lundi 8 août 2016

PUBLICITÉ

Rio 2016 – Basket : Le retour des Braqueuses

Malmenée par la Biélorussie, l’Equipe de France féminine a retrouvé son surnom des Braqueuses pour remporter au buzzer son 2ème succès en 2 matchs après sa victoire face à la Turquie samedi.

Après sa victoire contre la Turquie (55-39) samedi, l’Equipe de France a lutté mais s’est imposée 73-72 face à la Biélorussie et fait un grand pas vers les quarts de finale des Jeux olympiques. En l’absence de Céline Dumerc, c’est Olivia Epoupa qui prend les clés du jeu français et qui débute par un 3 points avant de servir Valériane Ayayi. Les Biélorusses s’accrochent au score et Isabelle Yacoubou, la capitaine des Bleues pour cette campagne olympique, se retrouve rapidement à 2 fautes. Les rouges se permettent même de passer devant grâce à un joli tir à 3 pts de Katsiaryna Snytsina (6-9) . Elles gardent même la tête du match obligeant Valérie Garnier à prendre un premier temps-mort (8-14 / 5min14),

Face à une Biélorussie plus mobile et plus efficace, les Françaises lâchent du terrain et comptent même jusqu’à 12 points de retard (16-28). Valérie Garnier essaie alors de jouer sur la différence de taille en faisant entrer toutes ses grande joueuses : Ayayi, Gruda, Yacoubou et Miyem se retrouvent sur le terrain avec Olivia Epoupa (la plus petite joueuse française) à la mène. La défense se resserre et mais les Bleues qui reviennent à quelques longueurs des Biélorusses lâchent une nouvelle fois et sortent avec un retard de 8 points à la mi-temps (34-42).

Un hold-up de Braqueuses

Plus en rythme, les françaises reviennent à 2 pts après 4 min de jeu en seconde période. Défense plus serrée et meilleure adresse leur permettent de rester dans la partie. Endy Miyem donne même l’avantage aux Bleues à la moitié du 3e quart-temps (46-45). C’est ensuite un chassé-croisé qui permet à la Biélorussie de basculer à nouveau en tête à la fin du 3e quart (52-53). Mais la force des Bleues, c’est d’avoir pris plus de rebonds offensifs, ce qui constituent des secondes chances précieuses, et d’avoir emmené beaucoup de biélorusses à 3 fautes, ce qui va constituer un point crucial dans le 4e quart.

Ce dernier quart est plutôt favorable aux Biélorusses puisque les françaises, si elles provoquent des fautes, restent derrière au score à cause de leur maladresse au tir. Les rouges reprennent 5 points avance à 7 minutes de la fin (56-61). Même Sandrine Gruda, pourtant parmi les meilleures joueuses d’Europe, arrive à se faire contrer un peu sâlement… Il faut alors toute l’activité d’Olivia Epoupa pour revenir dans le match. Grâce à deux lancers francs, elle permet aux Bleues de repasser devant (66-65) à moins de 3 minutes de la fin, nous promettant une fin de match haletante. La meneuse de poche est même aux rebonds offensifs.

Olivia Epoupa on fire

Un 3 points de Tatsiana Lykhtarovich permet aux rouges de reprendre 2 longueurs d’avance à un peu plus d’une minute de la fin mais leurs nombreuses fautes commencent à se payer et envoient les Bleues sur la ligne des lancers. Le jeu reste brouillon, Isabelle Yacoubou rate un lancer franc d’égalisation, Sarah Michel vole une balle sur la remise en jeu mais rate totalement sa tentative… Et c’est grâce à un énième vol de ballon qu’Olivia Epoupa rentre le panier qui permet aux Bleues de mener d’un point à 16 secondes de la fin (71-70). Les Biélorusse reprennent l’avantage mais laissent encore une possession aux Bleues. Après un tir manqué, la bataille pour le rebond est hacharnée et c’est finalement Endy Miyem qui inscrit deux point au buzzer pour faire gagner la France 73-72.

Les Bleues ont galéré mais l’ont finalement emporté et comptent 2 victoires en 2 matchs. Il faudra clairement être plus solide face à l’Australie qui se profile mardi pour le 3e match de la poule A.

Poster un commentaire