samedi 2 juin 2018

PUBLICITÉ

Roland Garros – Svitolina éliminée !

Embed from Getty Images

Titrée avec brio à Rome quelques jours avant Roland Garros, l’Ukrainienne abordait le deuxième Majeur de la saison dans la peau d’une favorite. Elle n’a pourtant pas réussi à franchir le troisième tour, battue par la Roumaine Mihaela Buzarnescu. L’aventure s’arrête également pour Pauline Parmentier, victime de la numéro 2 mondiale, la Danoise Caroline Wozniacki.

Un titre à Rome, une étiquette de favorite et une élimination prématurée : le scénario de 2017 s’est répété hier pour Elina Svitolina. Face à la Roumaine de 30 ans, en plein renaissance et férue de terre battue (finaliste à Prague et demi-finaliste à Strasbourg cette année), l’Ukrainienne a sombré en deux sets (6-3 7-5), manquant notamment l’occasion d’empocher le second set à 5-4, sur son service et ainsi forcer un troisième set qui aurait pu lui être favorable. Sur le devant de la scène depuis deux ans, membre quasi permanent du Top 5 depuis plusieurs mois, la numéro 4 mondiale ne parvient toujours pas à trouver la clé pour dépasser les quarts de finale en Grand Chelem. Néanmoins, elle n’a que 23 ans, et un palmarès déjà bien riche. Le reste viendra en son heure, à n’en pas douter. Mihaela Buzarnescu jouera son huitième de finale face à Madison Keys, vainqueur de Naomi Osaka en deux sets (6-1 7-6). La gagnante de ce match atteindra les quarts de finale de Roland Garros pour la première fois.

Caroline Wozniacki, elle, ne doute plus. Vainqueur de son premier titre du Grand Chelem en Australie en début d’année après de longues années à répondre de ce manque face à la presse, la Danoise est en huitièmes de finale après avoir dominé Pauline Parmentier. Elle a même mené 6-0 5-0 avant que la pluie s’en mêle, rendant le court un peu plus glissant et les balles plus lourdes, déconcentrant la numéro 2 mondiale et permettant à la Française d’empocher trois jeux pour revenir à 5-3 dans la deuxième manche. Mais toutes les belles choses ont une fin et Pauline Parmentier a finalement, et logiquement, cédé, battue 6-0 6-3.
Les choses sérieuses vont commencer pour l’ancienne numéro 1 mondiale, qui rencontrera en huitièmes de finale Daria Kasatkina (14), tombeuse de Maria Sakkari (6-1 1-6 6-3). La Russe a déjà battu Wozniacki deux fois cette année, et la terre battue parisienne est un terrain de jeu plus favorable à la cadette des deux joueuses.

La troisième affiche connue des huitièmes de finale opposera Yulia Putintseva, vainqueur de Qiang Wang en trois sets, à Barbora Strycova, tombeuse de sa compatriote Katerina Siniakova. Si la Tchèque égale son meilleur résultat à Roland Garros, la jeune Kazakhe confirme qu’elle est à l’aise à Paris. Déjà quart de finaliste en 2016, seulement stoppée par Serena Williams, elle aura là une belle occasion de rééditer sa performance.

Deux matches n’ont pas pu aller à leur terme hier : Petra Kvitova – Anett Kontaveit, et Sloane Stephens – Camila Giorgi.
Ils sont au programme de ce samedi, comme les derniers matches du troisième tour : Halep (1) – Petkovic, Gavrilova (24) – Mertens (16), Kerber (12) – Bertens (18), Begu – Garcia (7), Muguruza (3) – Stosur, Rybarykova (19) – Tsurenko, Goerges (11)- Williams, Sharapova (28) – Pliskova (5).

Comments are closed.