mardi 1 octobre 2013

PUBLICITÉ

L’OL sans concessions face à Paris

D1F-4ème journée. PSG – OL : 0-3. Malgré la fatigue accumulée lors de la trêve internationale (avec notamment un déplacement au Kazakhstan pour les Bleues), les deux équipes ont lutté pour décrocher une victoire qui pourrait être une sacrée option sur le titre. Mieux organisées en attaque, les Lyonnaises ont imposé leur football en deuxième période, sans concessions.

Une première mi-temps disputée

La défense à 5 proposée par Farid Benstiti aura permis aux Parisiennes d’imposer leur jeu tout au long de la première période. Si Nécib trouve une faille dès la 6ème minute, Karima Benameur veille sur ses cages et dégage d’une claquette le tir de la tête d’Abily. Les couloirs droits, gardés par Laure Boulleau et Jessica Houara permettent aux parisiennes de repartir très vite en contre-attaque et de s’offrir quelques grosses occasions. Gênées par une défense compacte, les Lyonnaises peinent à trouver les failles d’une équipe déterminée à abattre le champion en titre. A l’issue des 45 premières minutes, il était encore difficile de pronostiquer sur l’issue du match.

Le but libérateur de Nécib

Au retour des vestiaires, c’est le Lyon des grands jours qui se présente sur la pelouse : si les premières minutes s’inscrivent dans la continuité de la première mi-temps, l’impact offensif de Laëtitia Tonazzi va très vite se faire ressentir. Lotta Schelin, invisible en première période refait surface et tire une première fois sur la gardienne parisienne qui renvoie le ballon dans les pieds de Louisa Nécib. L’internationale française, très présente dans ce match, n’a plus qu’à pousser le ballon aux fonds de filets. Un but de bonne augure qui va donner un ascendant psychologique à l’OL : les Parisiennes auront beaucoup de mal à trouver les ressources pour construire leur attaque après ce réveil de l’attaque lyonnaise.

La mise au point de Tonazzi

Après plusieurs tentatives, Lotta Schelin finit par inscrire son premier but de la rencontre. A la 70ème minute, on sent les Parisiennes désengagées, comme écrasée par la machine rhodanienne. La sortie d’Abily, remplacée par une Megan Rapinoe déjà prête à en découdre (elle est arrivée en France il y a seulement quelques jours), n’arrangera rien au sort des locales. Pire encore, une superbe volée de Laëtitia Tonazzi viendra scotcher le stade entier, dans les arrêts de jeu. A plus de 40 mètres du but, l’attaquante a mis les choses au point ce soir à Charléty, les patronnes, ce sont les Lyonnaises.

Désormais seules en tête du classement provisoire, il est difficile d’imaginer, cette saison encore, une équipe capable de détrôner les Lyonnaises. Finalistes malheureuses de la dernière Ligue des Champions, elles auront à cœur, cette année encore, de réaliser une saison parfaite, pour viser le triplé.

PSG – OL, Stade Charléty (Paris), 0-3 (0-0) – 2900 spectateurs.

Arbitre : Noëlle Robin.

BUTS. OL : Nécib (53’), Schelin (71’) et Tonazzi (90+2’).

AVERTISSEMENTS. PSG : Georges (38’).

PSG : Karima Benameur – Jessica Houara, Laura Georges, Annike Krahn, Sabrina Delannoy (capitaine), Laure Boulleau, Kenza Dali (Caroline Pizzala, 65’) – Aurélie Kaci, Shirley Cruz – Lindsey Horan (Kheira Hamraoui, 79’), Marie-Laure Delie.

Entraîneur : Farid Benstiti.

OL : Sarah Bouhaddi – Corine Franco, Saki Kumagai, Wendie Renard (capitaine), Lara Dickenmann – Elise Bussaglia, Amandine Henry, Camille Abily (Megan Rapinoe, 68’) – Elodie Thomis (Laëtitia Tonazzi, 46’), Louisa Necib, Lotta Schelin (Melissa Plaza, 84’).

Coach : Patrice Lair.

Comments are closed.