mercredi 26 juillet 2017

PUBLICITÉ

Euro 2017 – Les Bleues s’en sortent et verront les quarts !

Rapidement réduites à 10 puis menées 1-0, les Françaises se sont finalement qualifiées grâce à un coup de pâte de Camille Abily. Elles terminent deuxièmes du Groupe C et affronteront très certainement l’Angleterre en quart de finale.

Olivier Echoufani décide de changer 4 joueuses par rapport au match contre l’Autriche et adopte un 4-2-3-1 avec un trio Claire Lavogez – Camille Abily – Kadidiatou Diani afin d’alimenter Eugénie Le Sommer en ballons pour marquer. Car pour terminer premier du groupe, il faut gagner par plus de buts que l’Autriche qui dans le même temps affronte l’Islande. Le coup d’envoi est donné par les Bleues qui conservent d’entrée la possession. Dès la 3e minute, un centre français pour Lavogez est raté. Derrière Amandine Henry sert Abily qui prolonge dans le centre pour Le Sommer qui voit sa frappe contrée (5e). Suite à une faute de Ramona Bachmann sur Le Sommer, Abily sert Wendie Renard à l’entrée de la surface mais la déviation de la capitaine française ne présente aucun danger (8e).

Devant, Bachmann est un poison. Elle prend de vitesse la défense française constamment et obtient une faute de Wendie Renard qui pour sa première sanction se voit attribuer un carton jaune synonyme de suspension pour un éventuel quart de final (14e). Trois minutes plus tard, l’attaquante de Chelsea reprend les Bleues sur sa rapidité et se voit bousculée par Eve Perisset alors qu’elle filait au but (17e). La Française est logiquement expulsée par l’arbitre Hongroise de la rencontre et sur le coup franc qui suit, Martina Moser trouve la tête de Ana-Maria Crnogorčević qui, seule dans la surface, propulse le ballon dans le but français. Les Bleues regrettent déjà la frappe de Claire Lavogez détournée d’une manchette par la gardienne Gaëlle Thalmann quelques instants plus tôt (15e). C’est donc la Suisse qui mène 1-0 et qui se retrouve en position de qualifiée pour les quarts.

A 10 contre 11, les Françaises poussent comme jamais mais à plusieurs reprises, elles n’arrivent pas à trouver le cadre notamment Lavogez (25e) puis Abily (28e). Kadidiatou Diani, pourtant milieu offensive, gère seule le côté droit de manière plutôt généreuse. Elle montre de belles dispositions défensives qu’on ne lui prêtait guère. Sakina Karchaoui dédouble avec Claire Lavogez côté gauche et obtient un bon coup franc (33e). Camille Abily frappe à terre pour apporter de la panique et du danger mais voit le ballon repoussé par Cinzia Zehnder. La Suisse est proche du KO à la 40e. Sur une contre attaque de Lara Dickenmann, la meilleure buteuse de l’histoire de la sélection helvète voit sa frappe captée par Sarah Bouhaddi. A la pause, la France domine à 10 contre 11 mais reste virtuellement éliminée.

Camille Abily, la lumière

Les Françaises reprennent le match avec toujours la même envie et toujours la maîtrise du jeu et du ballon. Malheureusement, la Suisse fait bloc et elles ne trouvent pas la faille. Après une glissade suisse, Abily récupère un ballon et lance Le Sommer seule dans l’axe, mais la passe trop profonde trouve les pieds de la gardienne helvète (52e). Malgré cette domination, chaque incursion suisse est source de montée de stress. A la 59e, sur un corner, Vanessa Bernauer est à deux doigt de planter un deuxième but synonyme de KO.

Les Bleues multiplient alors les attaques. D’abord, c’est un coup franc Claire Lavogez qui voyage dans la surface sans trouver preneuse (61e). Puis c’est Wendie Renard qui voit sa tête manquer le cadre après un nouveau coup franc (65e). Enfin, c’est encore Claire Lavogez qui n’est qu’à quelques centimètres de pouvoir reprendre la balle après un nouveau cafouillage dans la surface (67e). Décidément tenace et prise de crampes, Ramona Bachmann continue de tout donner. Le poison suisse qui joue seule en pointe depuis de nombreuses minutes arrive encore à poser des problèmes à la défense française qui donne des sueurs froides à tous ses supporters. Surtout, elle permet à ses joueuses de respirer et de gagner un temps précieux. Temps qui file en défaveur des Bleues.

Esseulée côté gauche, Eugénie Le Sommer parvient à se défaire de trois joueuses avant d’obtenir un coup franc au coin de la surface de réparation (75e). Camille Abily qui s’entraîne depuis une semaine après chaque entraînement à l’exercice du coup franc, mais relativement peu en jambes ce soir, prend alors ses responsabilités de joueuse d’expérience. Elle s’élance, sa frappe passe au dessus du mur et la gardienne Suisse tente curieusement de repousser le ballon d’une seule main. La balle finit au fond des filets et les Bleues reprennent la deuxième place virtuelle du Groupe C. Car dans le même temps, l’Autriche déroule face à l’Islande.

Dans l’obligation de marquer à nouveau pour se qualifier, la Suisse prend pour la première fois le contrôle du ballon et va donc se mettre à pousser. Ana-Maria Crnogorčević ouvre trop son pied et voit sa déviation partir à coté du but de Sarah Bouhaddi qui de son côté commence à montrer des signes de faiblesse dans ses relances (83e). Jusqu’à la dernière minute, la France va vibrer. Sur un nouveau coup franc, la Suisse met le feu dans la défense française mais 3 joueuses sont signalées hors jeu alors qu’elles se trouvaient seules face à la gardienne française. Dans les arrêts de jeu (90e+4), la Suisse obtient une dernière chance de reprendre l’avantage mais le coup franc de Ramona Bachmann finit dans les gants de Bouhaddi.

Avec ce match nul allié à la large victoire de l’Autriche (score final 3-0), la France termine 2e du Groupe C et devrait retrouver l’Angleterre en quart. Un toute autre histoire car privé de Wendie Renard et Eve Perisset, Olivier Echouafni va devoir trouver une nouvelle défense pour contrer l’équipe la plus prolifique du tournoi.

Photo fournie par G2elles photographies

Comments are closed.