurs. Les salariés du clubs : joueuses, dirigeants, entraîneurs, devraient donc être licenciés et pourront signer ensuite librement ailleurs.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux clubs de LFH et de nombreuses joueuses, pour certaines ex-joueuses du club, ont fait par de leur soutien et de leur désarrois face à cette situation.

Au niveau sportif, la LFH va se terminer à 9 équipes qui vraisemblablement devraient donc être toutes maintenues la saison prochaine. 3 clubs devraient donc finalement monter de D2F. Les deux premiers clubs qui disposent du statu VAP. Ainsi que le 3e, qui devait initialement disputer un barrage contre le club qui terminerait dernier de LFH. Comme il n’y a que 3 clubs VAP en D2F, on devrait donc confirmer sous peu que les trois clubs promus pour 2016/2017 sont Brest Bretagne, Chambray Touraine et Celles sur Belle.

Comments are closed.