My Twitter Feed

jeudi 23 mai 2013

PUBLICITÉ

Wolfsburg met fin à l’hégémonie lyonnaise

Ligue des champions (finale). Wolfsburg – Lyon : 1-0. En manquant de justesse et de précision devant le but allemand, les Lyonnaises ont fini par se faire surprendre par Wolfsburg sur un penalty. Cruel pour l’OL.

Les Lyonnaises rentrent timidement dans la rencontre et subissent leur première alerte dès la 4e minute, quand Nadine Kessler parvient à tenter sa chance aux 16 mètres, mais heureusement pour les joueuses de Patrice Lair, la reprise de l’Allemande passe à côté des buts de Sarah Bouhaddi. Il faut attendre le quart d’heure de jeu pour voir la première frappe cadrée pour les Olympiennes, par Lotta Schelin, mais sa tentative est trop molle pour inquiéter Vetterlein, la gardienne de Wolfsburg. Une première réelle occasion qui a le don de remettre les doubles championnes d’Europe dans le tempo et on assiste à un nouveau match puisque les Rhodaniennes prennent le but allemand d’assaut et se créé de nombreuses occasions par Lotta Schelin (26’), Amandine Henry (27’), Camille Abily (32’), sans pour autant trouver la faille et l’ouverture du score. Les Allemandes ripostent quelques minutes plus tard, mais Nadine Kessler et Müller ne parviennent pas à tromper la défense lyonnaise (37’, 39’). Les deux équipes rejoignent donc les vestiaires sur ce score nul et vierge à la mi-temps.

Un penalty oublié

Dès la reprise, les Lyonnaises repartent à l’attaque par Elodie Thomis, qui ne parvient pas à servir Lotta Schelin, dans l’axe (50’). Dickenmann, entrée en jeu à la mi-temps à la place de l’internationale américaine, Megan Rapinoe, tente de déborder, le ballon parvient à Camille Abily qui, au milieu de quatre Allemandes, parvient à frapper, mais le ballon est dévié de la main par Hartman, dans la surface, mais l’arbitre ne bronche pas et laisse le jeu se dérouler (52’). Ce qui ne sera pas le cas à un quart d’heure du coup de sifflet final où cette fois-ci, Mme Albon, l’arbitre roumaine, désigne le point de penalty à la suite d’une main de Laura Georges. Müller se charge de le transformer et ainsi donner l’avantage à Wolfsburg.

Lyon manque de réalisme

Coup dur pour les joueuses de Patrice Lair, qui repartent à l’attaque par Eugénie Le Sommer, mais en bout de course, ne parvient pas à armer sa tentative (75’). Trop brouillonnes offensivement, les coéquipières de Sonia Bompastor ne parviendront pas à vraiment inquiéter Vetterlein. Ce sont mêmes les Allemandes qui ne seront pas loin de doubler la mise, mais Sarah Bouhaddi veillait (89’). Les quatre minutes de temps additionnel ne suffiront pas aux Françaises, qui s’inclinent et ne remporteront pas une troisième fois consécutive la Ligue des Champions, stoppé par des Allemandes qui se sont montrés très solides et qui mettent ainsi fin au règne européen de l’OL. Dur dur…

 

 

WOLFSBURG – LYON : 1-0 (0-0).

Arbitre : Mme Albon (ROU).

BUT : Müller (74’ sp).

AVERTISSEMENTS. Wolfsburg : Magull (90’+1). Lyon : Renard (89’).

WOLFSBURG : Vetterlein – Wensing, Henning, Hartmann, Popp – Blässe, Keßler (cap), Goeßling, Müller – Jakabfi (Magull, 78’), Pohlers (Omilade, 82’). Non entrées en jeu : Burmeister (g), Chandraratne, Vetterlein, Bunte, Tietg. Entraîneur : Ralph Kellerman.

LYON : Bouhaddi – Franco, Georges, Renard, Bompastor (cap) – Henry, Necib, Abily (Le Sommer, 67’) – Thomis, Schelin, Rapinoe (Dickenmann, 45’ ; Majri, 90’). Non entrées en jeu : Deville (g), Viguier, Otaki, Bussaglia. Entraîneur : Patrice Lair.

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :