My Twitter Feed

jeudi 13 juin 2013

PUBLICITÉ

WNBA : Une hiérarchie contestée

Indiana Fever v Connecticut SunLe champion en péril

Les temps sont durs pour le champion WNBA en titre Indiana. Après un match d’ouverture réussi (victoire à San Antonio 79-64), les coéquipières de Tamika Catchings ont concédé quatre revers d’affilée, se plaçant à la dernière place de la conférence Est. La faute à une improbable cascade de blessures (Jessica Davenport, Jeanette Pohlen, Erin Phillips et Katie Douglas sont actuellement sur le flanc) obligeant Lin Dunn à bricoler. Le Fever va devoir faire le dos rond pendant quelques jours encore, en comptant sur une Shavonte Zellous en pleine forme (18.4pts à 52% à 3pts). mais attention à ne pas trop accumuler de retard, surtout dans une conférence en pleine progression. Connecticut, finaliste à l’Est l’an dernier, est aussi à la traîne.

 

Chicago et la course aux playoffs

Nous les avions ciblées comme une surprise potentielle et le Sky ne déçoit pas pour l’instant. Après un premier match impressionnant sur le parquet de Phoenix, Chicago présente un bilan de quatre victoire en cinq matchs, ne cédant qu’à San Antonio, en l’absence d’Epiphanny Prince. Les joueuses de Pokey Chatman vont d’ailleurs devoir se passer de leur arrière pendant quelques semaines, Prince honorant son passeport russe au championnat d’Europe.

Un vrai révélateur pour cette équipe qui cherche la première qualification en playoffs de son histoire. L’occasion également de voir Elena Delle Donne avec encore plus de responsabilités, ce à quoi elle répond plutôt bien pour l’instant. L’ancienne star de l’université de Delaware impressionne chaque jour un peu plus avec un jeu offensif extrêmement varié et une intelligence de jeu au-dessus de la moyenne. Habile mélange de jeunesse (Prince-Delle Donne-Courtney Vandersloot) et d’expérience (Sylvia Fowles, impériale avec 13.4pts et 14.8rbds de moyenne et Swin Cash), le Sky trône actuellement en tête de sa conférence.

 

Le buzz Phoenix pas au mieux

Épouvantail annoncé grâce à l’extrême richesse de son effectif de stars, le Mercury a eu toutes les peines du monde à lancer sa saison avec trois défaites de rang pour commencer. Il aura fallu croiser un Indiana Fever en appel pour enregistrer un premier succès, le tout sans Brittney Griner touchée à la cheville. Le phénomène du basket américain a rapidement trouvé ses marques individuellement (16.7pts, 6.7rbds et 2.3ctres en moyenne), mais elle a encore beaucoup à apprendre notamment dans la gestion de ses fautes. Surtout d’autres joueuses vont devoir hausser sérieusement leur niveau de jeu. Sammy Prahalis tarde à trouver sa place dans cette équipe (4.0pts à 32% et 3.3pds) et DeWanna Bonner n’a pas réglé la mire (37% aux tirs) entre autres. Du boulot en perspective pour Corey Gaines et son staff.

 

« Three to see » : un raz-de-marée

La WNBA avait flairé le bon coup : la draft 2013 tient pour l’instant toutes ses promesses. Entre Brittney Griner et ses deux dunks dès son premier match, le phénomène Elena Delle Donne (19.4pts à 53% à 3pts et 4.8rbds) et Skylar Diggins (10.3pts et 4.7pds malgré un très faible 27% aux tirs), la jeunesse a pris le pouvoir au sein de la grande ligue féminine. Elles sont également mises en avant à toute occasion sur le site de la ligue ou au travers de reportages vidéos. Mais le plus important reste que la transition NCAA-WNBA s’est effectuée sans heurts. Reste à confirmer ces bonnes dispositions sur la durée.

Néanmoins, les stars habituelles sont aussi au rendez-vous. Maya Moore a pris les choses en main dans le Minnesota (22.3pts, 6.0rbds et 3.0pds en seulement 29min de jeu), Tina Charles a repris ses travaux de démolition dans les raquettes malgré une réussite approximative aux tirs (21.6pts à 43% et 12.0rbds en moyenne), Candace Parker règne toujours à Los Angeles (18.0pts, 12.7rbds et 3.3ctres) alors que Angel McCoughtry et le Atlanta Dream semblent en mission (18.0pts mais à 35%, 6.0rbds, 5.2pds et 3.4ints et 4 victoires en 5 matchs). Les principales candidates au trophée de MVP de la saison répondent sont là.

 

Les classements

Conférence Est

1. Chicago Sky (4/1)

2. Atlanta Dream (4/1)

3. Washington Mystics (3/1)

4. New York Liberty (3/2)

5. Connecticut Sun (2/3)

6. Indiana Fever (1/4)

 

Conférence Ouest

1. Minnesota Lynx (3/1)

2. Los Angeles Sparks (2/1)

3. San Antonio Silver Stars (2/3)

4. Seattle Storm (1/2)

5. Phoenix Mercury (1/3)

6. Tulsa Shock (1/5)

 

Pour finir, voici le Top 10 de ces deux dernières semaines

Cet article WNBA : Une hiérarchie contestée est apparu en premier sur LadyHoop.com.

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :