jeudi 6 décembre 2018

PUBLICITÉ

EHF Euro 2018 – Les Bleues tout en maîtrise

Pour son premier match du 2e tour de l’EHF Euro 2018, l’Équipe de France s’est  facilement imposée face au Danemark malgré un départ un peu poussif.

Le coup d’envoi est donné par le Danemark, qui marque rapidement et garde une longueur d’avance en début de rencontre. Le rythme est élevé et les deux équipes marquent rapidement (2-3, 5e). Anne Mette Hansen prend une exclusion temporaire et permet à Laura Flippes d’égaliser mais les Bleues ne profitent pas de cette supériorité numérique pour prendre la main (3-4). Il faut attendre le premier arrêt d’Amandine Leynaud (photo) et encore un but de Laura Flippes pour que les Françaises passent enfin devant (5-4). Elles réalisent une petite série qui leur permet de prendre 3 buts d’avance (7-4), obligeant l’entraîneur danois à poser son premier temps mort. Après les 15 premières minutes, les Bleues sont toujours devant (7-5).

Une montée en puissance

La deuxième partie de cette première période est totalement française. Les Bleues prennent progressivement le large grâce aux pertes de balles danoises et aux arrêts d’Amandine Leynaud. L’écart monte progressivement et un nouveau penalty d’Allison Pineau permet à la France de posséder 6 buts d’avance (15-9). Les Danoises défendent un peu trop haut face à des Bleues qui prennent facilement de la vitesse et donc passent le premier rideau. A la pause, les Françaises mènent 17-11 avec deux joueuses qui font la différence : Estelle Nzé Minko (5 buts) et Grâce Zaadi (4). Mais également grâce à une Amandine Leynaud qui, encore une fois, écœure ses adversaires (9/20 d’arrêts, 45%). Les Bleues ne souffrent pas au tir, c’est assez rare pour le souligner, avec à ce moment du jeu 63% de réussite.

L’équipe de France débute la 2e mi-temps avec l’engagement et, d’entrée, Siraba Dembélé est décalée à gauche pour inscrire le but du +7 (18-11). Mais les Danoises semblent revenues avec d’autres intentions, notamment défensives. Elles jouent plus proches des Bleues, leur laissent moins d’espaces et arrivent même à les forcer à un refus de jeu. Béatrice Edwige prend 2 minutes d’exclusion pour une faute défensive mais les adversaires des tricolores ne parviennent toujours pas à réduire l’écart, ni même à marquer un but. Elles conservent donc leurs 7 buts d’avance un long moment alors que les penaltys et les exclusions temporaires commencent à pleuvoir des deux côtés du terrain.

Tout en maîtrise

Les Françaises restent impressionnantes de réussite sans toutefois prendre plus d’avance. Il faut attendre la 46e minute pour voir Allison Pineau manquer son premier penalty de la partie. A l’orée des 10 dernières minutes, les 8 buts d’écart qui séparent les deux équipes offrent pour une fois une fin de match tranquille aux Françaises, même si Olivier Krumbholz leur rappelle que le goal average est important lors de son dernier temps mort. Si le Danemark était particulièrement craint après la Golden League, où la France s’était imposée de très peu (22-20) le 22 novembre dernier, ce match a été maîtrisé de bout en bout par les Tricolores qui n’ont jamais douté au cours de cette partie, même menées en début de match. Cette large victoire 29-23 fait du bien, leur permettant d’entrer parfaitement dans ce 2e tour et de quasiment éliminer un adversaire direct.

Comments are closed.