dimanche 5 mars 2017

PUBLICITÉ

She Believes Cup : la France concède le nul

Hier soir, à la Red Bull Arena (New Jersey), l’équipe de France n’a pas pu faire mieux qu’un match nul (0-0) face à l’Allemagne, Championne d’Europe en titre.

Un nul, pas si nul que ça. Que ce soit par la physionomie du match, la deuxième place minimum au classement provisoire, les Bleues font une très belle opération avec ce match nul face à l’Allemagne. Le sélectionneur Olivier Echouafni, est toujours invaincu depuis son arrivé à la tête de l’équipe de France en septembre dernier. Pour ce deuxième match, il alignait ce qui ressemble à son équipe type. Deux surprises tout de même : la titularisation d’Eve Perisset dans le couloir droit, pour remplacer Jessica Houara rentrée en France pour des raisons familiales ; et surtout la titularisation de Grace Geyoro en défense centrale au côté de Wendie Renard. La jeune parisienne de 19 ans, remplace au dernier moment une Laura Georges souffrante et une Griedge Mbock préservée. Bien que ce ne soit pas son poste habituel, elle a été préférée dans ce rôle à la Juvisienne Aissatou Toukara. Un choix satisfaisant puisque Geyoro a fait un match à la hauteur et a même réalisé un magnifique sauvetage sur sa ligne (49’).

Les Bleues résistent…

Autre satisfaction, les Françaises sont bien rentrée dans leur match. Elles ont su retenir les leçons de leur première mi-temps ratée face à l’Angleterre, et réajuster leur niveau de jeu. Ce sont même elles qui se rendent rapidement les plus dangereuses et vont se procurer la première grosse occasion avec une tête de Renard qui butte sur la barre transversale (19’). Les deux équipes montrent de belles qualités techniques, largement au-dessus de la qualité de retransmission TV : deux coupures de faisceaux en première période ont en effet privé les téléspectateurs de deux bonnes minutes d’images à chaque fois. Sur la première coupure, on loupe une mauvaise sortie de Sarah Bouhaddi, qui provoque un penalty pour les Allemandes. Heureusement l’image revient pile à temps pour voir la gardienne française se racheter et repousser le tir de Mandy Islacker (23’ – photo).     

… jusqu’au bout !

Au retour du vestiaire, les Allemandes changent de gardienne avec l’entrée de Benkarth, et surtout, elles font rentrer Alexandra Popp. La joueuse de Wolfsburg n’attendra pas pour se faire remarquer et apporter du danger dans la surface de réparation française. Les Bleues n’y sont plus du tout et souffrent dans ce second acte, à l’image de Bouhaddi qui enchaîne les sorties hasardeuses (voir litigieuses) dans les pieds allemands. Sa coéquipière à Lyon, Dzsenifer Marozsan, voyant la portière française bien avancée, n’est pas loin de la surprendre : son lob des 30 mètres tombe sur la barre transversale, et à la retombée, Anja Mittag manque le cadre (72’). En fin de match, les Françaises ont quelque peu remis le pied sur le ballon, et pu se projeter de nouveau vers l’avant. Au final aucune situation franche susceptible de réaliser le hold-up parfait. Les deux équipes doivent alors se résigner à se quitter sur un 0-0. Un bon point de pris pour la France. L’Allemagne de son côté n’a toujours pas marqué un seul but dans cette compétition. 

Dernier match du tournoi contre les USA, dans la nuit de mardi à mercredi, à 1h05 sur CStar. 

Poster un commentaire