mardi 24 avril 2018

PUBLICITÉ

Fed Cup : la défaite, les larmes et les questions

Embed from Getty Images

Le parcours de l’équipe de France de Fed Cup s’est achevé le week-end dernier à Aix-en-Provence. Face aux États-Unis, emmenés par la tenante du titre de l’US Open, Sloane Stephens, les Françaises n’ont pas réussi à créer l’exploit.

Samedi, Pauline Parmentier avait cédé face à la n°1 américaine, non sans lutter chèrement, s’inclinant en deux sets disputés (7-6 7-5). Dans la foulée, Kristina Mladenovic battait Coco Vandeweghe pour égaliser à 1-1 (1-6 6-3 6-2). Le dimanche, la numéro 1 française n’a malheureusement pas existé, étrillée par Sloane Stephens (6-2 6-0) laissant les États-Unis en posture favorable avant la rencontre entre Pauline Parmentier et Madison Keys.

Malheureusement pour l’équipe de France, et malgré un très bon début de match de la Française, qui s’est détachée 4-1 avec un double break en poche, la finaliste du dernier US Open a remis son jeu à l’endroit pour s’imposer en deux sets (76-(4) 6-4), scellant la qualification américaine pour la finale, avant même la rencontre de double, conclue par une victoire de la paire Mladenovic-Hesse face à Mattek-Sands et Vandeweghe.

En finale, les États-Unis recevront la République Tchèque qui s’est imposée face à l’Allemagne en demi-finales.

Pour l’équipe de France, cette défaite marque également la fin de l’ère Noah : une élimination au premier tour, face à la Suisse en 2017, une victoire en play-off contre l’Espagne, une autre au premier tour face à la Belgique, puis, donc, une défaite face aux Etats-Unis. Pour le moment, aucune décision n’a été prise quant à la personne qui succédera à Yannick Noah et dont le principal défi sera de ramener Caroline Garcia en Fed Cup pour espérer rendre l’équipe de France compétitive. Dans l’immédiat, les interrogations concernent l’avenir même de la compétition qui devrait être réformée en 2019 : sous quelle forme ?

Comments are closed.