mercredi 3 juillet 2013

PUBLICITÉ

Pierre Vincent : « On aura notre revanche »

Pierre-VincentMalgré la déception encore bien présente, c’est un Pierre Vincent plutôt tourné vers l’avenir qui est revenu sur cet Eurobasket 2013, avec un discours résolument optimiste.

« Ça fait la 6ème campagne que je fais avec cette équipe-là. Elle a déjà évolué et on avait comme double-objectif ambitieux de gagner la compétition et de préparer l’avenir. On a beaucoup de joueuses qui nous ont quittés après Londres et il faut reconstruire. On a intégré des jeunes joueuses et l’exigence du haut-niveau, c’est un métier particulier. C’est un peu plus précis, un peu plus juste, et je pense qu’on a perdu un peu de qualité là-dedans. Mais il faut du temps et du travail. Les jeunes joueuses qui sont là aujourd’hui, elles ont pris des informations et elles ont vécu des moments qui sont forts. On a déjà vécu dans notre histoire des moments difficiles et on a rebondi après ça. Je me suis servi de la défaite au championnat du monde (déjà contre l’Espagne, en 2010 – NDLR) pour aller faire une perf aux JO. Donc j’espère que cette défaite-là nourrira cette équipe pour aller vers l’avant et ramener d’autres médailles. Ce qui est difficile, c’est de rester au plus haut-niveau. En 5 compétitions internationales, on a fait 4 médailles et ça c’est exceptionnel. Ce qui est aussi exceptionnel c’est tout ce qui s’est passé autour. On a perdu, il faut savoir perdre. On a été à la hauteur de l’événement, elles ont été plus fortes, mais la vie ne s’arrête pas là et on aura notre revanche. »

 

Le sélectionneur des Bleues est ensuite revenu sur son avenir personnel à ce poste, même s’il n’a laissé filtrer aucun indice quant à sa présence ou non sur le banc l’an prochain en Turquie pour le Mondial.

« On vient de vivre une expérience extraordinaire. Il y a un passé et un avenir. L’avenir, il s’écrira avec ou sans moi, je n’en sais rien. Ce n’est pas une question d’actualité. »

 

Ce fut ensuite au tour de Jean-Pierre Siutat, président de la FFBB, de dresser un bilan de la compétition.

« Je suis fier de l’organisation que nous avons faite pour cet Euro. Nous avons pour certaines joueuses et quelques observateurs vu beaucoup de championnats d’Europe féminins joués dans des salles quasiment vides. Nous avons fait le plein avec 90-95% de remplissage, même dans des salles où ne jouait pas l’équipe de France. Il y a eu une ferveur populaire, on a fait neuf matchs de préparation et c’était quasiment à guichets fermés partout. Alors je suis très fier de ce qui s’est passé. Très fier aussi du groupe France, de ces Braqueuses, qui ont tout donné. Elles auraient mérité d’avoir la petite réussite qui fait la différence dans ces grandes compétitions qui fait qu’à un moment donné, on gagne le match qu’il faut gagner, surtout par rapport à certaines qui vont passer à autre chose et nous aider à construire le basket de demain. Nous sommes très fiers et si ça doit se refaire un jour, nous le referons. »

Photo : Marion Darnet

Cet article Pierre Vincent : « On aura notre revanche » est apparu en premier sur LadyHoop.com.

Comments are closed.