dimanche 14 juillet 2013

PUBLICITÉ

Diandra Tchatchouang : « la facilité d’intégration, la force de l’Equipe de France »

Diandra TchatchouangLadyHoop : Au delà de la défaite en finale de l’Euro, on peut relativiser avec cette belle médaille d’argent…

Diandra Tchatchouang : « La finale ça a été dur… on a montré sur d’autres matchs qu’on était capable de remporter ce genre de matchs la… Donc c’est quelque chose qui ne peut pas s’oublier comme ça, de perdre devant son public alors qu’il y a largement de quoi faire quelque chose en faisant moins d’erreurs… Ça ne peut pas s’oublier comme ça… »

LH : Qu’as-tu ressenti en entrant sur le terrain pour cette disputer cette finale d’Euro à domicile ?!

Diandra : « C’est vrai que l’on est tellement concentrées dans le match que l’on n’y pense pas sur le coup. Après en y repensant, tu te dis « ah oui quand même ! » Mais c’est vrai que sur le coup, on n’y pense pas vraiment et on est tellement poussées par le public que voilà moi c’est ma première compétition, et me dire que toutes les compétitions ne seront pas comme ça … (elle rigole)… En tout cas, pour une première compétition, je ne pouvais pas demander mieux ! »

LH : En 2001 et 2009, tu étais toute jeune quand la France avait gagné l’Euro. Comment as-tu suivi l’évolution du basket féminin français ?

Diandra : « L’équipe de France a réussi à construire un vrai groupe. L’exemple est tout trouvé : cette année il y a 5 départs et honnêtement en terme d’ambiance on ne sent pas la différence en fait. La capacité d’intégration est tellement facile, les filles elles sont tellement simples que je pense que même sans parler de basket (car l’évolution est réelle aussi au niveau du basket) les changements de génération il y aura toujours une continuité et une facilité d’intégration. C’est ça qui fait la force de l’Équipe de France aujourd’hui je pense. »

LH : Tu viens de signer avec Bourges pour deux ans, on a pu voir en Equipe de France que Céline Dumerc te trouvait déjà bien sur le terrain, ce sera plus facile ?!

Diandra : « C’est vrai qu’en Equipe de France j’ai déjà pu discuter avec Valérie Garnier… et sur Caps, c’est trop facile de jouer avec elle : sur un terrain, elle voit tout! »

Passage obligé,séance de rattrapage si vous n’aviez pas vu l’interview pour France Info:

Propos recueillis par Marion Darnet – Photo : Ann-Dee

Cet article Diandra Tchatchouang : « la facilité d’intégration, la force de l’Equipe de France » est apparu en premier sur LadyHoop.com.

Comments are closed.