dimanche 23 juillet 2017

PUBLICITÉ

Euro 2017 – Un avenir incertain pour les Bleues

Ce samedi, les Bleues affrontaient l’Autriche pour le compte de la deuxième journée du groupe C. En se montrant encore maladroites devant le but, elles ont concédé un match nul inattendu.

Les Autrichiennes avaient créé la surprise en gagnant contre la Suisse lors du premier match, elle ont prouvé ce samedi qu’elles n’étaient pas là par hasard pour leur premier Euro. Par rapport au premier match, Olivier Echouafni a effectué cinq changements : Eve Perisset, Griedge Mbock-Bathy, Grâce Geyoro, Gaëtane Thiney et Marie-Laure Delie étaient titulaires à la place de Sakina Karchaoui, Laura Georges, Camille Abily, Clarisse Le Bihan et Elodie Thomis. 

Une première partie inquiétante

Les Françaises ont commencé la partie en dominant et en ayant un jeu très construit, ce qui semblait convainquant par rapport au match contre l’Islande. Mais il a fallu une mauvaise relance de Sarah Bouhaddi et une tentative autrichienne manquée pour les faire douter, et ce, pendant une longue période. D’ailleurs, suite à une longue touche adverse et un cafouillage en défense, Lisa Makas en profite pour mettre le ballon au fond. Sarah Bouhaddi a plongé du bon côté mais il manquait quelques centimètres pour stopper le but.

Les Autrichiennes ont profité de cet avantage au score pour défendre très bas, et en étant sur toutes les lignes de passes. Malgré des tirs de loin d’Amandine Henry et d’Elise Bussaglia, les Françaises n’ont pas trouvé la faille pour marquer. A la pause, les Bleues étaient menées 1-0, une première face à l’Autriche.

Amandine Henry délivre la France

Le début de la deuxième période était similaire à ce début de match, les Bleues ayant la « main mise  » sur le ballon. Il a fallu attendre la 51e minute pour que la France débloque son score. Sur un corner tiré par Elise Bussaglia, Amandine Henry a sauté au dessus de tout le monde pour pousser le ballon de la tête (photo). On aurait pu croire que cette égalisation allait être l’élément déclencheur et être le premier but de tant d’autres, mais ce ne fut pas le cas. Il y a eu beaucoup d’occasions manquées mais surtout des cafouillages en attaque et en défense par la suite. Le manque d’efficacité français était toujours présent, et les filles d’Olivier Echouafni ne pouvaient pas obtenir mieux qu’un match nul au coup de sifflet final, face à une surprenante équipe autrichienne.

Un avenir plein de doutes

Si les Bleues restent invaincues sous l’ère Echouafni, cette fin de 2e journée met la France dans le brouillard. Elle est actuellement première ex æquo avec l’Autriche (4 points) et devant la Suisse (3 points). Mercredi, il va falloir que les Bleues gagnent face à une Suisse qui monte en puissance, un match nul sera aussi suffisant. En cas de défaite, il faudra espérer que l’Islande déjà éliminée, gagne contre l’Autriche, et qu’au goal average la France fasse mieux que l’Autriche. Bref un calcul compliqué qu’on aimerait éviter ! 

Comments are closed.