My Twitter Feed

mardi 5 septembre 2017

PUBLICITÉ

D1F – Lyon et Montpellier démarrent fort, le PSG déjà surpris

La première journée de Division 1 Féminine qui a eu lieu ce dimanche 3 septembre a déjà réservé des surprises, comme le nul du PSG face à Soyaux et la victoire du LOSC contre Bordeaux. Lyon, Montpellier et le Paris FC ont assuré.

Lyon et Montpellier cartonnent

Face à Rodez, les joueuses de Reynald Pedros, qui dirigeait son premier match à la tête de l’OL, l’ont emporté 7-0. grâce à un quadruplé pour la Norvégienne Ada Hegerberg (9e, 10e, 40e et 77e), un doublé pour Eugénie Le Sommer (25e et 81e – photo) et un but de Kheira Hamraoui (79e). Les Fenottes ont montré d’entrée qui sont les patronnes.

Bien décidée à se frotter aux Lyonnaises dans la course au titre, Montpellier s’impose sur le même score (7-0) à Albi. Un match où les filles ont rendu hommage à leur défunt président : Louis Nicollin. A l’instar des hommes début août, les filles portaient un maillot au nom unique de « Loulou ». Veje (25′), Gauvin (27′), Le Bihan (64′, 90+3′), Blackstenius (74′, 88′) et Uffren (89′) sont les buteuses du MHSC.

Le Paris FC et le LOSC réussissent leur première

Juvisy, devenu Paris FC, s’est imposé 5-1 sur la pelouse du promu Val d’Orge, devenu Fleury 91. La capitaine Gaëtane Thiney s’est offert un triplé (5e, 68e sp et 72e) mais également le premier but de la saison en D1 féminine. Charlotte Fernandes avait pourtant rapidement égalisé pour Fleury (7e). Mais Inès Jaurena a redonné l’avantage à ses coéquipières dans la foulée (9e), avant que Camille Catala n’enfonce le clou (46e).

Les Lilloises se sont imposées contre Bordeaux 3-0. Le LOSC ne pouvait pas espérer mieux pour son premier match de D1. L’ex Parisienne Ouleye Sarre s’est offert un triplé (10e, 21e, 78e). Dans La Voix des Sports, l’entraîneur de Lille Jérémie Descamps a prévenu : « On ne craint rien ni personne. On se tait et on bosse. » Bordeaux, concurrent direct pour le maintien a déjà perdu de précieux points dans le Nord.

Le PSG patine face à Soyaux

Malgré de nombreuses occasions, les Parisiennes ont concédé le nul (1-1) face à Soyaux. Malgré le soutien du collectif ultras, et sous l’œil de Sabrina Delannoy (désormais responsable de la section féminine), les filles de Patrice Lair se sont faites surprendre dans le temps additionnel par l’égalisation de la capitaine Siga Tandia (90+2e). Dans la foulée les Parisiennes se sont vues refuser un but pour une position de hors-jeu de Perle Morroni, les privant de la victoire.

Devant la presse après la rencontre, Patrice Lair a déjà montré des signes d’agacement envers ses attaquantes et sa direction : « Quand on perd quatre ou cinq face-à-face avec la gardienne, on est corrigé derrière. Ce n’est pas normal. On doit se mettre à l’abri, on doit gagner 4-0 ce match. C’est décevant mais ça va peut-être permettre de remettre certaines filles en place. Certaines se croient arrivées alors qu’elles ont des palmes au pied. (…) Les moyens ne sont pas les mêmes. J’ai insisté sur deux renforts mais je n’aurais ni Amandine Henry, ni une nouvelle attaquante. On n’a pas les moyens de les prendre. »

Marseille et Guingamp se séparent également sur un match nul (0-0). Trop imprécises les deux équipes n’ont pas trouvé la faille dans cette première rencontre.

Photo fournie par Sport’n’Pics

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :