dimanche 8 juillet 2018

PUBLICITÉ

Wimbledon – Une première semaine mouvementée

Embed from Getty Images

Après une semaine de compétition, 25 des 32 têtes de séries désignées en tournoi du Grand Chelem verront les huitièmes de finale. Parmi elles, une seule Top 10 : la Tchèque Karolina Pliskova, n°7. La tenante du titre, Garbine Muguruza, a sombré au deuxième tour, tout comme la gagnante de l’Open d’Australie, Caroline Wozniacki. Titrée à Roland Garros, la numéro 1 mondiale, Simona Halep, a disparu au troisième tour. 

L’hécatombe des favorites à Wimbledon a commencé dès le premier tour, avec les éliminations d’entrée de Sloane Stephens (n°4, par Donna Vekic), Elina Svitolina (n°5, par Tatjana Maria), Caroline Garcia (n°6, par Belinda Bencic) et Petra Kvitova (n°8, par Aliaksandra Sasnovitch). Néanmoins, au regard de la suite du tournoi, ces défaites sont à nuancer : Vekic, Bencic et Sasnovitch ont toutes les trois confirmé leurs exploits et sont qualifiées pour les huitièmes de finale, où elles devront affronter d’autres favorites.

Belinda Bencic, qui semble se rapprocher sûrement de son meilleur niveau après des mois de blessure, aura fort à faire face à Angelique Kerber (n°11), très impressionnante face à Naomi Osaka lors du troisième tour. Aliaksandra Sasnovitch défiera Jelena Ostapenko (n°12), visiblement bien remise de sa défaite prématurée à Roland Garros. Donna Vekic, sur sa surface favorite, a peut-être hérité du match le plus ouvert, face à Julia Goerges (n°13), qui atteint pour la première fois de sa carrière la deuxième semaine de Wimbledon, après y avoir perdu au premier tour entre 2013 et 2017.

Simona Halep (n°1), Caroline Wozniacki (n°2) et Garbine Muguruza (n°3), respectivement tenantes du titre de Roland Garros, de l’Open d’Australie et de Wimbledon font également partie des victimes de la première semaine londonienne. La numéro 1 mondiale a bataillé trois sets face à Su-Wei Hsieh, a mené 5-2 dans la manche décisive et eu une balle de match à 5-4 mais s’incline finalement 3-6 6-4 7-5 à la surprise générale. En huitièmes de finale, Hsieh affrontera Dominika Cibulkova, tombeuse de Johanna Konta (n°22) au deuxième tour et d’Elise Mertens (n°15) au troisième. Simona Halep est malgré tout assurée de conserver la première place mondiale à l’issue du tournoi.

Tenante du titre, Garbine Muguruza a cédé devant Alison Van Uytvanck. Déjà quart de finaliste à Roland Garros en 2015, la Belge a connu une période délicate émaillée de blessures ces dernières années, mais est capable de produire un très bon niveau de jeu. Si Muguruza a remporté le premier set difficilement (7-5), elle a ensuite été complètement dépassée par son adversaire (2-6 1-6). Conséquence directe, l’Espagnole retombera lundi à la 7eme place mondiale – voire pire, en fonction des résultats des autres joueuses du Top 15. La prochaine adversaire de la Belge sera la Russe Daria Kasatkina (n°14).

Moins surprenante fut la défaite de Caroline Wozniacki au deuxième tour, battue par Ekaterina Makarova, qui l’avait déjà battue au même stade de la compétition lors du dernier US Open. L’issue aurait néanmoins pu être différente : gênée par les fourmis volantes qui pullulaient sur le Court 1 ce jour-là, la Danoise a eu du mal à rentrer dans le match, ce qui lui a coûté la première manche (4-6, après avoir été menée 5-1). Enfin concentrée, elle ne laissait pas la moindre chance à la Russe et enlevait le deuxième set (6-1) mais se retrouvait rapidement menée 5-1 dans la troisième. Avec la combativité qu’on lui connaît, la numéro 1 mondiale a alors entamé une belle remontée, égalisant à 5-5, puis sauvant 5 balles de match avant de capituler (5-7). Si la Danoise a reconnu la supériorité de son adversaire en conférence de presse, elle a néanmoins émis des doutes sur la capacité de Makarova à aller loin dans ce tournoi. L’avenir se chargera peut-être de donner tort à Wozniacki, puisque son adversaire, après avoir défait Lucie Safarova, jouera en huitièmes de finale une autre non tête de série, l’Italienne Camila Giorgi.

Alors, qui pour soulever le trophée samedi prochain ? Si le classement parle, Karolina Pliskova est désormais la principale favorite. Tête de série numéro 7, la Tchèque est la seule joueuse du Top 10 encore en course au stade des huitièmes de finale, qu’elle atteint pour la première fois de sa carrière. Néanmoins, lundi, c’est un gros test qui attend l’ancienne numéro 1 mondiale : la Néerlandaise Kiki Bertens, tombeuse au tour précédent de Venus Williams, la finaliste sortante et titrée à 5 reprises à Wimbledon.

Dès lors, Serena Williams se retrouve en position très favorable. Propulsée tête de série n°25, l’Américaine a traversé la première semaine sans encombres, se défaisant d’Arantxa Rus, Viktoriya Tomova puis Kristina Mladenovic sans perdre un set. Tout le monde le sait : l’ancienne numéro 1 mondiale est vulnérable lors des premiers tours d’un Majeur, beaucoup moins après. La tâche sera ardue pour son adversaire en huitièmes, la Russe Evgeniya Rodina, qui, à 29 ans, atteint la deuxième semaine d’un Grand Chelem pour la première fois de sa carrière, après avoir battu Madison Keys (n°10) au tour précédent. Les défaites prématurées de Svitolina, Keys et Wozniacki ont rendu la tâche de Serena Williams – qui n’en avait pas besoin – beaucoup plus aisée : elle est assurée de ne rencontrer aucune tête de série avant les demi-finales. 

Le programme du lundi 9 juillet

Su-Wei Hsieh – Dominika Cibulkova
Jelena Ostapenko (n°12) – Aliaksandra Sasnovitch
Alison Van Uytvanck – Daria Kasatkina (n°14)
Angelique Kerber (n°11) – Belinda Bencic

Karolina Pliskova (n°7) – Kiki Bertens (n°20)
Julia Goerges (n°12) – Donna Vekic
Serena Williams (n°25) – Evgeniya Rodina
Camila Giorgi – Ekaterina Makarova

Comments are closed.