dimanche 19 avril 2015

PUBLICITÉ

Lyon remporte sa quatrième Coupe de France d’affilé

Mis en difficulté par Montpellier en première période, Lyon a su réagir en seconde pour remporter sa quatrième Coupe de France d’affilé.

Suspendu, Jean-Louis Saez est suppléé par Bruno Martini sur le banc et voit d’entrée Claire Lavogez récupérer le ballon après une mauvaise relance lyonnaise. Elle tente sa chance mais son tir passe à côté du but de Sarah Bouhaddi. Malgré les envies de Montpellier de jouer haut, Amandine Henry et Camille Abily arrivent à monter en début de rencontre notamment en perçant côté droit. Les deux équipes se montrent offensives et Sofia Jakobsson est tout prêt de se créer une belle occasion mais elle manque son contrôle et voit Saki Kumagai intervenir (6e). Derrière, c’est Corinne Petit qui trouve Louisa Necib au centre, la demi-volée de la lyonnaise trouve les gants de Solène Durand (7e). Jakobsson est intenable et après un joli numéro dans la surface lyonnaise, la frappe de la suédoise ne trouve pas le cadre (8e). Ses appels sont très intéressants et permettent aux joueuses du Président Nicollin de pouvoir amener du danger dans la surface des Fenottes. Après une bonne récupération d’Henry, Lyon se montre à nouveau dangereux et met le feu dans la surface montpelliéraine. Le corner qui suit est bien tiré et après un cafouillage, Eugénie Le Sommer manque sa frappe qui part finalement largement au-dessus (14e).

Le retour de Louisa Necib est précieux pour l’OL car les Montpelliéraines font des fautes proches de la surface comme sur ce coup franc direct de la native de Marseille où Durand est obligée de s’employer pour sortir le ballon (17e). Après un premier quart d’heure de feu, Montpellier baisse déjà le pied et laisse le ballon à l’OL qui de fait, joue plus haut, même si les incursions de Jakobsson dans le camp adverse se font toujours dangereuses. Necib fait aussi du bien au jeu lyonnais dans son ensemble. Sa technique permet de lancer correctement le jeu offensif de son équipe et sa qualité de frappe peut faire mouche à tout moment. Les lyonnaises font alors tourner un peu comme au handball pour créer des décalages. Ces actions amènent d’ailleurs un nouveau corner qui est cafouillé et Lotta Schelin, à l’affut, voit sa frappe détournée sur la ligne de but (24e).

Et contre toute attente, c’est Montpellier qui va ouvrir le score par son intenable attaquante suédoise. Bien lancée par Rumi Utsugi au-dessus de la défense lyonnaise, Jakobsson prend cette fois-ci le meilleur sur Petit et Kumagai puis frappe en force du gauche dans un angle fermé pour trouver les filets de Sarah Bouhaddi (26e). Lyon continue ensuite de conserver le ballon mais n’arrive pas à se montrer dangereux. Et c’est encore par des coups de pied arrêtés que les Fenottes s’approchent du but. Sur une main volontaire, Sandie Toletti écope d’un carton jaune et permet une nouvelle situation proche (38e). Ce coup-ci, c’est Camille Abily qui s’y colle mais sa frappe passe également au-dessus de la barre. Ce n’est plus par le jeu que l’OL passe ce cette fin de première mi-temps et sur un nouveau coup franc, Kelly Gadéa est toute proche de dévier le ballon dans ses propres filets mais Durand a le bon réflexe pour éloigner le danger (42e) et permet à ses coéquipières de rejoindre les vestiaires avec un but d’avance.

La seconde période débute par une douche froide pour Montpellier. Sur la première action, Elodie Tomis qui avait remplacée Louisa Necib à la mi-temps déborde et centre pour Ada Hergerberg qui égalise de la tête (46e). Les joueuses de Gérard Précheur ne pouvaient mieux débuter la deuxième mi-temps et se montrent alors plus incisives. Si elles avaient déjà le ballon en première période, elles sont plus mobiles et jouent encore plus haut mais de fait, elles s’exposent au contres et Marina Makanza bien décalée par Toletti semble trop essoufflée par sa longue course pour inquiéter Bouhaddi d’une une frappe trop lointaine directement dans ses gants (58e). Réaction immédiate des Lyonnaises, Lotta Schelin tente une « Madjer » sur un centre venu de la droite mais voit sa tentative contrée (59e).

Décidément dans une grande forme, Sofia Jakobsson est la seule montpelliéraine à se monter dangereuse et à harceler véritablement la défense lyonnaise. Par un beau mouvement côté droit, elle centre mais les autres attaquantes ne sont pas là pour reprendre (69e). Laetitia Tonazzi se montrent enfin elle aussi et voit sa frappe contrée par Lara Dickenmann (71e). Progressivement, Montpellier a repris du poil de la bête et joue bien plus haut sur le terrain, perd les ballons moins rapidement et arrive à construire du jeu. Malgré une aventure d’Amandine Henry qui voit sa frappe captée par Solène Durand (74e), Sofia Jakobsson profite d’une erreur de Bouhaddi pour apporter à nouveau le danger dans la surface (75e).

Mais le coup de massue arrive inopinément. Face à un OL impitoyable et à la vitesse d’Elodie Thomis, Montpellier va s’incliner une seconde fois. L’internationale française déborde à droite puis centre, Lara Dickenmann loin derrière le second poteau remet dans le centre à Lotta Schellin qui frappe en force sous la barre de l’entrée des 6 mètres, imparable (78e). Malgré l’entrée en jeu de Viviane Asseyi pour essayer d’apporter du sang neuf offensivement, Jean-Louis Saez assiste depuis les tribunes au 4e succès d’affilé en Coupe de France de l’Olympique Lyonnais qui réalise un nouveau doublé Coupe-Championnat.

Coupe de France – Finale
Stade de l’Epopée – Calais
Montpellier 1-2 Lyon

Buts : Jakobsson (26e) pour Montpellier, Hegerberg (46e) et Schelin (76e) pour Lyon

Avertissements : Toletti (38e), Karchaoui (54e) pour Montpellier, Henry (78e) pour Lyon

MHSC : 16-Solène Durand, 4-Marion Torrent, 3-Kelly Gadea, 23-Linda Sembrant, 11-Genessee Daughetee, 7-Rumi Utsugi, 8-Sandie Toletti (20-Viviane Asseyi 80e), 14-Claire Lavogez, 9-Laetitia Tonazzi (24-Lindsey Thomas 89e), 18-Sofia Jakobsson, 17-Sakina Karchaoui (10-Marina Makanza 56e)

OL : 16-Sarah Bouhaddi, 17-Corine Petit, 5-Saki Kumagai, 3-Wendie Renard, 21-Lara Dickenmann, 6-Amandine Henry, 23-Camille Abily, 10-Louisa Necib (12-Elodie Thomis 46e), 9-Eugénie Le Sommer, 14-Ada Hegerberg, 8-Lotta Schelin

Poster un commentaire