My Twitter Feed

vendredi 31 janvier 2014

PUBLICITÉ

Coupes d’Europe – C’est la reprise !

Les Coupes d’Europe de handball sont de retour : si 4 clubs français sont engagés en C2 et en C4, on pourra également retrouver des Françaises dans les autres coupes. Panorama.

La Ligue des Champions

Avec une issue peu enthousiasmante en début de saison, la Ligue des Champions risque de prendre une toute autre tournure au printemps : d’une part, le choix de l’EHF d’instaurer un Final 4 dans la compétition féminine pourrait ouvrir complètement le tableau final, au détriment de Győr, quasiment invincible dans un système de match aller-retour. D’autre part, un tirage au sort surréaliste a rassemblé dans le groupe B, les cadors de la discipline aux côtés du tenant du titre.

Groupe 2 : le groupe de la mort

S’il paraît impensable de ne pas voir Győr s’emparer de l’une des deux premières places, l’issue de la phase principale reste incertaine dans ce groupe de la mort : en proie aux problèmes financiers, le club de Ljubljana a vu partir deux de ses joueuses, décisives la saison dernière (Carmen Martin et Linnea Torstenson). A Larvik, Cecilie Leganger est de retour, mais Ole Gustav Gjestad ne cache pas avoir quelques difficultés à jongler avec les maternités et les jeunes recrues. Enfin, en reconstruction depuis son titre de 2012, la jeune équipe monténégrine de Budućnost semble trouver ses marques autour d’une base arrière internationale (Dalby, Neagu, Knežević).

Groupe 1 : l’inconnu

Dans son groupe également, un favori semble clairement se dessiner. A Skopje, les dirigeants ont notamment décidé de tabler sur le repos, octroyant notamment un mois complet de vacances à la star de l’équipe, Andrea Lekić, qui a mené son pays sur la 2ème place du podium mondial en décembre dernier. Pour contrer l’équipe macédonienne, on compte notamment sur les Danoises d’Ikast : le FC Midtjylland a tout simplement impressionné dans le tour préliminaire, causant notamment l’élimination des Hongroises de Ferencváros. Les deux équipes restantes, Sävehof et Thüringer feront office de petit Poucet et sauf exploit, devraient bien s’arrêter là. Le club allemand l’avoue d’ailleurs : privé de Kerstin Wohlbold et de Lydia Jakubisova, leurs chances de décrocher un ticket pour Budapest sont quasiment nulles.

La Coupe des Vainqueurs de Coupe

Le parcours commence favorablement pour les Françaises engagées : Metz a l’avantage de jouer à domicile le retour de sa confrontation avec Zvenigorod. Actuelles 4ème du championnat russe, les co-équipières de Ljudmila Postnova proposent un jeu physique qui s’appuie essentiellement sur une base arrière musclée. Le défi est de taille pour les Messines qui devront redoubler d’efforts pour défendre dans le secteur central.

Le chemin emprunté par Fleury sera sensiblement plus simple : équipe jeune, Veszprém se débat dans le bas du classement du championnat hongrois (9ème sur 12 après 16 journées). Avec deux matchs disputés en France, Fleury part dans les meilleures dispositions possibles, pour des huitièmes de finale dont il devrait sortir indemne.

La Coupe Challenge

Ce sera le Maltepe Istanbul pour Issy-Paris et Bâle, pour l’UMB-B. Pour l’anecdote, les Suissesses ont infligé un très sévère 50-25 à domicile à leurs adversaire de Priština (Kosovo) pour se hisser en huitième d’une Coupe où les clubs français et tchèques ont clairement une carte à jouer.

Les Françaises engagées à l’étranger

En Ligue des Champions, on pourra retrouver Allison Pineau, Amandine Leynaud et Siraba Dembélé, qui évolueront dans le groupe 1 avec le Vardar Skopje. Avec Győr dans le groupe 2, Raphaëlle Tervel tentera le doublé. En Coupe des Coupes, Cléopâtre Darleux et Viborg auront à éliminer Team Tvis Holstebro dans un derby danois compliqué, avant de pouvoir continuer l’aventure. Enfin, le club de Volgograd en Russie, où évolue désormais Katty Piéjos, est sûrement un, si ce n’est le plus sérieux prétendant au titre en coupe EHF.

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :